Blog de Cheikh Yerim Seck

A Genève, le Sénégal réitère sa position sur la légalisation de l’homosexualité

Le Sénégal tient à réitérer sa position sur la légalisation de l’homosexualité. Et c’est Madame Fatou Gaye, ministre conseiller à la Représentation permanente du Sénégal auprès de l’Office des Nations Unies, à Genève, qui répond à une interpellation faite au Sénégal sur le cas des personnes homosexuelles.

Elle indique que sur 256 recommandations, le Sénégal avait accepté la majorité, il en a rejeté 28, lesquelles ne concernaient pas seulement l’homosexualité, mais également certaines dispositions relatives au code de la famille, aux droits des femmes, à l’autorité parentale…

 « La loi sénégalaise n’interdit pas l’homosexualité, la loi ne parle pas d’homosexualité. Ce qui est interdit et réprimé, c’est l’acte contre-nature commis en public. S’ils sont commis en public, ils sont considérés comme des attentats à la pudeur. Au Sénégal, il ne s’agit pas de persécuter les personnes homosexuelles dans leur intimité, dans leur vie privée, dans leur maison. Ce sont les actes contre-nature commis en public qui sont interdits et réprimés», renchérit la ministre devant le groupe de travail de l’examen périodique universel (EPU).

 Elle rappelle la position défendue par le ministre de la Justice, selon qui «le Sénégal n’est pas prêt à légaliser l’homosexualité. Nous le répétons chaque fois que l’occasion est présentée». En revanche, «le Sénégal rejette toute discrimination contre des personnes homosexuelles », rassure-t-elle.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR