Blog de Cheikh Yerim Seck

Cheikh Yerim Seck sur l’affaire des 94 milliards: « Sonko doit s’expliquer, il ne peut se dérober… »

5 Comments

  1. Je suis très surpris qu’un journaliste comme CYS participe pleinement dans cette bizarrerie uniquement dans le but de vouloir détruire quelqu’un

  2. le Macky doit servir CYS pour mettre fin à son activisme débordant et ses appels du pied.
    Peut être que Macky a fait sien le maxime qui dit: un traître on l’utilise mais on ne lui fait pas confiance .

  3. Ils veulent distraire le candidat Sonko et par la même occasion jeter le discrédit sur sa personne afin d’installer le doute sur la tête des citoyens. Le ridicule devrait pouvoir tuer au Sénégal.
    Voilà des mois que Sonko a fait la révélation sur les 94 milliards, aucun débat, aucun cri de scandale, aucune suite favorable n’a été réservée à ce dossier par les mercenaires de la plume. Je ne les ai jamais entendus demander au principal accusé de répondre face aux accusations graves. Au contraire, on a préféré mettre l’accent sur l’éventuelle rencontre entre Sonko et Wade au Qatar pour noyer l’information gravissime. Quand le Pastef a informé l’opinion sur le patrimoine déclaré de Macky Sall (des milliards), les mercenaires qui s’agitent aujourd’hui n’ont pas jugé nécessaire d’organiser un débat encore moins de demander à ce dernier de s’expliquer sur la provenance de cette fortune en moins de six ans. Maintenant ils veulent nous faire croire que Sonko est un délinquant parce qu’il aurait créé une société pour gagner de l’argent. CYS nous dit que Sonko doit répondre pour laver son honneur. Il devrait être le dernier à parler d’ honneur. L’autre disait que « pour vendre de la morale il, faut en disposer un échantillon ». Voilà un homme qui nous dit à la télé qu’il jeûne tous les Lundi mais oublie de révéler qu’il est violeur de jeunes filles à la fleur de l’âge le week-end. Ce ne sont pas des insultes mon cher. Juste des faits. Si relater des faits avérés constitue une insulte, jeter le discrédit sur une personne qui n’a « commis que la faute » d’avoir de l’ambition pour son pays est abject et minable.
    Nous n’avons jamais rencontré Sonko, nous ne sommes pas des militants de son parti, nous n’avons aucun intérêt particulier à devenir ses « répondeurs automatiques », nous ne pensons pas qu’il est le messie encore moins qu’il ne doit pas être critiqué. Cependant nous exigeons de l’objectivité dans les attaques. Attaquez le sur sa vision, son programme, sur des faits délictuels que vous ne pardonnerez pas aux autres candidats. Autrement, vous nous trouverez sur votre chemin parce qu’il est notre candidat et nous pensons qu’il est patriote tout court.

    Juste souligner que nous connaissons la nature du contrat et le montant de la commission (12%) demandé légalement par MECALEX aux personnes habilitées mais nous ne connaissons rien du type de contrat et des montants à recevoir par les mercenaires de la plume. J’ai salué malgré l’incompréhension qui l’entoure le comportement de Tounkara qui a accepté une nomination officielle qui a été publiée. Moussa Dadis Camara avait révélé qu’au lendemain du putsch dont il était l’instigateur CYS, alors journaliste à J.A. lui a demandé secrètement s’il avait l’intention de conserver le pouvoir afin qu’il laide dans son projet. Proposition qu’il déclina. Le « prestataire de services » commença ainsi à lui consacrer des articles qui lui sont défavorables. Lorsqu’on a demandé à C.Y.S d’affirmer ou d’infirmer cette accusation, il a répondu par ces mots:  » Je voulais le tester pour connaitre ses vraies intentions ». Appréciez par vous mêmes.

  4. Moi je ne comprends pas Les partisans de sonko. Nous sommes en politique avec tout ce que cela insinue en matière de coups bas, d’insultes, d’invectives et de deballages. Et c’est justement sur ce terrain que sonko a bâti son audience. Le pouvoir en la personne de son chef a répliqué chq fois que cela est nécessaire. Nous sommes en démocratie et le pouvoir a joué le jeu en laissant tous les acteurs jouer leur partition et celui qui a véritablement dépassé les bornes c’est sonko tellement ses insultes ont dérangé plus d’un et ses partisans s’en sont goulûment délecté. Maintenant il y’a un retour de bâton et MADIAMBAL sans sombrer dans un débat politicien a carrément sonné sonko en des termes et accusations très claires et très pertinentes auxquelles sonko doit répondre et c’est en cela que cheikh yérim l’invite avec juste raison d’autant plus qu’ une journaliste européenne a enfoncé le clou sur la tête de sonko. Hier insulter numéro un, sonko qui ne connait pas assez la dangerosité d’un pouvoir commencer a sentir les effets de ses provocations infantiles en proposant aux autres candidats, récalés ou non de boycotter les élections car lui il n’est pas le messie pouvant affronter seul Maky.

  5. Quel gâchis pour le Senegal car voilà un homme à qui j’avais beaucoup d’estime et de considération sur sa pertinence qui pouvait jouer un grand rôle sur l’avenir de notre payer mais voilà comme Youssou ndour et son mouvement feke massi bole,vous venez de tourner le dos à votre peuple.le problème du Senegal c’est pas Ousmane Sonko mais c’est ceux qui nous gouvernent et aujourd’hui c’est Macky Sall

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR