Blog de Cheikh Yerim Seck

Faut-il croire Pierre Goudiaby Atépa ?




YERIMPOST.COM J’ai récemment rencontré Pierre Goudiaby Atépa dans un avion sur l’axe Paris-Dakar. Nous avons échangé quelques minutes. Et sommes convenus de nous voir pour discuter de sa candidature à la fonction suprême. Il m’a défini son engagement par une formule-choc: « Et si on remplaçait les politiciens qui ont échoué par des gens qui ont fait leurs preuves ailleurs ? » Je dois avouer partager le diagnostic et l’amorce de solution.

Mais, si Pierre Goudiaby Atépa est novice en politique, ce n’est pas un homme neuf. Il est, à sa façon, un dignitaire politique, ayant gravité autour des pouvoirs successifs de Senghor à Wade. Il a toujours été là, profitant même de ses entrées dans les allées du pouvoir pour rafler des marchés hors de toute concurrence. Ce sont ses collègues architectes qui l’ont clamé haut et fort, après que Wade lui a attribué sans appel d’offres le chantier de la Porte du Millénaire.




C’est seulement sous l’ère Macky Sall que l’architecte n’a pas une introduction notoire au Palais. Est-il né de cet éloignement une frustration, source de candidature en guise de revanche ? Je soulève une interrogation légitime mais ne puis y répondre, n’étant pas dans la tête du leader du mouvement  » Ensemble pour une refondation ».

S’il n’a jamais été candidat, Pierre Goudiaby Atépa n’en a pas moins été dans la politique. Ou tout au moins dans les jeux de pouvoir. Son propos sanguin sur la candidature de Karim Wade est dans la logique de l’adversité qui a toujours animé ses rapports avec le rejeton de l’ancien président. Wade-fils, qui a toujours pris ce visiteur régulier du Palais pour « un escroc », ne l’a jamais raté. L’attaque à la mitraillette contre lui de Karim Wade, qui l’a violemment accusé d’avoir cherché à voler l’Etat, à l’occasion d’une réunion autour des tracteurs indiens, résonne encore aux oreilles de quelques habitués du Palais sous Wade.

Comme nombre de politiciens, Atépa traîne son lot d’accusations de commissions occultes et de pratiques nébuleuses. En Afrique, du Tchad à la Guinée Equatoriale, en passant par l’Angola, l’architecte a réalisé des oeuvres dont le Sénégal doit être fier, même si l’opinion sur son travail et sur lui est fort contrastée.

Dans une tirade récente, le frais émoulu candidat a accusé la presse de traiter la politique politicienne au détriment du développement. Il a raison. Mais Pierre Goudiaby lui-même fait-il du développement ? A la tête des cadres casamançais, il est l’objet de critiques récurrentes. Son association est réputée se servir de la Casamance plutôt que de servir les populations de cette région. De là à penser que ces cadres agitent le spectre de la crise casamançaise pour servir leurs intérêts personnels, il y a un pas que nul ne doit franchir sans disposer de preuves  irréfutables d’agissements aussi graves sur une question si sensible.

L’architecte milite pour la protection du littoral contre la prédation foncière. C’est tout à son honneur, même si cet engagement peut être entaché d’un doute. Il est interprété par certains comme visant à protéger l’accès à la mer de sa propriété qui surplombe la corniche de Dakar.

Pierre Goudiaby Atépa est à bien des égards une identité remarquable. Le très politique homme d’affaires, qui a déjà voulu être candidat en 2012 avant de se désister, a réussi dans le privé mais entretient une relation avec la politique qui peut relever de la psychanalyse. Ce businessman prospère et tentaculaire, qui aurait pu se suffire à son activité, est, à sa manière, « un complexé du pouvoir ». Il n’est pas le seul. Il est de ces hommes qui brûlent de l’obsession de se retrouver au sommet de la pyramide de Maslow. Il revient aux Sénégalais d’analyser son offre politique pour y croire ou pas…




Cheikh Yérim Seck

16 Comments

  1. Très bel article, instructif, bien documenté et qui se veut objectif, car la neutralité absolue n’existe pas. Quelqu’un sur une chaîne leader devrait vous donner les commandes d’une émission à la télévision (si vous avez le temps pour cela). Et ce ne sont pas tant les vidéos sur ce site que vos apparitions chez Tounkara qui me font penser cela.

  2. C’est un cheval de Troie qui fait un clin d’oeil au Macky en s’attaquant à Karim qui est devenu un créneau porteur et beaucoup de gens veulent faire leur beurre sur son dos.
    Pour Etépa, il faut lui faire comprendre que les meilleures farces sont les plus courtes.
    Les grands hommes font tout en grands , mais leurs conneries

  3. Allez demander aux populations de Baila son village ce que ce monsieur y a construit Les casamancais n’ont pas senti sa générosité contrairement à d’autres milliardaires sénégalais envers leur terroir d’origine Être politicien c’est une démarche que beaucoup de soi distants apolitiques adoptent pour gérer leurs intérêts Tous les politiciens ne sont pas des pourris mais la pourriture touche bien d’autres secteurs

  4. EN REPONSE A LABA.
    POURQUOI LES POPULATIONS DE BAILA SON VILLAGE DEVRAIT S’ATTENDRE A CE QU’IL Y CONSTRUISE QUELQUE CHOSE? ET POURQUOI LES CASAMANCAIS DEVRAIENT SENTIR SA GENEROSITE COMME  » d’AUTRES MILLIARDAIRES ENVERS LEUR TERROIR D’ORIGINE »??? PEUT ON CONTINUER DANS UNE DEMOCRATIE MODERNE A SE DRESSER EN CHANTRE DE L’ESPRIT CLANIQUE ET REGIONALISTE ET POURFENDRE NOS HOMMES POLITIQUES LORSQU’ILS MANIENT EN RETOUR LE CLIENTELISME SOURCE D’INJUSTICES CARACTERISEES EN AFRIQUE? LA REPONSE EST DANS LA QUESTION. NOUS DEVONS DEVELOPPER LA CULTURE DE LA NEUTRALITE ET L’EXIGER AUX GOUVERNANTS DANS LEURS FONCTIONS REGALIENNES.SI PAR HASARD MR ATEPA DEVIENT PRESIDENT, IL NE SERA PAS LE PRESIDENT DE BAILA OU DE BRIN MAIS CELUI DE TOUS LES SENEGALAIS.JE LUI SOUHAITE BIEN DU COURAGE…LA PRESIDENTIELLE EST UNE » TOUR DE PISE » BIEN DIFFICILE A CONSTRUIRE MEME POUR UN ARCHITECTE! CYS A RAISON DE DOUTER.

  5. – Les constructions réalisées à Malabo pour le sommet des Chefs d’Etats africains de 1999 ;

    – L’aéroport de Banjul en Gambie ;
    – Le monument de la Renaissance Africaine ;
    – La Cité Internationale des Affaires de N’Djamena ;
    – Etc.
    Pierre Goudiaby ATEPA a été Président de l’Ordre des Architectes du Sénégal et de l’Union des Architectes d’Afrique. Il est également membre de l’Académie internationale d’architecture.
    Il a été pendant 12 ans, Ministre–Conseiller Spécial du Président Abdoulaye WADE.
    Pierre Goudiaby ATEPA s’intéresse également aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication et a créé une société, Atepa Satellite Applications (ASA), qui travaille sur le lancement de Satellites pour l’Afrique.
    Il est le président du Collectif des cadres casamançais.
    Enfin, il a été Homme de l’année au Sénégal en 2000 et 2010.

  6. Connaissez – vous l’homme.
    Le véritable atout de Pierre Goudiaby Atepa, c’est son coefficient personnel bâti autour d’une générosité discrète, d’un esprit d’entraide, d’un ancrage traditionnel, d’une proximité avec les couches les plus précaires et d’une capacité à transcender les contingences sociologiques.

  7. Atepa est un travailleur dont la benediction vient du Bon Dieu…Laissez -le tranquille car la liste de ses réalisations de belles architectures est longue :
    – Le siège de la Banque centrale de l’Afrique de L’Ouest, en 1975, une œuvre en forme de baobab, l’une des plus majestueuses de Dakar ;
    – L’aéroport international de Banjul en Gambie, tel un grand oiseau blanc prêt à l’envol, se veut un symbole de liberté, de paix et d’équilibre, résolument tourné vers le développement. Cet aéroport a été classé par Rowen Moore du journal britannique The Observer parmi les dix meilleurs aéroports mondiaux le 14 août 2010 ;
    – Monumental, le siège de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest à Lomé (Togo) est composé de deux bâtiments reliés par un pont qui symbolise le lien entre les 16 pays membres. Un édifice de 13 étages prend lui-même appui sur 16 éléments qui constituent la structure de base ;
    – La Cité des Enseignants à Dakar ;
    – L’École supérieure de gestion des entreprises ;
    – L’agence de la Société générale de banque dans la zone industrielle à Dakar ;
    – La Porte du Troisième millénaire, inaugurée en 2001 sur la grande corniche de Dakar, face à l’océan ;
    – Et bien d’autres œuvres de belles factures

  8. Nous ne voulons plus des politiques ni des roublards mais des entrepreneurs ayant une signature mondiale et ayant un patriotisme sans faille comme Atepa. Nous seront derriere lui sans faille

  9. Atepa veut une refondation autour du mouvement Senegal-Rek…Nous repondrons presents car les politiques nous ont volé 58 ans de nos richesses. Il est tant d’arreter cette saignée.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR