Blog de Cheikh Yerim Seck

Contre-pied: Décès de Sidy Lamine, flot de larmes sataniques !

Que de larmes versées ou présentement en cours de chute avec le rappel à Dieu de Sidy Lamine en cette matinée du mardi 04 décembre 2018. Oui le Rewmi,Sunu Sunugal s’est brutalement réveillé, un géant multidimensionnel s’est effondré. Sidy…par où le prendre ou l’aborder…personne ne sait et ne peut… tellement l’homme est pluriel et c’est une vraie boîte à pandores , un sac à outils, une sacoche à compétences et un lieu de refus et de refuges . Pour reprendre lapidairement le dicton populaire : « on aime ou on n’aime pas »,Sidy aura marqué son temps et traversé…que de régimes aux contextes et aux baguettes différents mais lui, il est resté constant et droit dans ses bottes : la défense de principes, d’un principe résumé par cette sagesse : « je ne suis pas d’accord avec toi mais je me battrai jusqu’au bout pour que tu le dises ». Quelle grandeur et quel idéal de vie ! Jusqu’ à sa mort, cette constance s’est vérifiée chez l’homme au prix de sacrifices énormes à la fois  physiques et matériels jusqu’ à hypothéquer le groupe, son BB, « sa raison de vivre ». Quasi pionnier pour l’émergence et la consolidation des libertés démocratiques et surtout celle de la liberté d’expression, ce qui n’est pas un vain mot mais des espaces et des plages de liberté arrachés au sens 1er, donc dans la douleur et dans la souffrance au prix même parfois de l’offrande suprême. Qu’est-ce qu’il n’a pas subi et son groupe avec ?! Une faillite même a été agitée et des OPA faussement lancées sur Walf Grup  mais Walf n’est pas à vendre, c’est un souffle , une âme et donc non négociable, point de transactions ici. Et beaucoup…en versant des larmes de croco. et de satan ce jour du mardi noir l’ont appris à leurs dépens. Combien sont-ils à le larguer dans des moments difficiles ? A dessein ou pas ! le constat est là : Que de désertions  et de lâchages (c’est le terme) pour des prairies plus vertes, pour des émoluments plus costauds, pour du matériel effréné de ce bas monde, fugace et éphémère. Si cela ne dépendait que de certains, Walf aurait sombré depuis mais combattant et homme de conviction et de foi, Walf a tenu en dépit des départs. Arrivés incognito et sans bagages, ils ont tous (la plupart) repartis galonnés. Sidy n’a jamais retenu personne et restait zen et la tête sur les épaules sur les prétentions hors normes de certaines grosses têtes face aux sirènes mirobolantes d’en face.   Au contraire ce sont des prières et des souhaits. Certains dans leur for intérieur et extérieur n’auraient parié  un kopeck sur le devenir et l’avenir du groupe avec les nombreuses saignées enregistrées et les coups bas pour asphyxier (fisc,impôts et pub.) mais que nenni ! Sidy a tenu la dragée plus que haute et le drame et l’hypocrisie de ce mardi noir, ce sont ceux-là ,toutes obédiences et toutes plumes et tous micros qui ont plus que versé et noyé l’opinion par des larmes : Croco et satan vraiment en service et de service !Thiey Li !

                                                    IBOU SENE KAOLACK

                                                                                                 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR