Blog de Cheikh Yerim Seck

Contribution: Macky, ceux qui vont s’entre-tuer pour avoir une chance de s’en sortir te saluent

Au Sénégal ,la lutte traditionnelle remonte à des temps immémoriaux . Elle était organisée à la fin  de l ‘ hivernage .Après quatre ou cinq mois de dure labeur ,de tri de graines ,de semence , de bêchage et de récolte dans des terres toujours avares  , parfois arides ,ces séances de lutte entre  jeunes de même village ou de villages voisins étaient l’ occasion de se défier , de rivaliser d’ ardeur , de technique , d’ adresse mais surtout de décompresser dans un esprit de fraternité , de joie et de convivialité . C ‘ était surtout une lutte sans frappe et sans violence ou encore une fois seules la force et l’ adresse étaient mises en exergue . Aujourd’hui , ce n ‘ est plus sur la place du village qu ‘ elle est organisée , ni après la récolte  mais dans des stades et devant des milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs . Seulement , elle a été pervertie , vidée de son idéal de fraternité  à des fins bassement vénales et mercantilistes et réduite à sa plus simple expression :  deux mastodontes qui s’ étripent à mort pour avoir une chance de se sortir d’ une situation de précarité et de pauvreté où les maintient une politique de prévarication et de mal gouvernance qui exclut toute perspective pour la jeunesse .Organisée par une dizaine de promoteurs qui par un processus de surenchère propose des dizaines de millions pour avoir les meilleures affiches et donc remplir les stades , attirer les sponsors et s’ en mettre plein les poches , l ‘ argent en vérité ne profite qu ‘ a une vingtaine de champions appelés v i p .Adulés par les populations , chouchoutés par les médias , ces lutteurs sont les nouveaux Dieux du stade .les icônes du sport voire du show biz Sénégalais . Tant pis s’ils sont presque tous analphabètes , sans éducation et sans culture  .Qu’ importe s’ ils s’ insultent ou se battent en direct sur les plateaux de télévision .Les médias se les arrachent car ils dopent l’ audience et donc attirent les annonceurs .Ils sont offerts comme modèles  aux élèves qui s’ arrachent les cahiers à leurs effigies. Ces v i p , partis de rien , souvent issus de quartiers pauvres voire  de villages lointains  aiment parader dans des voitures luxueuses et salons cossus . Ces nouveaux riches qui ne doivent leur statut  qu ‘ la force de leurs coups de poing ont naturellement fait des émules .La lutte compte aujourd’hui des milliers de licenciés   et des centaines de milliers d ‘ amateurs qui ont  pris d’ assaut les dunes et les salles de musculation en abandonnant parfois travail et études .




L avenir pour les forts et non par l ‘ effort .
Macky Sall de reconnaître :
–Avant , les filles rêvaient d ‘ avoir des fiancés  étudiants . Maintenant elles veulent des lutteurs .
Tout est dit . Senghor et Cheikh Anta Diop peuvent aller se rhabiller .C ‘ est le triomphe du règne animal , de la matière sur l’ esprit .
L ‘ état , comme tout opportuniste a très tôt compris le bénéfice qu’ il peut tirer de cet engouement de la population pour la lutte .car c ‘ est l’ un des rares moments de répit pour lui .Tous les conflits , révoltes estudiantines , gréves des travailleurs ou manifestations de l ‘ opposition et dont les journaux  font leurs choux gras , passent au second plan quand un combat est programmé .Voilà pourquoi sous le prétexte fallacieux que la lutte est notre sport national , le gouvernement fait tout pour le promouvoir .La lutte comme succédanée ou ersatz pour les jeunes à défaut d’ emplois et au pire , compter sur un effet placebo .Une tétine qu’ on met dans leurs bouches comme une maman pour son enfant pour tromper sa faim . Tant pis s ‘ ils ont fini d’ installer la violence et l’insécurité  dans les quartiers . Qu’ importe les hordes de voyoux  et d’ agresseurs  qui déferlent dans les rues après chaque combat comme des fleuves en furie et qui emportent tout sur leur passage . Tant pis s’ ils ont fini de se partager la banlieue en territoires comme les gangs à Harlem ou Chicago . La sérénité du président n a pas de prix . Mieux , Macky Sall leur a construit une arène nationale .
Dans la Rome antique , juste avant de s ‘ étriper à mort , les gladiateurs se prosternaient devant Jules César et déclamaient ;
–Ave César , te moruteru salutan :
César, ceux qui vont mourir te saluent !
Lorsque Macky Sall aura fini de construire son arène ,peut-être écrira t- on sur le fronton et en lettres capitales :
Ave Macky , ceux qui vont s ‘ entre-tuer pour avoir une chance de s’ en sortir te saluent .
Serigne  Mbacke Ndiaye

1 Comment

  1. Une belle plume , doubléee d’une pertinence tranchante.Nous vous remercions pour la pertinence du propos. Ce pays mérite mieux que les actuels dirigeants sans prospectives, ni vision…
    La prospective est la démarche qui vise, par une approche rationnelle et holistique, à se préparer aujourd’hui pour demain. Elle ne consiste pas à prévoir l’avenir (ce qui relevait de la divination et relève aujourd’hui de la futurologie) mais à élaborer des scénarios possibles et impossibles dans leurs perceptions du moment …(Wikipedia)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR