Blog de Cheikh Yerim Seck

Fin des pénuries d’eau à Dakar: Mansour Faye donne des gages aux Dakarois

YERIMPOST.COM Les pénuries d’eau seront bientôt un souvenir lointain pour Dakar et ses environs. Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, qui était ce mardi 22 janvier devant les membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE), en a donné l’assurance. A l’en croire, le déficit qui occasionnait les longues coupures d’eau est désormais couvert. Le non moins maire de Saint-Louis a précisé: « Une couverture précaire en attendant la livraison de Keur Momar Sarr 3 (KMS3) courant 2020 et de l’usine de dessalement des eaux de mer dont les travaux sont prévus, au plus tard, au premier trimestre de cette année. »

Allant plus loin dans ses explications, Mansour Faye indique qu’avant, le taux d’accès en eau pour les populations était de moins de 80% et qu’aujourd’hui, on est à 91%. Il s’est également confié au CESE sur le contentieux avec la SDE. Selon lui, l’affaire sera incessamment arbitrée par l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp).

1 Comment

  1. Désolé de vous contredire Mr le Ministre, mais le déficit à Dakar est loin d’être couvert, il y’a beaucoup de quartiers de Dakar qui ne voient l’eau que la nuit, si ce n’est pas quelques heures par jour.
    A ce sujet, vos services ne vous disent pas la vérité.
    La vérité, c’est aussi que la SDE nous doit des explications, car les programmes d’urgence que l’État lui avait confié curieusement au détriment de la SONES, programmes financés à coups de plusieurs milliards il y’a quelques années, et qui avaient comme objectif de prévenir ce déficit actuel, n’ont assurément servi à rien.
    Enfin n’allez jamais penser que KSM 3 et l’usine de dessalement projetée, projet le plus inconscient que l’on aura à réaliser dans ce pays (je peux le démontrer ), va régler l’AEP de Dakar. Mr le Ministre, ayez la sagesse d’écouter tout le monde, et surtout ceux qui dans ce pays ont choisi encore de rester des scientifiques et non des ingénieurs bureaucrates incapables d’une quelconque conception sérieuse. Ceux qui vous poussent vers le dessalement de l’eau de mer, dans un pays qui regorge d’eau souterraine et d’eau de surface, ne sont ni sérieux, ni honnêtes.
    C’est comme vos conseils et Directeurs qui continuent par exemple à faire de nouveaux forages à Touba, au mépris de toutes les règles et normes, le nombre de forages à Touba, dépassant la vingtaine étant déjà un scandale dans une ville où la qualité de l’eau est mauvaise et le réseau inqualifiable.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR