Blog de Cheikh Yerim Seck

Couplage des élections, dissolution de l’Assemblée: Babacar Gaye intraitable

YERIMPOST.COM Un avis tout tranché sur le débat du couplage des élections locales et législatives. Babacar Gaye, le porte-parole du Parti démocratique sénégalais soutient mordicus qu’il s’agit d’une stratégie du camp présidentiel pour distraire l’opposition et tenter ainsi de faire oublier la présidentielle qu’il qualifie de frauduleuse, gagnée par le président Macky Sall. « Ces déclarations de Me Aïssata Tall Sall et Aymérou Gningue ne sont que des ballons de sonde envoyés par le camp présidentiel qui applique le théorème de Pasqua en ajoutant à l’affaire de la réélection frauduleuse de Macky Sall, une autre affaire pour distraire l’opposition. Ils tentent par ces incongruités de faire oublier le traumatisme post-électoral », souligne t-il. Avant d’ajouter: « Même si le président de la République a des pouvoirs constitutionnels de dissoudre l’Assemblée nationale après 2 ans de législature, ou lorsque celle-ci adopte un motion de censure contre le gouvernement, rien ne justifie une telle décision politique ». Et Babacar Gaye de s’expliquer davantage  dans Vox Populi: « D’abord, le président élu dispose d’une très confortable majorité qui n’est pas prête à se saborder. Ensuite, Macky Sall ne prendrait jamais de risque de cohabiter avec son opposition 1 an après sa réélection… Enfin, aucune élection ne devrait plus se tenir dans ce pays, sans une réforme en profondeur du système électoral. C’est d’ailleurs les raisons qui me font croire que même les locales ne pourraient se tenir en décembre 2019, si l’appel au dialogue du président de la République procède d’une réelle volonté de décrispation… Attendons l’offre de dialogue du président et la réaction de la classe politique significative au lieu de scruter le sexe des anges. »

1 Comment

  1. Il faut d abord une refonte totale de tout notre systéme électorale , des mesures concrètes de renforcement de la démocratiçe , notamment le non cumul de la fonction présidentielle avec la direction d un parti politique, le fonctionnement de notre justice qui en plus d étre sous la coupe de l éxécutif est trés corrompue, l assainissement de cette pléthore de partis politiques et de mouvements sociaux, la moralisation du comportement des Sénégalais , une vraie loi sur l obligation de réddition des comptes, …. etc
    C est s’ulement aprés su il faudra parler de nouvelles élections . Les élections municipales pourraient alors , courant 2020 étre couplées avec les législatives

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR