Blog de Cheikh Yerim Seck

Groupe consultatif: Les vraies raisons d’un succès

YERIMPOST.COM La réunion du Groupe consultatif, qui s’est tenue à Paris les 17 et 18 décembre 2018, a abouti à des résultats bien au-dessus des attentes de l’Etat du Sénégal. Alors qu’il escomptait 2850 milliards de francs cfa des bailleurs de fonds internationaux, notre pays en a obtenu 7356.

Ce résultat est le reflet de la grande qualité de la signature du Sénégal sur les places financières internationales. Il récompense les efforts entrepris par les autorités de notre pays ayant généré un taux de croissance flirtant avec les 7%, un taux d’endettement contenu à 47% du PIB et un taux d’inflation maintenu en-deça de 2%.

Les milliers de milliards de francs cfa misés sur notre pays indiquent la confiance placée par la communauté financière internationale dans le leadership économique de Macky Sall. Mais aussi dans sa réélection à la présidentielle de février 2019. Car, même le plus piètre des gestionnaires ne mise pas un penny sur un chef d’Etat sur le départ. Ce n’est pas pour rien que le Groupe consultatif organisé en 2011, à quelques mois de l’élection qui a emporté Abdoulaye Wade, s’est soldé par un fiasco total.

Les résultats de ce Groupe consultatif sont donc le reflet d’une confiance dans la qualité mais aussi dans la continuité du leadership du président Sall. Mais pas seulement.

La pluie de milliards sur notre pays est également le fruit d’une diplomatie financière menée à pas de charge, au cours des deux mois précédant la réunion, par Amadou Bâ, le très réseauté ministre de l’Economie, des Finances et du Plan. L’argentier de notre pays n’a pas ménagé ses efforts pour aller à la rencontre des plus grands décideurs financiers de la planète afin de les convaincre de continuer à soutenir les performances réalisées par notre économie.

Etre un bon ministre des Finances, dans le contexte d’aujourd’hui, c’est disposer d’un carnet d’adresses étoffé de grands noms de la finance mondiale.

Signe de la densité du réseau d’Amadou Bâ, son homologue français, Bruno Le Maire, pris dans de nombreux engagements ce lundi 17 décembre, a bousculé son agenda pour être présent à la réunion du Groupe consultatif et porter un plaidoyer en faveur du Sénégal.

De mémoire d’observateur, c’est la première fois qu’un officiel français de ce rang assiste à une réunion de Groupe consultatif autour de notre pays… Il n’y a aucun hasard dans le succès de cette rencontre. Le résultat est toujours au bout de l’effort…

Cheikh Yérim Seck







31 Comments

  1. Encore votre griotisme journalistique
    La seule chose qui intéresse les bailleurs ainsi que les banquiers c est d avoir la garantie solide de remboursement
    Le reste ne les intéresse guère
    Le Gabon . Le Tchad. Le Botswana.le Venezuela sont tous passés avec succès au groupe consultatif à cause de leur manne pétrolière
    Amadou ba est autant limité que Macky sall
    Yerim peut continuer son griotisme et cela ne change rien

  2. Ce n’est Yérim qui a écrit ce torchon c’est du pire laudatisme du n’importe quoi avec nos richesses pretolieres gazieres de zircon j’en passe meme 25000 milliards etaient possible et à quels taux ces prets. Les francais sont des rateliers.

  3. VOTRE ANALYSE EST,ON NE PEUT PLUS ETRE SUPPERFICIEL….IL NE SUFFIT PAS D’ETRE UN BON ANALYSTE POLITIQUE POUR COMPRENDRE LE SUCCE DU SENEGAL AU GROUPE CONSULTATIF…C’EST DU TOUT SIMPLEMENT DU PETROLE ET DU GAZ QUI COULENT A FLOT DANS NOTRE SOUS-SOL….
    IL QU’ON SOIT SERIEUX DANS CE PAYS;LA DEMARCHE DE LAUDATEUR NE VOUS AMENEREZ NUL PART…

  4. 1) Carnet d’adresse, mon oeil ouais! T’as eu beau être l’ami d’enfance du banquier mais si t’es pas solvable tu ne partira de la banque avec un seul centime de prêter.
    CYS, svp, un peu de pronfondeur dans ce que vous nous servez waaay.

    2) Le moins instruit des sénegalais sait que comparaison ne peut avoir lieu entre 2011 (sans pétrole ni gaz, Wade avec ses envies plus ou moins panafricaines) et 2018 (pétrole et gaz presque en exploitation , le retour en force de l’occident…) Entre temps la solvabilité du sénégal vis à vis de l’occident est largement améliorée

    3) Taux de croissance de 7% , svp M. Seck, ayez l’honnêteté intellectuelle nous dire comment est réparti ces 7% entre les secteurs primaire, secondaire et tertiaire et quelles sont les entreprises présentes dans ces secteurs respectifs… on sera mieux édifier de ce taux de croissance visiblement extraverti!

    Mais bon, cet article me semble être à décharge du régime donc non équilibré!

  5. VOTRE ANALYSE EST,ON NE PEUT PLUS ETRE SUPPERFICIEL….IL NE SUFFIT PAS D’ETRE UN BON ANALYSTE POLITIQUE POUR COMPRENDRE LE SUCCE DU SENEGAL AU GROUPE CONSULTATIF…C’EST DU TOUT SIMPLEMENT DU PETROLE ET DU GAZ QUI COULENT A FLOT DANS NOTRE SOUS-SOL….
    IL FAUT QU’ON SOIT SERIEUX DANS CE PAYS;LA DEMARCHE DE LAUDATEUR NE VOUS AMENEREZ NUL PART…

  6. Ce « succès » Monsieur Seck nous le devons au pétrole et au gaz qui sont dans notre sous-sol. À partir de là même un groupe d’élèves de CM2 aurait décroché le même résultat.
    Mais ceux qui font la bonne affaire c’est les créanciers du Sénégal parce que la plus grande partie servira à payer leurs entreprises qui tiennent l’économie du pays mais aussi à payer les services de la dette. En définitive les créanciers sont gagnant à tout les coups parce 90% de cette somme leur reviendra.

  7. CYS, après avoir demandé dans un précédent article le remplacement de M. Amadou Ba par M. Mamadou Lamine Diallo, vous êtes entrain de tresser des lauriers au premier nommé. Vous n’êtes pas très cohérent…

  8. Dites moi cheick Yerim vous n’avez pas par hasard ramassé la lettre de ceux qui voulaient ternir l’image du senegal ? Dans un pays il y’a ceux qui parlent et ceux qui agissent. L’opposition parle sans rien proposer.

    • Analyse pertinente et lucide étayée par des références réelles; CYS a le courage de ses idées mais les jaloux et forcenés ne voudront pas entendre ces vérités-là, car personne ne peut montrer le soleil à celui qui ne veut rien voir, Macky est sur la bonne voie!

  9. C’est de charybde en scylla monsieur Seck et ce n’est guère à votre honneur mais de ça vous devez vous en moquer éperdument.
    Votre retour au Paysage Audiovisuel Sénégalais devait servir à rehausser le niveau du journalisme au Sénégal si l’on tient compte de votre pédigrée.
    Mais force est de constater que vous êtes en train de vous tropicaliser au dépend de l’objectivité et de la pertinence qui avaient fait votre réputation. Et c’est avec peine et gêne que j’en fait état. Il est temps de vous ressaisir si vous ne voulez pas passer à perte et profits l’oreille attentive qu’une bonne partie de vos concitoyens vous prête.

  10. Je suis chef d entreprise
    Et un piètre gestionnaire
    Je fais un bamboula énorme avec les bien de mon entreprise
    J ai besoin de fonds pour investir dans mon entreprise, je vais voir mon banquier avec mes derniers bilans
    Le banquier se fout de mes bilans la seule chose qui l intéresse c est mes actifs ,mes immobilisations donc mes GARANTIES
    Il me demande prestement de combien j ai besoin et je lui dis 2850 milliards, il regarde mes garanties c est plus de 20 000 milliards
    Il me signe presto 7345 milliards en me félicitant et me disant que je suis un très bon gestionnaire
    Voila

  11. JE NE COMPRENDS PAS DU TOUT LE CONTENU DE CET ANALYSE ET EN QUOI C UN SUCCES.A VRAI DIRE C TRES DEPLORABLE K LES GRANS HOMME DE PRESSE D S PAYS TOMBENT A PLAT AINSI SURTOUT A CETTE PERIODE PREELECTORALE.

  12. MOI DEH A VRAI DIRE JE NE VOIS EN RIEN LE CONTENU DE CETTE ANALYSE.ET C TRES DEPLORABLE DE VOIR NOS GRANDS HOMME DE PRESSSE VEULENT NOUS IMPOSER UNE IDEE DE SUCCESEN TOUT CE K ENTREPREND L GVNT

  13. Certes le pétrole et le gaz y sont pour beaucoup mais faire preuve de rigueur aussi voudrait qu’on en oublie pas les autres aspects qui peuvent faire qu’un bailleur puisse avoir confiance en votre signature : stabilité politique, paix sociale et sécurité. Et je doute fort que ce ne soit pas le cas du Sénégal.

  14. chers compatriotes
    A force de lire vos commentaires, je me demande si les seuls articles pertinents et objectifs à vos yeux sont ceux qui critiquent le pouvoir.Si ce monsieur s’adonnait à notre sport national favori,la stigmatisation,la critique acerbe du régime, vous alliez tous l’ériger en héros.Aussi, je vous prie de savoir raison garder et d’analyser froidement les évènements et d’en tirer les conclusions qui s’imposent sans parti pris et d’éviter de tomber dans l’invective, le manque de respect.Elevons le niveau de nos analyses plutôt que de s’en prendre à une opinion.Posons nous la question de la pertinence de ces crédits pour notre pays, de leur opportunité et notre capacité à y faire face.

    • C’est que ce la majorité d’entre nous a fait et on attend votre analyse. La pertinence de ces crédits, leur opportunité et notre capacité à y faire face ne dépendent que de l’utilisation qu’on fera de cette argent. Si c’est pour des dépenses de prestige donc non rentables et/ou inopportunes genre TER, Cité ministérielle alors que le building est rénové, ila Touba alors qu’un chemin de fer moderne aurait amené passagers et bagages même au-delà de Touba… Et on ne dit pas à quel taux on a eu ce crédit. Et pour ce qui est du succès, n’importe quel pays avec le pétrole et le gaz aurait décroché ce pactole qui est loin d’être un cadeau.

  15. Les « bonnes montres ont les même heures »,. Vous avez tous dit ce que n’importe quel sénégalais doué de raison peut voir.Le pétrole, le gaz etc….
    IL essaie de jouer avec les sénégalais pour monter qu’il est crédible alors que nini.

  16. Nos vraiment; ce gars il nous prennent comme des cons sans cervelle ! C’est quoi cette griotisme politique. Yerim tu n’as plus d’éthique, de déontologie. You’re being ridiculous for posting this shit! Useless

  17. La haine viscérale que certains nourrissent pour Macky Sall va les tuer. Dés que quelqu un dit du bien du président, ils bouent de rage. Tant pis, la caravane passe.

    • Qu’attendre de quelqu’un qui renie sa parole ? Personne ne dit que macky n’a rien fait, ce que nous disons c’est qu’il ne fait pas ce que nous lui demandons. Il nous appauvrit au profit des étrangers, il enrichit sa famille et son clan. Il n’a aucune vision car son PSE est muet sur l’industrialisation du pays. Si construire une arène, une autoroute, un TER sont opportuns alors que ne pouvez même pas respecter vos engagements, alors, vaut mieux cesser de travailler, macky nous mènera au pinacle.

    • On ne parle pas de Macky ici mais plutôt de l’hypothermie analytique et de la baisse de rigueur journalistique de Monsieur Yerim Seck.
      Et j’ai peur qu’à la longue l’édito va changer de nom et devenir « AVEC LANGUE DE BOIS »

  18. Chers compatriotes le pétrole n’est plus ce qu’il était il y’a des années. Faut savoir que le combat des occidents aujourd’hui n’est plus d’investir dans tel ou tel pays ou on retrouve du pétrole, plutôt dans d’autres formes d’énergie extractives et plus propres . Arrêtez de parler de pétrole . Si vs mettez plus de temps à se battre chacun dans son domaine et moins parler , on serait bien très loin de la position des pays pauvres.
    Wassalam

  19. Monsieur Cheikh Yerim Seck,
    Je suis d’accord avec vous que les points positifs du président Sall doivent être mis en exergue mais dans l’objectivité.
    Seulement, je commence à avoir des doutes par rapport à votre objectivité.
    C’était un véritable fiasco, votre dernier passage à l’émission « Faram Faccé ». M. Omar Seck Ndiaye vous a littéralement « battu » sur le plan des idées, de l’analyse et de l’objectivité. Je me suis demandé si c’est vraiment le même Cheikh Yerim que j’ai connu. On semblait voir un Yérim sous opération commandée de communication et non un Yérim analyste et observateur.
    Vous donniez également cette leçon au juge Ibrahima Dème après sa démission de la magistrature et son entrée en politique, je cite : « Or, votre pedigree personnel aurait pu servir notre démocratie comme force symbolique ou comme contributeur à la masse critique. (…) Vigie de la République, sentinelle de la démocratie, puissance d’alerte… sont des rôles plus précieux et plus prestigieux que bien des positions politiques ».
    Vous disiez à Bamba Ndiaye quand il a déclarer son soutien au candidat Macky Sall qu’il faut que « mou ame niou far ak askanwi » et que lui devez en faire partie.
    Tout ce qu’on vous demande c’est d’appliquer les leçons que vous donnez aux autres.
    En tout cas, vous n’avez pas le droit de trahir la confiance que nous avons en vous.
    Cordialement.

  20. La France n’a pas 1.5 milliards à donner ou à prêter!
    Les gilets jaunes sont des crèves-dalles qui n’avaient plus de choix. Si la France avait des milliards à donner au Sénégal elle les aurait filé aux pauvres qui ont saccagé le pays ces dernières semaines.
    Quant au chien de Bruno Le maire qui a osé prendre parti dans cette élection c’est un carriériste qui a trahi Fillon qui avait gagné haut la main la primaire de droite. Si M. Le maire avait un minimum de dignité il la fermerait et s’occuper de l’économie française et de ses fesses au lieu de s’immiscer dans nos affaires intérieures.
    Mais s’il s’est permis pareil connerie c’est parcequ’il avait en face un caniche de macron sans honneur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR