Blog de Cheikh Yerim Seck

CNRA… un autre âge !

Pour un héritage de la Toute Puissante période de parti quasi unique, avouez que le CNRA dans ses habits actuels rime à contre courant. Fils avec ses avatars et déformations …génétiques du lointissime déjà HCA, le CNRA n’a pu faire sa mue en dépit du glissement conceptuel de façade. D’alors cela se justifiait plus ou moins dans un contexte où les sans-voix n’avaient pas de voix et étaient absents sur la bande passante. Tout était centralisé et rien aux autres de l’espace politique public sinon une portion congrue dans cette déferlante d’ondes et de décibels propagandistes. Il fallait réagir et faire face, demander et exiger sa ristourne dans ce contribuable livré aux forceps. Ces outils du service public et pour le bien du service public ne doivent pas être l’apanage d’une seule frange de l’opinion et d’ailleurs du reste… quelle opinion ! Ce comportement totalitaire et impérialiste ne pouvait plus prospérer au moment où une et des ouvertures étaient notées. Partout des plages de liberté étaient conquises et des droits arrachés. La liberté d’expression et le droit à l’exprimer sur des medium aussi puissants et massifs qu’est l’audio-visuel s’imposaient. L’avancée de la mer ne pouvait plus s’arrêter. Du fait de cette coalition de facteurs endo. et exogènes ,l’Etat lâche du lest, libère quelques fréquences sur sa bande(pas encore FM). L’autre voix et voie s’entendent et une réorganisation s’opère ,les grilles de programme se mettent à l’heure de nouveau vent (pas alizé encore mais plus ouragan maintenant ). Des visages sont mis sur des voix et les voix ont des visages. Mieux, au nom de l’égalité des candidats devant les échéances , une période est déterminée dite de pré campagne et le législateur intervient interdisant toute propagande même… dite déguisée . Encore une d’arrachée de cette chasse gardée de la Toute puissance du règne quasi sans partage des média dit d’Etat (rires). Chemin faisant, les donnes changent avec l’explosion médiatique dans un contexte de réseaux sociaux difficilement contrôlables (A moins que…RDC !) Et c’est pourquoi le communiqué (de rappel, n rappels ) du CNRA ces temps-ci précédant la campagne proprement dite boxe en touche et même dans les vestiaires diront certains. Le CNRA est resté obsolète à ce niveau et budgétivore avec les nombreuses insertions et tournées à l’intérieur. Tournées de consommation face à des correspondants régionaux médusés et sur leur faim sur la faisabilité des dispositions, objet de rappels incessants. Techniquement,les rédactions les plus chevronnées peinent déjà à piger ,à plus forte raison à mettre en œuvre. Depuis la date du 3 janvier devait entrer en vigueur cette retenue mais interrogez les contenus des journaux et magazines et vous verrez …rien n’a changé ou peu …pour maquiller. Aussi bien la presse privée que celle dite de service public (rires) éprouvent et souffrent et en réalité se laissent aller : comprenne qui pourra ! Et que dire de cette manne financière, cette aubaine attendue pendant cette traite (pas arachidière !) de cette campagne (budgétisée et à livrer) par les états majors des partis et particules politiques ! Vraiment le CNRA fait rire et amuse la galerie avec son excellence Sir…,référence dans la pirouetterie et funambuliste de 1er ordre. LE CNRA 1ère réforme du mandat à venir et des coquilles de cet acabit pullulent !








IBOU SENE KAOLACK

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR