Blog de Cheikh Yerim Seck

Grogne et révolte dans les rangs de l’APR

YERIMPOST.COM Macky Sall, en sapeur-pompier, a convoqué le secrétariat exécutif national hier lundi. Malgré le calme apparent, ça bouillonne à l’intérieur de l’APR. Pour remettre les choses à l’endroit, Macky Sall a tenu un secrétariat exécutif pour gérer les frustrations…

3 Comments

  1. L’APR, il n’ya que quelques rares personnes comme moi qui y avaient cru.

    En 2009, lorsque Macky Sall me recevait au siège près de Saint-Lazare, par l’entremise de ABC et de Zaccaria Coulibaly, j’avais la tête pleine de romantisme militant et je croyais rejoindre pour mes premiers pas en politique, un grand Parti qui allait marquer l’histoire du Sénégal, mettant fin aux dérives d’un certain Abdoulaye Wade.

    Le jour où j’ai vu débarquer en réunion de la CCR, des gens portant des *ndombo*, se réclamant des cadres républicains, j’ai compris que cela n’allait pas.

    2012, Macky est porté au pouvoir par l’espoir immense qu’il a fait naître auprès du Peuple Sénégalais, mais la suite est connue, car les véritables ruptures souhaitées, nonobstant quelques réalisations appréciables, se faisaient toujours attendre.

    De 2012 à 2019, l’APR ou ce qui répond encore de cette appellation, est devenu ensuite une véritable armée mexicaine, constituée de bataillons d’opportunistes de la dernière heure, regroupés en cercles concentriques autour du robinet de prébendes du Président de la République.

    2019 : malgré toutes les frustrations et la mort programmée de l’APR, les militants authentiques, les joueurs de Poker aussi, mais surtout une majorité anonyme de Sénégalais avec toujours en bandoulière l’espoir et ce Yaakaar que l’on évoque curieusement plus, ont reconduit le Président Sall, car en face de lui, cette opposition sans programme et sans âme, ne pouvait pas tromper la majorité des Sénégalais.

    Avec ce nouveau quinquennat, le Président a deux options en ce qui concerne son Parti :

    1- pour l’histoire et pour la postérité, bâtir et structurer son Parti, avec une orientation idéologique, programmatique et organisationnelle claire, ce qui est fort possible et devrait ouvrir l’adhésion d’une large frange de la population avec en tête les jeunes ;

    2- Finir d’enterrer l’APR, et dans ce cas, en fermant pour lui la grande porte de l’histoire, le Président aura fini aussi de trahir ceux à qui appartiennent réellement l’APR, ceux-là qui dés les premiers jours ont répondu OUI et sans cagoule.

  2. On feint d’oublier que Macky est un président par défaut , sponsorisé par les les lobbys étrangers pour freiner le chemin du recouvrement de notre souveraineté nationale

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR