Arrêt sur image: Alpha Condé frôle le record de morts de Dadis Camara

L’image est assassine pour l’ex-leader de l’opposition guinéenne qui se voulait combattant de la démocratie dans son pays…

2 Comments

  1. Ça chauffe grave aux quatre coins du globe. Ça tue, ça mate comme pas possible devant l’indifférence quasi générale des grands décideurs de ce monde. Paradoxalement c’est au Sénégal où y’a aucune dérive autoritaire, aucun massacre d’opposants qu’on entend les plus grandes gueules de l’opposition s’invectiver sur des impôts de 1500, où des langues pendues de pseudo journalistes corrompus insulter les autorités pour des détails.
    On a brandi le pétrole et le gaz pour inciter le peuple à se soulever, touss. On a inventé des scandales gros comme l’Himalaya, touss. Tout ça pour orienter le débat politique à leur bon vouloir, mais le peuple est resté zen. Maintenant en manque de sujet qui vaille, on se tourne vers des impôts sur salaire de 1000 frs tout en ignorant que les impôts sur salaires ne dépendent pas du bon vouloir de NIASS mais d’un barème uniforme applicable à tous les travailleurs. Mais diantre qu’attendent les ACP pour monter au créneau ?

  2. SENI, plus d’intelligence STP. Il vaut débattre que de s’entre tuer. Le Sénégal a échappé à ces massacres en partie parce que le débat est permanent même si par moments il semble ne pas s’imposer? Je préfère les « faux-débats » qui évitent les affrontements physiques aux « non-débats » qui finissent par des massacres

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*