Blog de Cheikh Yerim Seck

Ferdi. Dans tous ses… jusqu’à la… nationalité !

Il y a lieu de se poser ces questions et surtout cette question : Qu’est –ce qui a amené le lion FERDI (en majuscules SVP !) à rugir de cette sorte ? Un homme dans le sens noble et altier du terme , qui force respect et salut militaire, un homme de devoir et de chantier, qui ne lésine pas pour défendre le drapeau national là où le devoir l’appelle. De cette génération de 2000 Corée/Japon fortement gravée dans le mémoriel collectif, il émerge de par son sérieux et son engagement : quand il s’agit de travailler et de monter au four, il fonce tête baissée, le souci : l’exécution de la commande et le reste après. C’est cela Ferdi. Et cela nous a valu plusieurs satisfecit et l’emblème national hissé toujours haut du temps où il était dans les rangs. Pas un génie du ballon mais là où il était par devoir et par consigne, il n’a jamais failli et tirait du fond et du tréfonds pour offrir le meilleur de lui-même à l’appel de la nation. Cette gagne qui fait toujours défaut, il (FERDI) l’incarnait , c’était lui-même la gagne et cela irriguait tout son bataillon de 2002. Et mieux pour un bon legs et une meilleure transmission de ce sang de battant qui se raréfie et se dénature avec d’autres couleurs diluantes, l’homme était à préserver pour les teams à venir d’où son maintien aux cotés des différents coachs pour cette symbolique. Voilà en résumé ce FERDI, notre FERDI national, fierté de tout un peuple ! du Nord au Sud , d’Est en Ouest , Ferdinand est très national pour ne pas dire nationaliste. Maintenant comment un tel Jambar peut –il imaginer de tels propos et les émettre :« …renoncer à ma nationalité de sénégalais » Que l’ont-ils fait ? Que l’a-t-il fait ? Qui ? Quoi  pour déclencher ce sentiment de révolte et de reniement ? Mettre sur la table et
sur la place publique de tels propos méritent un « taxw set lu «  d’urgence. Oui Ferdi n’est pas comme les autres (les autres …raillez !) mais Notre Ferdi n’est pas n’importe qui et mérite qu’on s’attarde sur son sort et au plus haut niveau vivement les notes d’informations horizonto-verticales pour cerner le problème. Ce cri du cœur d’un cœur d’un lion doit être entendu et décodé illico presto. Sans aucune présomption ni parti pris dans cette affaire, mais les contours pris imposent un traitement d’urgence : Nous ne sommes pas loin d’un psychodrame et ce rugissement résonne encore surtout que lui, toujours en véritable sé…né…ga…lais après de durs labeurs et économies sur les terrains torrides et âpres du laborieux foot a décidé de revenir pour investir dans son Sunugal. Combien sont-ils, jeunes footballeurs, dont les dossiers et les décisions dépendent de la suite de cette affaire. Vivement un tirage au clair et il y va de la pub. du pays, de la destination Sénégal de plain-pied dit-on dans le fast track. Ce dossier FERDI doit être un exemple dans la traduction de ce fast track , cette clameur, autre du macky 2.
IBOU SENE KAOLACK

1 Comment

  1. Il a participer à la coupe du monde, d’accord, mais il ne l’a pas gagnée. Arrêtez de nous chanter la gloire des perdants.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR