Au cours de son audition, Gaston Mbengue s’en est pris à la gendarmerie

YERIMPOST.COM Convoqué au cours de la journée du 26 décembre, à la Section de recherches de la gendarmerie, Gaston Mbengue ne s’est pas limité à être entendu dans l’affaire dite Cheikh Gadiaga / Moïse Rampino. Le promoteur de lutte s’est plié aux questions des enquêteurs qui souhaitaient voir plus clair dans ce dossier de chantage, extorsion de fonds, injures publiques et diffamation par voie d’Internet.

Puis, a appris Yerimpost, il a enchaîné sur une remarque qu’il a présentée comme lui tenant à coeur: « Je tiens à signaler quelque chose que j’estime anormal dans le comportement de la gendarmerie. Hier, votre collègue m’a appelé pour me demander de passer aujourd’hui dans vos locaux afin d’être auditionné. Cinq minutes après son coup de fil, un journaliste m’a appelé pour me parler de mon audition et me poser des questions. Qui l’a informé? » Et Gaston d’enfoncer le clou: « Est-ce à dire que, une fois que je quitte vos locaux, tout ce que je viens de dire va se retrouver dans la presse? » A un des gendarmes qui lui demandait s’il a une idée de l’agent qui a parlé à la presse, Gaston a répondu: « Je ne sais pas qui c’est. Après le coup de fil du journaliste, j’ai rappelé votre collègue qui m’avait joint pour les besoins de l’audition. Il m’a répondu qu’il ne savait pas qui a parlé. En tout état de cause, ces indiscrétions doivent être évitées par des agents de la loi. » Ambiance…

Source: www.yerimpost.com

1 Comment

  1. Merci pour cette précieuse nouvelle source d’informations que vous mettez à notre disposition. C’est important pour nous qui sommes hors du Sénégal et surtout pour un journaliste comme moi dont l’info constitue une denrée précieuse. Courage Cher confrère pour les nombreuses initiatives que tu prends et le Bon Dieu te paiera pour la franchise qui te vaut souvent des ennuis, mais c’est cela la bonne voie du journalisme. respects!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*