Blog de Cheikh Yerim Seck

3 hectares octroyés aux magistrats provoquent la colère des habitants de Guédiawaye

YERIMPOST.COM Selon Babacar Mbaye Ngaraf, conseiller municipal, il y a des risques d’affrontement, aujourd’hui, à Guédiawaye, avec des conséquences néfastes. Ce qui a provoqué l’ire de ces populations est l’octroi de 3 hectares de terres, à usage d’habitation, aux magistrats. «On ne peut pas comprendre que Guédiawaye se mobilise pour disposer de cimetières mixtes et de Keur Serigne Touba depuis des années, et qu’aujourd’hui, l’on nous parle de terrassement de 3 hectares pour des magistrats. C’est ignoble, ce qui est en train de se passer», dénonce-t-il.







2 Comments

  1. ces gens sont simplement prétentieux et indisciplinés. Qui sont-ils pour empêcher d’autres citoyens comme eux d’acquérir des terrains? Est ce que ces terres leur appartiennent?

  2. Il faut inscrire dans le constitution le droit de chaque Sénégalais de disposer gratuitement d’une surface d’habitation. Aujourd’hui les maires, les gouverneurs, les préfets, le cadastre spolient tous les terrains disponibles alors qu’ils disposent à force de vols et de magouilles de patrimoines fonciers très conséquents. Qui va obliger ces fonctionnaires à faire une déclaration de patrimoine. Les magistrats ont ils plus de droits que les personnes qui habitent dans ces zones? Si on ne change pas la façon dont est traité le peuple, on va au devant d’affrontements violents.
    Il y a quelques jours, c’est le commandant de la gendarmerie qui a sonné l’alerte concernant les rackets organisés par son corps sur les automobilistes. Ni le Chef de l’Etat, ni le ministre des forces armées n’ont réagi. C’est cela le lot quotidien du peuple: continuellement brimé, volé, spolié, trompé, insulté, par le gouvernement, la Police, la gendarmerie. Trop c’est trop.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR