Blog de Cheikh Yerim Seck

Exclusif! La responsabilité occultée de Locafrique dans le scandale Prodac

YERIMPOST.COM La très forte polémique autour du scandale Prodac a pollué le débat et rendu inaudibles les faits eux-mêmes. Alors que le bruit médiatique se focalise sur les responsabilités de tel ou tel ministre ou directeur général, certes plus vendeuses, on en arrive à oublier celle, massue, de Locafrique, société de crédit-bail appartenant à Khadim Bâ.




Si le Prodac a échoué à réaliser les domaines agricoles communautaires (DAC), Yerimpost est en mesure de révéler que c’est en partie par la faute de cette entreprise qui s’était engagée à débloquer 29 milliards de francs cfa entre octobre 2015 et octobre 2016 et qui, au cours de la même période, n’en a pas déboursé plus de 3,5.

C’est d’ailleurs parce que Jean-Pierre Senghor a refusé de s’exécuter face à la demande de paiement de Khadim Bâ, qui n’avait pas fini d’honorer ses engagements, qu’il a eu un premier clash avec son ministre de tutelle d’alors, Mame Mbaye Niang.

En janvier 2017, lorsque Senghor quittait la tête du Prodac, Locafrique n’était qu’à 5,7 milliards versés à Green 2000 pour l’exécution des DAC. Et ça se comprend. Locafrique ne prête pas en réalité. Elle prend à l’Etat pour donner à Green. Et ne donne pas tout ce qu’elle prend. Il y a un mois, selon une source de Yerimpost, elle a reçu un chèque de 4,5 milliards du Prodac mais n’a donné que 1 milliard à Green qui a vendu la mèche dans un communiqué.

A la date d’aujourd’hui, près de trois ans après la signature d’un contrat au terme duquel elle devait débloquer 29 milliards pour financer l’achèvement des DAC en huit mois, Locafrique a déboursé aux alentours de… 12 milliards.

Le business de Khadim Bâ, à qui a été concédé ce contrat en raison de sa couleur locale, a grandement contribué à l’échec d’un projet révolutionnaire qui aurait pu permettre à Macky Sall de relever à la fois les défis de l’emploi des jeunes et du développement des secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la pisciculture, de l’aviculture…




1 Comment

  1. Le dossier prodac ne sera pas fermé de sitôt. Certaines rumeurs disent que le projet a été volé d’une sénégalaise établit au Canada

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR