Blog de Cheikh Yerim Seck

Accusé par Le Canard Enchaîné, Mansour Faye livre sa part de vérité

YERIMPOST.COM  Mansour Faye aurait échangé notre liquide précieux contre cinq (5) camions poubelle offerts par Suez Environnement à la ville de Saint-Louis dont il est le maire. Grosse comme le monde est cette accusation de l’hebdomadaire français « Le canard enchaîné ». Le contrat d’affermage qui avait été provisoirement attribué au géant français de la distribution de l’eau, avant d’être suspendu par l’Autorité de régulation des marchés publics, n’a pas fini de faire parler. L’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, redéployé au département du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale par la grâce du dernier remaniement, est accusé par le journal français d’avoir « troqué » la distribution de l’eau avec Suez. Une accusation que le principal concerné réfute catégoriquement. Mansour Faye soutient que ces camions ont été octroyés à la ville de Saint-Louis en 2016 sur une sollicitation de son deuxième adjoint, Alioune Diop, qui, lors d’une réunion en France sur l’assainissement, en avait formulé la demande en 2015. A l’époque, souligne Mansour Faye, il n’y avait pas lieu d’un compromis puisqu’aucun appel d’offres n’avait été lancé par le Sénégal. Ce n’est qu’en 2017, soit plus d’un (1) an plus tard, que le marché avait été lancé. Le ministre se défend d’avoir eu une entente avec l’adjudicataire du contrat d’affermage de l’eau, Suez. Dans son démenti, le maire de Saint-Louis fait remarquer que des 5 camions qui avaient été offerts, 3 sont aujourd’hui en panne.

1 Comment

  1. La question est ailleurs . Quel commentaire faites vous de tout cet imbrioglio qui entoure cette consultation ? Est ce décent pour les autorités du Ministére de l Hydraulique de voir leurs conclusions ou décisions, autant de fois rétorquées par la DCM/ ARMP ? Pourquoi cet acharnement sur la SDE par le Journal Libération de Mr Guissé qui semble prendre des ordres d une autorité ? Le mieux que l État pourrait faire aujourd hui est de déclarer cette consultation infructueuse , car les dés sont pipés et de demander au nouveau Ministre de réviser notre politique l hydraulique ( eau des villes et des zones rurales et assainissement) . Dés lors que c est la SONES qui supporte les investissements des infrastructures , on devrait mettre en place une société d exploitation dont la majorité du Capital serait détenu par les municipalités, le CDC et le Patronat sénégalais . En tout état de cause on n a pas besoin de ces multinationales qui ne font que de sucer le sang des sénégalais .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR