Blog de Cheikh Yerim Seck

Acte de vandalisme sur les rails du Ter

YERIMPOST.COM Des personnes mal intentionnées s’adonnent à des actes de vandalisme sur les chantiers du Ter. Selon le journal Enquête, des ferrailleurs dévalisent les boulons qui permettent de fixer les rails du Train express régional (Ter). Un agent du Ter qui s’est confié au journal a fait savoir que deux personnes ont été prises en flagrant délit de vol.Avant d’ajouter: «On a récupéré le matériel mais elles ont été par la suite relâchées».







4 Comments

  1. Si l’etat céde sur les exigences de certaines populations de ne pas construire de murs pour protéger les rails, le Ter disparaîtra prématurément et ce sera beaucoup de milliards jetés à la fenêtre !!!
    Mieux, la création d’une unité de police ferroviaire s’impose tant la cupidité et la capacité de nuisance des malfaiteurs sont énormes !!
    Je passe sous silence les actes de vandalisme et l’incivisme dans les trains, une fois en service…
    Il faut que l’autorité s’exerce dans ce pays!
    Elle est très forte quand il s’agit de réprimer des manifestations d’opposants! Des qu’il s’agit de protéger les biens de la collectivité ou d’assurer la sécurité, la salubrité et la tranquillité des sénégalais par exemple en dessablant nos chaussées , en enlevant les épaves de véhicules qui jonchent nos trottoirs, les installations anarchiques sur le boulevard de la gueule tapée, à l’avenue Faidherbe, au rond point liberté 6, on ne voit plus personne!!
    De grâce, mettez un peu d’ordre dans villes!
    Dakar est insalubre et encombré !!!

  2. S’il ne s’agit d’impactés mécontents, il n’en demeure pas moins que nous avons des comportements de sous-développés dont nous avons du mal à nous départir. On vole sur les rails, on vole les poubelles publiques, on vole les couvercles des bouches d’égout, on vole les carreaux qui revêtent les façades extérieures des maisons. On déverse nos déchets dans les rigoles et les canaux à ciel ouvert; on urine dans la rue, surtout là où c’est interdit; les taxis empruntent les passerelles piétonnes et ainsi de suite. J’espère que le président élu ou réélu changera les politiques publiques et par extension, les mentalités. Mais sachant que l’impulsion provenant de la base est la plus pérenne, à quand le citoyen émergent ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR