Blog de Cheikh Yerim Seck

Idrissa Seck sert un discours concis mais ferme

YERIMPOST.COM Aphone depuis le lendemain du scrutin du 24 février dernier, Idrissa Seck s’est enfin adressé aux Sénégalais. L’occasion ? Un point de presse tenu ce mercredi au siège de Bokk Guis Guis où le leader de Rewmi était entouré des membres de la coalition qui l’a porté lors de la présidentielle. Arrivé 2ème avec un score de 20,51%, Idrissa Seck n’en démord pas de l’idée qu’un hold up électoral a été orchestré depuis le départ par le pouvoir pour se maintenir en place. Le candidat malheureux à la présidentielle rappelle qu’en constatant le déroulement des choses, eux, leaders de l’opposition, pouvaient inciter les populations à descendre dans les rues. Une situation qui pouvait se solder par un bain de sang dont ils ont refusé d’être les responsables.

Cependant, la mobilisation reste intacte pour consolider et défendre les acquis démocratiques. Dans la même lancée, Idrissa Seck, que l’on n’avait pas entendu depuis l’arrestation des jeunes de sa formation politique, s’est indigné que le droit de manifester qui leur est conféré par la Constitution leur a été interdit au point de procéder à leur interpellation alors qu’ils ne faisaient qu’exprimer leur désaccord face à une volonté affichée de confiscation du pouvoir. Pour ceux qui sont encore dans les liens de la détention, le leader de la coalition Idy 2019 a exigé leur libération. De même que pour Khalifa Ababacar Sall qui, selon  Idrissa Seck, n’a plus rien à faire en prison. Il réclame sa libération immédiate.

7 Comments

  1. Les politiciens professionnels Collez-nous la paix. Personne ne se battra pour vous. Amenez vos femmes, enfants, pères et mères, pour se battre pour vous.

  2. Si les pauvres ne se battent pas pour leurs intérêts, aucun riche ne le fera pas à leur place. Vous surfez sur l’ignorance de la population pour dire que ce sont les hommes politiques qui doivent être à l’avant garde des luttes.
    C’est une fausse bonne idée mes chères compatriotes. Ce sont les pauvres qui doivent se battre pour arracher des conditions de vie meilleures.

    Ce qui est mystérieux ce n’est pas l’existence de violence ou de révolte mais c’est la très peu de révolte et de révolution vu les conditions de vie des populations. Le rôle du politique est de capter cette colère.

    Critiquer Monsieur Seck sur autre chose que Bakka Makka ou l’absence de sa famille dans les manifestation.
    Aussi, mettez les formes argumentez et arrêter ce tutoiement qui n’a pas sa place dans le débat d’idées.
    Ces personnalités, critiquées, à juste titre, ne sont nullement nos amis.

    Les attaques récurrentes ad-personam (caste, confrérie, justice) qu’il a endurées sans broncher, ont donné à cette personnalité , une carapace solide et une capacité de résilience hors du commun. Cet homme très pieux dit-on, semble définitivement avoir compris, la quintessence du dernier verset de la sourate ASR.

  3. Il a eu. La trouille de presenter au Conseil constitutionnel leurs faux resultats des votes de peur d etre dans la mouise. Et il revient apres nous bassiner avec sa tete cochon et sabande de baveux.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR