Blog de Cheikh Yerim Seck

Alpha Condé va brûler la Guinée, impacter le Sénégal et déstabiliser l’Afrique de l’Ouest

YERIMPOST.COM « La forme républicaine de l’Etat, le principe de la laïcité, le principe de l’unicité de l’Etat, le principe de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs, le pluralisme politique et syndical, le nombre et la durée des mandats du président de la République ne peuvent faire l’objet d’une révision. » Cet article 154 de la Constitution guinéenne de 2010 est au coeur de la tragédie politique qui se joue à Conakry depuis plusieurs mois.

Elu en 2010 dans des conditions invraisemblables où il a rattrapé 30 points de retard entre les deux tours, réélu en 2015 à la faveur d’un scrutin contesté, Alpha Condé doit quitter le Palais Sékhoutouréya après deux bails de cinq ans à la tête de son pays. A la suite de certains de ses homologues comme Denis Sassou Nguesso, le président guinéen aurait pu faire sauter le verrou constitutionnel de la limitation des mandats. Mais il butte sur la disposition sus-citée qui exclut « le nombre et la durée des mandats du président de la République » des clauses susceptibles de révision.

Devant cet obstacle dirimant, Alpha Condé, décidé contre toute décence à s’accrocher au pouvoir, a opté pour une parade sidérante: abolir la Constitution actuelle pour lui substituer une nouvelle qu’il a fait rédiger. En d’autres termes, brûler le texte qui fit le consensus de toutes les forces vives et sur la base duquel il fut lui-même élu et réélu…

Pareille initiative a coalisé contre elle toutes les forces politiques, sociales et symboliques de la Guinée qui se sont regroupées au sein d’un Front national de défense de la Constitution (FNDC). Toutes ethnies confondues, dans ce pays où l’ethnostratégie a toujours régi la vie politique, les Guinéens se sont levés comme un seul homme pour barrer la route à une telle forfaiture. A commencer par les Malinkés dont fait partie Alpha Condé. Ainsi de Cheick Sako qui a démissionné de son poste de ministre de la Justice en signe de désapprobation du changement de Constitution. Ainsi également de Lansana Kouyaté, d’Ousmane Kaba et d’autres leaders issus de la Haute-Guinée actifs au sein du FNDC.

Force symbolique importante dans l’imaginaire populaire, l’imam de la Grande mosquée de Conakry a publiquement déclaré son opposition à un éventuel 3e mandat. De même que son homologue de Kindia. Mais aussi et surtout le kontigui de la Basse-Guinée, chef coutumier de la collectivité soussoue, l’équivalent du Grand Serigne de Dakar en plus populaire et en plus influent, qui a craché sur 350 000 dollars avec lesquels on tentait de le soudoyer, pour inviter Alpha Condé à « sortir par la grande porte. »

Le locataire de Sékhoutouréya semble sourd à ces nombreuses voix discordantes, pris en otage par son propre système fondé sur la corruption et sur une surenchère extrémiste et loyaliste. Depuis une décennie, en effet, celui qui est arrivé au pouvoir à 74 ans, après toute une vie passée à exercer le métier d’opposant, a mis en place un système de pillage des énormes ressources de la Guinée dont l’impéritie n’a d’égale que la médiocrité des résultats économiques et sociaux. La Guinée, grand corps malade de l’Afrique de l’Ouest, s’enfonce chaque jour davantage dans la misère économique et la régression sociale. Signe de son échec patent, Alpha Condé n’a pas bâti un seul échangeur à Conakry, la seule capitale africaine où il faut 3 à 4 heures pour parcourir 5km !

Au même moment, l’exportation de la bauxite est passée de 15 millions à 60 millions de tonnes par an, dans un contexte où les cours ont flambé et où la dépendance du monde de la Guinée s’est considérablement accrue.

C’est entre autres pour continuer à contrôler cette manne financière que le régime d’Alpha Condé concocte un abolitionnisme constitutionnel qui va brûler la Guinée. Si la Guinée brûle, le Sénégal va être gravement touché. Il y a dans notre pays 3 millions de bi-nationaux sénégalais et guinéens. Si ce pays voisin bascule, nos villes et campagnes vont accueillir des millions de réfugiés du fait de la proximité sociologique de nos deux peuples. Sans compter tous les risques sécuritaires. Le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée Bissau, encore convalescents, vont être impactés par les dégâts.

En un mot comme en mille, le goût démesuré pour le pouvoir d’une personne de 84 hivernages fait peser de lourds risques de déstabilisation sur toute l’Afrique de l’Ouest. Le Sénégal, la sous-région ouest-africaine et le monde ne doivent pas regarder écrire en Guinée un scénario rouge sang. Le président nigérien Mahamadou Issoufou a eu raison de le rappeler au cours d’un récent sommet de la Cedeao: « Notre sous-région a dépassé la question du respect du nombre des mandats présidentiels et ne doit plus revenir en arrière. »

Cheikh Yérim Seck

20 Comments

  1. pourquoi Alpha Condé ne s’en prendrait-il pas à Mahamadou Issoufou comme il s’en était pris à Mankeur Ndiaye qu’il a réussi à faire débarquer à la suite d’un coup de fil à Macky Sall ? le président nigérien se prépare tranquillement à passer le flambeau ! bel exemple à méditer par Alpha (mais pas Oméga) Condé ! ku xamul suur na gnu teye sa loxo ! il pourra toujours demander la traduction à son acolyte Abdoulaye Bathily !

  2. oui la Guinée doit rester en paix et venir prendre ses citoyens…une étude récemment menée par un chercheur guinéen a indiqué que 2/4 des bébés nés dans les hôpitaux dakarois sont de parents guinéens, alors il faut faire quelque chose, sinon le Sénégal sera déstabilisé!

  3. Bel article de science politique dont les arguments faisant froid au dos avertissent sans trembler.Ce n’est pas de l’ingerence,cet article est une prise de responsabilite revolutionnaire car les journalistes doivent aussi s’engager.Sous ce rapport, il faut entendre un rappel a l »ordre au syndicat des presidents mais aussi un engagement populaire des guineens.Alpha Conde fait parti des grandes deceptions de la politique africaine.Apres un militantisme actif contre la dictature de Sekou Toure et des regimes militaires successifs il accede su pouvoir et se met a detruire tous les acquis drmocratique de la Guinee.CYS alerte sur le danger que represente desormais ce fantoche et demagogue president pour la sous region.Doit on le regarder faire au nom du fumiste et fallacieux non ingerence aux affaires d’un pays etranger?Non et mille fois non.

  4. En Afrique hélas il y’a ce qu’on pourrait qualifier d’éternel recommencement ; aux périodes les plus propices au développement on regresse jusqu’aux fonds les plus critiques et personne d’autre n’est responsable que les élites: politiques intellectuelles et économiques
    Merci de cette belle contribution

  5. Il est aujourd’hui de la responsabilité des chefs d’état de la sous région ouest africaine de mettre hors d’état de nuire un despote qui visiblement a perdu la tête. La France a un choix cornélien à faire. Ça va être bollore et ses réseaux contre la pérennité de la présence et l’influence de la France en Afrique.

  6. Drôle de manière de voir les choses. En quoi limiter ou ne pas limiter les mandât fait avancer un pays dès lors que le peuple décide par les urnes qui doit être aux affaires. Quand le nombre de mandat était illimité au USA il y’a unpresidet qui a fait 3 mandats successifs et il y’en a qui n’ont j’aimais pu renouveler leur mandat. En France au USA le mandat est limité ( régime présidentiel) en Allemangne en Grande Bretagne l est illimité (régime parlementaire) alors cesser de nous rabibochée avec ces faux problèmes de limitation de mandat. Le plus important c’est que la volonté du peuple par des urnes soit respectée. A quoi ça sert de construire des échangeurs s’il n’y a ni électricité ni eau ni route pour les populations . Je rapelle que Dakar n’a que 2 vrais échangeurs celui de la VDN X route de l’aéroport LSS et celui de l’Emergence qui porte le nom de feu Alioune SOW de la CSE. Toutes les autres infrastructures sont des ponts ( Pâté d’oie, HAN, Malik SY, VDN Super Marchė Exclusive….qui n’ont pas les fonctionnalités d’un échangeur.

    • Tu es un visiblement un Malinké qui emprunte un nom poular pour faire passer tes idioties. Alpha Condé a fait 2 mandats i n’a qu’à partir, que le prochain président soit malinké, forestier soussou ou je ne sais quoi importe peu. Meme en Mauritanie, où sévit une dictature militaire, Aziz a fait 2 mandats et il est parti. Alpha avait le temps pour réformer, organiser son parti afin de se trouver un digne successeur. Il doit se libérer de l’emprise de son entourage à commencer par son fils trempé dans toutes les sauces. Il n’a rien bati de concret en guinée, pays qui reste pitoyablement pauvre malgré ses immenses ressources. Cheikh Yérim connait bien la Guinée. Le Sénégal est en avance sur la Guinée ne vous en déplaise alors que c’est le contraire quidevait se produire.

      • Sekou, tu as raison, ce pseudo s.Diallo fait hors sujet, les ponts et tunnels de Dakar n’ont rien à voir avec l’article de CSY, Alpha a fait deux mandats, il doit partir, conformément à la Constitution!

      • @sékou
        Pourquoi pense -tu qu’il ne peut être poular? Ou bien un pular ne peut être que contre Condé? Ton propos te trahit. En réalité, tu es exactement ce que tu reproche à ce monsieur: ethniciste!
        Ta présomption selon laquelle tous les pulars doivent être contre Condé et que seuls les malinkés défendraient ce dernier montre ton ethnocentrisme.

  7. Suis ravi de cet article
    A tout prix ce vieux partira de gré ou de force
    Nous guinéens avons opté pour une démocratie paisible et continue 😎

  8. Celui qui avait promis d’etre le Mandela de la Guinee, veut desormais se transformer en destructeur de cette nation. Le malheur de la Guinee est largement du au sadisme de son leadership. Dommage!!!

  9. Au syndicat des chefs d’Etat, il faut opposer celui des Peuples. Les dirigeants africains ont les mêmes tares: pouvoirisme, absence de patriotisme, servitude volontaire envers l’ancien colon, corruption…Seule une volonté populaire sans faille peut les déloger du fauteuil auquel ils s’accrochent sans gêne au risque de brûler leurs pays.

  10. Ces millions de guinéens qui sont au Sénégal et en Côte d’Ivoire doivent rentrer défendre la démocratie dans leur pays en se battant contre Condé au lieu de s’enfuir…ce sont des poltrons c’est pourquoi Alpha fait ce qu’il veut, comme l’avaient fait Sékou Toué, Lansana Konté et Dadis Camara; Sellou D. Diallo doit se ranger, parce que ses concitoyens ne sont pas prêts à se battre!

  11. De bon opposant, Alpha condé est passé à très mauvais président. Dommage, il aurait pu mieux faire. Mais comme on dit « le pouvoir ne change pas l’homme, il révèle sa vraie nature »
    Alpha Condé n’écoute personne, se fiche de l’avis des gens, même de ses anciens amis. Bernard Kouchner aurait dit devant des témoins, je cite: « Alpha, depuis qu’il est président, il n’écoute personne »fin de citation. C’est tout dit

  12. 9 ans et toujours les pauvres populations souffrent du manque d’eau et d’ électricité: triste château d’eau d’Afrique.Je regarde parfois la télévision guinéenne mais on ne voit que des gens qui ont fait leur temps. Alpha Condé n’a fait que les recycler pour qu’ils chantent ses louanges. Ce sont des ploucs.Regarder le préfet de Faranah soutien d’un 3 é mandat ,je me demande s’il a fait l’école primaire
    Tous les jeunes qui ont ait des études en Guinée ou à l’extérieur ne sont pas associés à la gestion du pays: quel gâchis.
    Un journaliste devrait calculer le montant total des milliards de US dollars récoltés par la Guinée pendant les 9 ans d’Alpha Condé et les comparer par rapport ses réalisations . Le résultat auquel on aboutirait sera : pas eau, pas d’électricité, pas de routes, pas d’écoles dignes de ce nom et d’hôpitaux; Sa seule prouesse, c’est d’avoir laissé Conakry devenir la capitale la plus sale du monde.
    Comme dit Sidya TOURE un 3éme mandat pour faire quoi?

  13. 9 ans et toujours les pauvres populations souffrent du manque d’eau et d’ électricité: triste château d’eau d’Afrique.Je regarde parfois la télévision guinéenne mais on ne voit que des gens qui ont fait leur temps. Alpha Condé n’a fait que les recycler pour qu’ils chantent ses louanges. Ce sont des ploucs.Regarder le préfet de Faranah soutien d’un 3 é mandat ,je me demande s’il a fait l’école primaire
    Tous les jeunes qui ont ait des études en Guinée ou à l’extérieur ne sont pas associés à la gestion du pays: quel gâchis.
    Un journaliste devrait calculer le montant total des milliards de US dollars récoltés par la Guinée pendant les 9 ans d’Alpha Condé et les comparer par rapport ses réalisations . Le résultat auquel on aboutirait sera : pas eau, pas d’électricité, pas de routes, pas d’écoles dignes de ce nom et d’hôpitaux; Sa seule prouesse, c’est d’avoir laissé Conakry devenir la capitale la plus sale du monde.
    Comme dit Sidya TOURE un 3éme mandat pour faire quoi?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR