Blog de Cheikh Yerim Seck

ABC, El Pistolero, Abdou Mbow, Mor Ngom, Benoit Sambou… le calvaire des fidèles de la première heure de Macky Sall

YERIMPOST.COM Dans le Macky, la fidélité de la première heure est un délit. Cruelle ironie du sort, les compagnons historiques de Macky Sall, au lendemain de son éjection brutale du perchoir de l’Assemblée nationale par Abdoulaye Wade, sont aujourd’hui les laissés pour compte du régime. Tous ceux qui avaient pris le risque de l’accompagner dans son aventure politique alors incertaine sont aujourd’hui relégués à la périphérie du pouvoir.

On apprend, ce matin du 24 avril, que Moustapha Cissé Lô, fidèle parmi les fidèles, évincé sous Wade de l’Assemblée nationale pour prix de sa fidélité à Macky Sall, a démissionné de toutes les instances de l’Alliance pour la République (APR, le parti au pouvoir) pour rester un militant tout court. De déceptions en humiliations, « le fou du roi » a fini par se rendre compte qu’il était bon à insulter les adversaires de Macky Sall mais jamais à être responsabilisé. Après avoir été contraint de ravaler son ambition de briguer la présidence de l’Assemblée nationale, offerte à « l’allié » Moustapha Niasse, El Pistolero, écarté de toutes les décisions politiques stratégiques, s’est retrouvé marginalisé dans le choix de l’équipe censée conduire à la victoire le président-candidat en février 2019. C’en est trop pour ce boutefeu qui s’était senti très tôt écarté, au point d’avoir mis sur pied, dès 2013, en marge de l’APR, un mouvement citoyen mort-né.

Moustapha Cissé Lô n’est pas seul dans son cas. Un autre porte-flingue de Macky Sall, Abdou Mbow, un jeune qui a renoncé en 2008 à sa place au sein de l’Ujtl et à son salaire à l’Assemblée nationale, n’a guère connu un meilleur sort. Patron des jeunes de l’APR au moment de l’accession au pouvoir, il a été dépossédé du poste de ministre de la Jeunesse qui lui revenait en vertu d’une règle de logique politique. Planqué à l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, sur-formé à Science Po Paris, est confiné depuis six ans à un rôle de répondeur automatique des détracteurs du régime. Alors que d’autres de son âge, apparus de fraîche date mais semble-t-il dans les grâces du cercle intime du Prince, siègent sous les ors, lambris et dorures du Palais, autour de la prestigieuse table du conseil des ministres.

Qu’elle est cruelle, la tragédie vécue par les historiques de l’APR! Qu’il est inhumain le traitement fait à Alioune Badara Cissé! Le cas d’ABC est l’illustration extrême de ce que la politique sous nos cieux peut produire comme ingratitude. Tous ceux qui sont informés savent que, sans ABC, Macky Sall n’aurait aujourd’hui été rien d’autre qu’un ancien dignitaire lambda du régime de Wade. C’est ce fin lettré, ce Saint-louis épris de la langue anglaise, ce disciple fervent de Serigne Touba, qui a forgé le destin présidentiel de Macky Sall, créé l’APR, installé toutes ses cellules au Sénégal et à l’étranger… Pour la petite histoire, c’est lui qui a choisi le nom APR parmi d’autres, après avoir consulté un expert en numérologie.

Dans la logique du destin immanquable des fidèles de Macky Sall, Alioune Badara Cissé a été défenestré du premier gouvernement auquel il a appartenu, laissé longtemps dans la galère du chômage avant d’être « casé » au poste de médiateur de la République face à l’indignation massive de ceux qui connaissent son passé avec celui qui s’est retrouvé à la tête de l’Etat.

C’est ainsi: il faut voir le traitement infligé à Abdoulaye Wade, qui lui a mis le pied à l’étrier en le propulsant aux plus hautes fonctions de l’Etat, pour se rendre compte que Macky Sall ne sait pas rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui lui ont fait du bien.

Aujourd’hui, sous des apparences trompeuses, Mbaye Ndiaye, Mor Ngom, Benoit Sambou et tant d’autres fidèles, ayant des coquilles vides en guise de postes, souffrent en silence d’être dans le pouvoir sans être au pouvoir. « En politique, trahison, lâcheté et hypocrisie sont des religions. » Vieux de plus d’un semi-siècle, ce propos effroyable du romancier français Laurent Denancy demeure une vérité d’une brûlante actualité.

Cheikh Yérim Seck




11 Comments

  1. Dans la vie, il faut savoir choisir ses compagnons. C’est un secret de polichinelle que de dire que Macky n’est pas reconnaissant. Il est cependant judicieux de se poser la question de savoir la plupart de ses défenseurs de la première heure ne sont pas victimes de leurs limites intellectuels. Ils sont bons pour la conquête et . En tout état de cause, l’issue des élections présidentielles de 2019 sera révélatrice du vrai visage du Président Macky SALL qui actuellement marché à visage semi- découvert.

  2. Ils n’ont encore rien vu. Quant Moustapha cisse lo à dit ses vérités à Sada ndiaye toute sa communauté s’est levée sous silence et brandir le « nedo ko bandoum « . Pour l’entourage de Macky c’est une affaire d’ethnie et de clan. Les poular vont tout faire pour écarter tout ceux qui ne sont pas des leurs. Ils profitent de Macky pour contrôler non seulement tous les postes stratégiques du pays mais toutes les instances de l’APR. Vous n’avez encore rien vu. Même Macky sera trahi parole de visionnaire. Ces gens pensent qu’ils ont été marginalisés par les pouvoirs précédents ce qui est faux. En apartheid ils considèrent toutes les autres ethnies comme des chiens à découvert ils vous sourient tout en pensant être de bons amis. Macky à cause du pouvoir s’aveugle en pensant qu’ils le soutiennent, lui même il doit en savoir quelque chose (…). Leur fameuse slogan « Neddo ko bandoum » « Nit mbokkam » est une credo chez eux. Chacun peut le constater il suffit juste que tu confies un poste de responsabilité à un d’eux sa première réaction trouver ses parents qui vont l’entourer. Aller à la SAED au Ministère de l’intérieur au restaurant à midi si tu ne sais pas parler poular tu deviendras gêner, à la SONES, Dakar Dem Dik partout où le principal responsable est poular ça ce passe comme chacun peut le vérifier. Le malheur c’est que tous les hommes politiques le savent mais personne n’ose le dire par peur d’être sanctionnant par son électorat. A bon entendeur réveiller vous. Parole d’un visionnaire et faire parti à moitié de ce clan.

    • Tu es un petit plaisantin qui s’est mal réveillé. Si tu arrives à démontrer que seuls les hal poular s’entourent de leur proche une fois nommés, tu auras de la crédibilité. Le nedo ko bandoum est universellement africain, il faut être obtus pour s’attaquer aux hal pular sous cet angle. Je suis en phase avec yerim sur le seul cas de ABC, il méritait au moins d’être PM, sauf que ce n’est pas seulement à cause de lui que macky a été élu, toute proportion gardée. Abdou Mbow ne se plaint pas, Bénoit a été ministre de l’agriculture avec les dégats que l’on sait, pareil pour mbaye mbaye, incapable comme ministre de l’intérieur de contenir la colère de quelques thiantacounes excités. Entre un moustapha niasse, cultivé, aguerri et un cissé lo pistolero, le choix est vite fait pour être président de l’assemblée nationale. Tous ces gens sont toujours dans le dispositif de partage des prébendes.

      • Moab y a des choses qu’on essaie de refuser parce qu’on y est partie intégrante mais j’ai peur qu’Ifra ait raison en regardant la réalité personne ne pourra nier ses allégations. Certes au Sénégal il y a un brassage tel que une partie extrêmement important de la population sénégalaise est issuE d’une brassage pluri ethnique (entre hal poular-sérére-wolof-diola-mandingue-maure-etc) qui fait que si Satan parvenait à inciter le peuple à une guerre ethnique je me demande qui va tuer qui. Cependant nos politiciens sont tellement négatifs et tellement aveuglés par le pouvoir qu’ils sont prêts à tout, mais rassure toi personne ne le réussira inchallah. Wade même qui tentait de revendiquer son appartenance à la communauté mouride a été chassé du pouvoir par même des mourides qui ne croient qu’à l’unité nationale. Seulement Moab le nédo ko bandoum est pratiqué partout mais la façon dont vous le faite est tellement flagrant que sa attire l’attention de tous les sénégalais, en plus vous le faites sans gène ça tout le monde le sait. Conclusion je pense que ce pays a été fondé jusqu’ici par une participation de tous les ethnies chacun avec sa particularité gérons ce pays du nord au sud d’est en ouest avec la participation de tous les fils du pays sans exclusion aucune comme ça nous aurons le meilleur pays du monde. La diversité n’est pas une tare mais un cadeau pour tout peuple qui veut émerger. Lou ngepp bokk da nga koy bokk ak gnepp si vraiment nous voulons vivre en paix jusqu’à la fin de notre existence. GOD BLESS LE SENEGAL.

  3. Mr SECK, encore une fois vous faites de la démagogie. Mr LO à la tête du parlement de la CEDEAO pour un analphabète, si ce n’est pas une récompense c’est quoi? Vous semblez également oublier la polémique ABC ministre des affaires étrangère. Vous savez plus que quiconque que certaines erreurs à ce ministère ho combien stratégique pour nos pays sous développés sont graves de conséquence des fois pour toute la sous région. Mr NGOM a eu sa chance à mainte reprise qu’il n’a pas su saisir. Vous savez également que vu la configuration de l’assemblé, il serait suicidaire pour le PR de ne pas y maintenir des fidèles tel que Mrs LO et MBOW…… Et pourtant j’ai lu des articles où vous décriez le positionnement de Mr LO à la CEDEAO. Finalement, même si le PR vous suit dans vos propres raisonnement, vous retournez vos chemises juste pour le mettre en mal avec tout le monde. Mr SECK, je vous prie ne fait pas comme tout le monde. Tu n’es pas petit comme des Pape Allé. Tu as été GRAND, RESTE GRAND. Arrete de hurler avec les lous. Nous t’aimons TOUS;

  4. Je me méfie des analyses trop clean ne mettez pas en mal Macky et ses proches.Dans un parti il y aura toujours des problèmes mais de là à dire..bla bla bla vous allez trop vite en besogne.Ceux là que vous citez ont accepté de laisser une place aux autres de la coation ce n’est rien d’autre que cela…maintenant

  5. Il ne faut pas oublier Abdourahmane Ndiaye et Luc Sarr qui ont suivi Macky partout, de la Primature a l’Assemblee et en dehors. Ils ont meme ete les gardiens du siege à Sacre Coeur pres du cimetiere catholique. Ils sont restes tres fideles à Macky et ne crient nulle part leur frustration. De vrais mackystes oui!

    • Yow tu connais pas Luc Sarr. C’est lui qui t’a dit qu’il est écarté des cercles du pouvoir ? Je peux te donner son numéro il va t’aider

  6. Au Senegal, nous avons deux types de senegalais : ceux qui sont toujours au pouvoir et a tout prix et ceux qui sont toujours dans l’opposition malgre les efforts consentis pour leur promotion. le traitement que Macky a inflige a WADE, est revelateur de beaucoup de choses.

  7. ABC est l’artisan de l’APR. Macky ne peut trouver meilleur collaborateur que lui. Il est grand temps qu’il le rappelle à ses côtés s’il veut réussir sa politique et ses ambitions pour le Sénégal

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR