Blog de Cheikh Yerim Seck

Enquête Yerimpost: Les curiosités d’une attaque à domicile qui a failli coûter la vie au fils de Mary Teuw Niane

YERIMPOST.COM L’attaque contre le domicile du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane, intrigue par son déroulement et par les interrogations légitimes qu’elle soulève. L’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis a été construite dans le village de Sanar, situé à plus de 5km de Ngallèle, une localité voisine où, alors qu’il enseignait les mathématiques à l’UGB, Mary Teuw Niane a décidé de bâtir sa résidence principale.

La première question qui saute à l’esprit est la suivante: comment est-ce que des étudiants déchaînés, mués en émeutiers, ont pu aller jusqu’à plus de 5 km de leur campus sans avoir été stoppés par les forces de l’ordre ? Une seconde question surgit: Pourquoi ont-ils eu le temps de saccager le domicile du ministre, brûler les pièces, réduire les meubles en poussière, arracher jusqu’aux lavabos… sans avoir été trouvés sur les lieux par les garants de l’ordre public ? En troisième lieu, pourquoi les mesures idoines n’ont-elles pas été prises pour sécuriser, très tôt le matin du 15 mai, la maison et la famille du ministre, alors que, depuis la veille, l’action envisagée par les étudiants avait été annoncée ?




En tout état de cause, le mal est arrivé, et le pire a été évité de justesse. Grâce à l’esprit d’anticipation de Mor Diop, un voisin et ancien chauffeur du ministre qui, dès l’éclatement des troubles, a eu la présidence d’esprit d’exfiltrer Mamadou Niane, fils de Mary Teuw et étudiant à l’UGB, seul occupant de la maison familiale en l’absence de ses parents. Si les émeutiers l’avaient trouvé sur place, Niane fils aurait pu être gravement blessé voire tué.

En mission à Addis-Abeba au moment des faits, Mary Teuw Niane arrive à Dakar ce mercredi 16 mai à 17h. Il se pose beaucoup de questions auxquelles il n’a pas encore de réponses, confient à Yerimpost ses proches, dont certains dénoncent un complot politique monté pour l’abattre. Ils voient sans ambages derrière cette attaque la main du principal rival politique de Mary Teuw Niane à Saint-Louis. Affaire à suivre…

7 Comments

  1. C’est lui le Ministre quoiqu’on dise, et pendant que les etudiants meurent pour 150fcfa son fils loge dans une maison entiere tout seul. Il faut que nos gouvernants soient plus consequent, il etait a Addis, qu’est ce que cela a rapporté pour le Senegal.

  2. Sa maison il l’a eu à la sueur de son front.comme le dit le chanteur ivoirien c’est celui qui casse maison qui ne connait pas prix ciment.

  3. Continuez votre questionnement et vous verrez que chacune soulèvera milles autres
    le crous le rectorat ont été saccagés pourquoi les forces de l’ordre ne sont pas intervenu ? Peut être étaient elles de mèche avec les étudiants
    Nous attendons les conclusions de l’autopsie et du rapport balistique seulement avons tous été étudiants et savons pertinemment que les armes circulent au niveau du campus Alors demandez vous si y’a pas une main derrière tous ces crimes afin de les faire porter a nos forces de sécurité ? Nous sommes a la veille d’élections et la surenchère monte dans tous les camps . Qui gagnerait à voir le pays sombrer dans la violence pour en faire porter la lourde responsabilité à l’autre . Notre pays fait face à d’innombrables menaces et voila pourquoi tout le monde doit être sensibiliser sur les conséquences inattendues du plus petit mouvement d’humeur ; et si le mouvement étudiant avait été infiltré par des esprits malveillants pour nous déstabiliser ?
    Votre article mes chers fouille sur une fausse piste

  4. les autorités ont été nulles dans le traitement de cette affaire. elles affament les étudiants et veulent les empêcher de manger en les tuant. C’est quoi ces conneries. il faut vraiment être bête et irréfléchi pour réagir de la sorte face à des étudiants pour des tickets de 150 francs. Les laisser manger était la meilleure solution pour limiter les dégâts d’autant plus que c’est bien de leurs responsabilités sils n’ont pas de quoi payer le ticket. C’est combien de millions en l’air avec tous ces saccages à st Louis Dakar ziguinchor et ailleurs? Alors qu’une journée sans ticket ne ferait même pas perdre 1 million? Chères autorités sortez du cadre de temps à autre sortez du cadre au nom de Dieu pour trouver les meilleures solutions!! Vos esprits sont devenus paralysés à force de rester dans le cadre.pffffff

  5. Quand on est incapable de gérer des étudiants doit-on avoir le courage et l’indécence de nous faire rêver une émergence. La faute incombe totalement à un Etat qui pèche dans ses recrutements, ses priorités, un gouvernement ou le micmac et les mensonges sont les seules solutions pour étouffer toutes sortes de velléités revendicatives. ILS doivent tous être évincés, ces ministres chargés de l’éducation nationale. J’ai mois même été étudiant à L’UGB et quand j’y passe souvent on sent nettement que tous ce qui y été acquis et fierté se sont plus que des souvenir de la belle époque. Serigne Mbaye THIAM tout Comme MARI TEUW NIANG ont montrés toutes leurs limites de par les grèves cycliques qui secouent le milieu de l’éducation depuis leur avènement aux postes ministériels. Qu’ils aient l’humilité et le cran de démissionner et soulager un président impuissant devant l’échec avoué d’un mandat qui restera dans les annales de l’histoire du Sénégal.

  6. Qu’est ce que le saccage de la maison de Mr Niane peut apporter à son rival? Vous participez plus à semer la confusion Dans cette affaire l État est principalement responsable C’est la culture du patientes un peu, mougneul toute. Kharal aux plus hauts sommets Même quand on modernise un système on doit s’assurer qu’il ne porte préjudice à personne Dans le cas des bourses on doit s’assurer d’abord que les étudiants seront payés dans les délais Ces derniers doivent arrêter le vandalisme On doit le leur dire On doit également avoir de la compassion pour les forces de l’ordre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR