Blog de Cheikh Yerim Seck

Alliance électorale ratée Wade-Sonko, prémisse d’une plateforme de contestation post-élection

YERIMPOST.COM La conférence de presse conjointe, qui était censée être co-animée hier par Abdoulaye Wade et Ousmane Sonko, n’a pas eu lieu. A la place, il a fallu se satisfaire d’une déclaration du leader de Pastef à l’issue de son entretien avec l’ex-chef de l’Etat, au Terrou-Bi.

Le très opportuniste candidat, censé combattre le système dont Wade est pourtant l’incarnation la plus parfaite, a trop misé sur la conférence de presse conjointe dont il avait voulu faire l’acte 1 d’une alliance électorale avec le leader du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’ex-formation au pouvoir dont le candidat a été écarté de la course par le Conseil constitutionnel.

Mais c’était sans compter avec les caciques du Pds qui ont déjoué au dernier moment cette opération de com orchestrée par Sonko. Ce dernier a tenté de capitaliser ce qui pouvait encore l’être, à travers une déclaration sur-médiatisée. Laquelle indique qu’il s’achemine, avec Wade, vers une plateforme de contestation du résultat de la présidentielle et de réclamation de l’annulation du scrutin au moyen d’actions de rue…

Après avoir découvert la dure réalité du terrain politique, en dehors des réseaux sociaux, Ousmane Sonko commence-t-il déjà à se résoudre à la défaite ?

11 Comments

  1. Entouré de BC et PGA, et venir voir Wade dans un hôtel de la place, OS est tombé dans son propre piège. Atepa à cheminé avec tous les gouvernements du Sénégal et les plus tordus en Afrique ( Mobutu, OBiang, Deby, Sassou….) et BC qui a été DG des douanes (corps de l’administration concideré à tord ou à raison comme la plus corrompue surtout lorsqu’il était aux manettes) et DC du KW pendant plusieurs années avant d’être PCA de Vicat Sénégal. Ces deux personnes en plus de Wade constituent à elles seules un argument de plus pour montrer que ce type ne croit en rien. L’article le dit lui-même, les caravanes et les meetings en dehors de Dakar, Zig, et la tournée dans la diaspora lui ont montré que les réseaux ne constituent pas un baromètre de popularité. Il pense déjà qu’il sera laminé et il se prépare avec le vieux SG du PDS pour contester les résultats.

    • @Ddr ! Rien à ajouter sur ton post ! Excellente description du tableau sinistre d’assemblage de corrompus et de satanistes !
      Sauf que tu as oublié que nous avons sur la table 1 maître franc-maçon constructeur de statues, de monuments et de « temple de salomon » + sa femme adepte de l’ésotérisme juif + 1 franc-maçon irrédentiste diola architecte constructeur de monuments + 1 salafiste islamiste encagoulé également irrédentiste diola ! Le dénominateur commun entre un salafiste et un franc-maçon: LE MENSONGE, LA MANIPULATION ET LA DISSIMULATION. La seule différence entre les deux est que le vieux franc-maçon est certes un talibé mouride mais il est fondamentalement laïc ! alors que le salafiste narcissique parricide souffrant du complexe d’oedipe (tue ses pères senghor, diouf, wade et …macky en les FUSILLANT SYMBOLIQUEMENT pour hériter de sa mère la « nation ») lui est fondamentalement contre LE SYSTEME LAIC ET VEUT IMPOSER INSIDIEUSEMENT UN NOUVEAU SYSTEME ISLAMISTE A L IMAGE DE BOKO HARAM.

  2. Bonjour Yerimpost.com
    En vous lisant aujourd’hui toutes mes pensées m’ont orienté vers un texte partagé par ADRIAN · 16/07/2017

    Nicolas Boileau (1636 – 1711), figure de proue des Anciens, dont le nom est resté célèbre mais dont l’oeuvre n’est plus très lue, est peut-être le styliste par excellence de la langue française. Théoricien du classicisme, défenseur du pouvoir de la raison (même s’il ne peut être réduit à cela), il donne dans son Art poétique ses leçons pour bien écrire en français. Ce sont d’excellents préceptes si l’on veut se lancer dans une carrière d’écrivain. On y trouve ces célèbres vers :

    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément. 

    Un extrait drôle et magnifique, à lire, relire et mémoriser !

    Apprenez à écrire avec Boileau – Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement

    Il est certains esprits dont les sombres pensées
    Sont d’un nuage épais toujours embarrassées ;
    Le jour de la raison ne le saurait percer.
    Avant donc que d’écrire apprenez à penser.
    Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
    L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
    Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.

    Surtout, qu’en vos écrits la langue révérée
    Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée.
    En vain vous me frappez d’un son mélodieux,
    Si le terme est impropre, ou le tour vicieux ;
    Mon esprit n’admet pour un pompeux barbarisme,
    Ni d’un vers ampoulé l’orgueilleux solécisme.
    Sans la langue, en un mot, l’auteur le plus divin
    Est toujours, quoi qu’il fasse, un méchant écrivain.

    Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
    Et ne vous piquez point d’une folle vitesse ;
    Un style si rapide, et qui court en rimant,
    Marque moins trop d’esprit, que peu de jugement.
    J’aime mieux un ruisseau qui sur la molle arène
    Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,
    Qu’un torrent débordé qui, d’un cours orageux,
    Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
    Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
    Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
    Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
    Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

    C’est peu qu’en un ouvrage où les fautes fourmillent,
    Des traits d’esprit semés de temps en temps pétillent.
    Il faut que chaque chose y soit mise en son lieu ;
    Que le début, la fin répondent au milieu ;
    Que d’un art délicat les pièces assorties
    N’y forment qu’un seul tout de diverses parties ;
    Que jamais du sujet le discours s’écartant
    N’aille chercher trop loin quelque mot éclatant.

    Craignez-vous pour vos vers la censure publique ?
    Soyez-vous à vous-même un sévère critique.
    L’ignorance toujours est prête à s’admirer.
    Faites-vous des amis prompts à vous censurer ;
    Qu’ils soient de vos écrits les confidents sincères,
    Et de tous vos défauts les zélés adversaires.
    Dépouillez devant eux l’arrogance d’auteur ;
    Mais sachez de l’ami discerner le flatteur :
    Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue.
    Aimez qu’on vous conseille et non pas qu’on vous loue.

    Un flatteur aussitôt cherche à se récrier :
    Chaque vers qu’il entend le fait extasier.
    Tout est charmant, divin : aucun mot ne le blesse ;
    Il trépigne de joie, il pleure de tendresse ;
    Il vous comble partout d’éloges fastueux :
    La vérité n’a point cet air impétueux.

    Un sage ami, toujours rigoureux, inflexible,
    Sur vos fautes jamais ne vous laisse paisible :
    Il ne pardonne point les endroits négligés,
    Il renvoie en leur lieu les vers mal arrangés,
    Il réprime des mots l’ambitieuse emphase ;
    Ici le sens le choque, et plus loin c’est la phrase.
    Votre construction semble un peu s’obscurcir ;
    Ce terme est équivoque, il le faut éclaircir.
    C’est ainsi que vous parle un ami véritable.

    Boileau, Art poétique, Chant I, v. 147-207

    Mamadou Lamine SAMBOU
    Pauvre Vendeur de Fruits et Légumes !

    Je suppose que vous avez déjà lu ce texte, mais c’est juste un rappel pour vous incitez à vous relire. Peut être cela pourra servir à vous aider afin d’écrire de manière plus impartiale.

  3. Ousmane Sonko est le.prototype du mensonge, il l’incarne parfaitement. Il a compris que le pouvoir ne s’acquiert pas sur la base du mensonge et la tricherie. Jamais au Sénégal un menteur aussi froid n’aura l’honneur de présider à nos destinées.

  4. CheikhYerim SECK n’a vraiment honte de rien.
    Continuez à calomnier le Président Ousmane SONKO et nous verrons le résultat dès le 24 février prochain.

  5. C’est l’unanimité dans les commentaires. Quand un « repenti » franc-maçon rencontre un opportuniste et spéculateur comme Sonko, le résultat ne peut être que ce triste tableau, avec des Sénégalais d’une autre galaxie, jouant aux apprentis sorciers avec notre nation.
    C’est à la foi grave et dramatique !

  6. Et patati et patata. Sonko aurait annoncé une conférence de presse.
    Vous faites exprès ou quoi ?
    Lui demander quelque chose à quelqu’un ! Vous voulez pas ouvrir vos yeux sur sonko. Il va vous surprendre tous !

  7. Vous n’avez pas dû regarder les mêmes images qui pourtant sont toutes disponibles sur youtube. Celles-ci montrent que le message de Ousmane Sonko est même partagé dans les coins les plus reculés du Sénégal. Des milliers de sénégalais sont même prêts à l’attendre jusqu’à 2h du matin. Un engagement qui est loin de celui des pauvres villageoises que les sbires de Macky entassent par milliers dans des cars comme du bétail. Un dirigeant responsable ne devrait pas exploiter la misère de ses administrés! Une honte! Cela rappelle les négriers!
    Seules deux choses peuvent expliquer le soutien à Macky: l’ignorance et l’égoïsme. D’une part ceux qui ne connaissent rien du fonctionnement normal d’un pays comme ce pauvre « Imam » qui veut que Macky « soss sossat » sous prétexte que Marième Faye Sall leur a remis 4 millions, et d’autre part vous avez les pseudo journalistes et cie qui n’ont autre mobile dans la vie que la poursuite de leur intérêt immédiat. Ces deux populations sont encore nombreuses au Sénégal-pays pauvre très endetté- mais Ousmane Sonko nous montre qu’il existe encore des gens dignes qui se soucient de l’avenir de leurs enfants et de leurs petits enfants et qui ne se résolvent pas à l’idée que leurs enfants n’aient autre perspective dans l’avenir que de quitter le pays ou se compromettre pour vivre dignement.
    Ceux qui soutiennent Macky ne sont même pas conscients qu’ils sont entrain de bousiller l’avenir de leurs propres petits enfants. La politique de Macky Sall n’offre aucun avenir. Il n’a ni les compétences intellectuelles ni la vision, encore moins la volonté de faire progresser le Sénégal. Le destin d’un pays dirigé par un gus de ce calibre est de décevoir.

  8. Une trés bonne analyse .Sonko qui clamait haut et fort étre le candidat de la rupture et de l’anti-systéme a rencontré Wade le pére fondateur de ce systéme-lá. C’est une incohérance et une inconsistance doublées d’un reniement et d’un revirement á 360°..#RealClearPolitics #Apolitique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR