Blog de Cheikh Yerim Seck

Idrissa Seck vit un rêve… Comment sera le réveil ?

YERIMPOST.COM A la faveur d’un parfait alignement des planètes, Idrissa Seck, sur qui nul ne misait un penny il y a à peine quelques semaines, est devenu la révélation de cette campagne électorale. Une photo de lui en boubou blanc immaculé barre la une du dernier numéro de Jeune Afrique, l’hebdomadaire africain basé à Paris. Le prestigieux journal français Le Monde lui a consacré un article, écrivant que le soutien à lui apporté par le maire révoqué de Dakar, le très populaire Khalifa Sall emprisonné depuis vingt-trois mois pour malversations financières, est susceptible de faire basculer la présidentielle du 24 février 2019.

Alors qu’il était devenu un prétendant lambda au trône de Macky Sall, celui que ses compatriotes surnomment « Idy » est revenu aux premières loges suite au rejet par le Conseil constitutionnel des candidatures de 22 des 27 déposants. L’essentiel de ces recalés (dont des personnalités de premier plan comme Khalifa Sall, Malick Gakou, Pape Diop, Cheikh Hadjibou Soumaré, Abdoul Mbaye, Bougane Guéye Dany, Mamadou Lamine Diallo, Amsatou Sow Sidibé…) a fait front commun pour soutenir le candidat de la coalition Idy 2019. Cette mobilisation exceptionnelle a, tout d’un coup, davantage crédibilisé Idrissa Seck et élargi la base populaire de sa candidature.

Le fait est historique: c’est la première fois qu’un compétiteur à une élection présidentielle au Sénégal bénéficie, dès le premier tour, du soutien de 14 candidats, de 80 partis politiques, de plus de 40 maires pour la plupart non membres de son parti… Il est également porté par des personnalités qui, à l’instar de Mamadou Diop Decroix, secrétaire général d’AJ-Pads, n’étaient pas candidats mais jouissent d’une influence certaine sur l’échiquier politique.

Signe de la montée vertigineuse du champion d’Idy 2019, il a totalement submergé, en l’espace de quelques jours, « le candidat des réseaux sociaux », Ousmane Sonko, pour s’imposer comme le challenger du président en exercice, Macky Sall. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le viseur des porte-flingue du pouvoir s’est subitement déplacé de Sonko à Seck. La légitimité populaire a rejoint la légitimité historique.

Vieux crocodile du marigot politique sénégalais, directeur du cabinet présidentiel puis Premier ministre sous Abdoulaye Wade, patron politique et supérieur hiérarchique sous Wade de Macky Sall, Idrissa Seck tient une revanche sur ce dernier qui, contre toute logique de préséance, l’a coiffé au poteau en 2012 pour s’emparer du trône et devenir le quatrième président du Sénégal.

Ce duel frontal est parti pour être le dernier mais aussi le plus crucial entre les deux hommes. Candidat en exercice, bénéficiaire de la prime du sortant, titulaire d’un bon bilan, surtout en milieu rural, Macky Sall n’est pas un adversaire facile. D’autant que la détention de l’appareil d’Etat constitue un avantage comparatif souvent décisif dans le contexte d’un pays africain.

Mais Idrissa Seck, manifestement requinqué, est entrain de faire une campagne modeste, mesurée, efficace… bref, de mener une opération d’image qui gomme peu à peu les défauts qui lui ont toujours collé à la peau… Une élection présidentielle étant par nature un référendum, il va capitaliser sur ces mécontents de tout acabit des années Macky.

Dans la nuit du 10 au 11 février, arrivé à Madina Yéro Foulah après minuit, il a trouvé une foule nombreuse qui lui a arraché cette phrase: « Je suis à présent convaincu que nous allons gagner. » Le candidat de la coalition Idy 2019 est sur un nuage. Il surfe sur une vague de popularité. Ses marches orange font foule. Il s’est imposé comme l’alternative à Macky Sall. Et se prend à rêver du sacre suprême. Le réveil, au soir du 24 février 2019, sera-t-il brutal ou souriant ? Seul Dieu qui, dans la théologie musulmane, donne le pouvoir, sait si cet homme robuste de 60 ans, fils d’un petit commerçant et d’une parolière, va monter sur le trône de la République.

Cheikh Yérim Seck

23 Comments

  1. Mdrrrrrrr

    Yérim est devenu jaloux. Ton article n’a qu’un seul but : Idy est passé devant Sonko.
    Tu le dis tellement fièrement que ta jalousie t’a trahi.
    Je suis loin d’etre sonkiste. Je suis foncièrement wadiste.
    Ce que je ne comprends pas pourquoi Sonko te derange tant.

    Comme on dit en wolof : dou ma dem bou kenene dem.

    Nous senegalais nous sommes trop mauvais.

    • CYS si j’étais toi je m’efforcerai au moins pour une fois de dire du bien de Ousmane Sonko.
      Niit dafay am sétlou, plus tu fais de la propagande contre lui et plus sa cote de popularité augmente.

      C’est vrai que Sonko est le candidat des réseaux sociaux mais force est de reconnaître qu’il est aussi le candidat de la rue. Vous êtes journaliste vous pouvez donc le vérifier en descendant 5 minutes dans la rue. Il est temps de baisser les armes yérim , gnéék bakhoul

    • Pourquoi vous les amis du « candidat watshapp » n’aimaient pas la contradiction…
      Il n’aura rien du tout votre semblant de candidat des réseaux sociaux…
      Aucune expérience, aucune légitimité, aucune expertise…Il ne parle que de Fiscalité…et d’anti système…Allez réécouter Sékou Touré…
      Le canddiat watshapp todioul fenneu..Il n’a qu’a aller faire ses preuves quelque part pour nous revenir…
      Moi je suis pas Mackyste mais je combattrai le candidat watshappp qui leurre une jeunesse…

  2. Pourquoi paroliere. Est – ce un métier. Je l’ entends pour la premiere fois dans ce sens. Yerim tes propos n’ ont plus aucun sens parce tu t’ es deja range et de facon inelegante. Cela se voit dans toutes tes contributions. La ou le peuple t’ attendait etait sur la possibiblite ou la probalbilite d’ un 2eme tour avec des arguments solides. Les tenants et les aboutissants. Le fichier electoral qui n’ est pas encore disponible dit-on et qui aux mains de spécialistes serait très bavard. Les nouveaux changements intervenus sur les lieux et bureaux de vote. Quelle attitude observer si le lieu de vote sur ta carte est le même sur la plateforme dans le net et autrement le jour du vote.? C’ est la ou on devrait t’ attendre, les points noirs du processus electoral seraient un bon papier avec des enquetes soutenues mais c’est dommage que la pettinence d’ antan ne soit plus.

  3. « …. il a totalement submergé, en l’espace de quelques jours, « le candidat des réseaux sociaux », Ousmane Sonko… »
    AVEC TOUTES CES FOULES DANS SES MEETINGS QUI SCANDENT  » SONKO PRESIDENT!  » VOUS LE TAXEZ DE CANDIDAT DES RESEAUX SOCIAUX? MEME SI VOUS SEMBLEZ OUBLIER QUE DERRIERE CHAQUE « VUE » OU « J’AIME » OU « COMMENTAIRE » SE CACHE UN CITOYEN INSTRUIT, PAR AILLEURS AVERTI.
    C’EST TON REVEIL TOI YERIM AVEC TON MACKYPOST QUI SERA BRUTAL AU 25 FEVRIER 2019

  4. Ousmane Sonko te répond par le mépris. Il ne parle pas de toi. Tu ne l’intéresse pas.
    Meme si Sonko perd ses elections chose qui est fort probable, il peut esperer gagner en 2024. Mais toi, tu seras probablement encore un simple administrateur de blog ou au mieux un ministre conseiller.

    Politiquement Sonko t’a deja dépassé. Ta jalousie ridicule et maladive n’en changera rien.
    C’est quoi un candidat des réseaux sociaux ? Les comptes facebook appartiennent à des individus et non des animaux. Qu’un debile comme therese faye le dit ça passe mais toi qui se dit intellectuel averti devrait savoir que y’a de candidats des réseaux sociaux. Soit il a des gens derrière lui soit il ne les a pas.

    Sokhor nga trop.

  5. Bonjour,
    Mr Seck, j’ai l’habitude de lire vos ecrits et de les apprecier. Cela dit, je constate un desequilibre falgrant dans le traitement des candidats depuis le debut de la campagne electorale au Senegal.
    Le fait est que vous ne leur accordez pas la meme importance dans la couverture de leurs activites de campagne.
    Ici, par exemple, il vingt (20) videos relatives a la campagne du candidat sortant contre une portion congrue pour les autres qui, pourtant, menent des activites tout les jours comme lui.
    Je souhaiterais que cette difference de traitement soit corrigee, faute de quoi votre credit en tant que journaliste sera negativement affecte.
    Nous vous apprecions et ne souhaitons pas cela.
    Cordialement.

  6. MDRRR…..ET VOILA UN ARTICLE TAILLE SUR MESURE POUR DISCREDITE SONKO ET DE LE METTRE EN MAL AVEC IDY …..CYS NITOU SEYTANEI NGA …
    NOUS SAVONS TOUS QUE T’AS VENDU TA CREDIBILITE A MACKY …. PEUFFFFF

  7. Trop Jaloux de Ousmane Sonko ! Vous vous rappelez de C221 ??? Qui soutient C221 ??? N’est ce pas des humains qui animent les réseaux sociaux ? N y a t il pas un candidat qui a demandé à ses partisans d’occuper les RS ? Pourquoi CYS ne supporte pas l’ascension de Sonko ? Pourquoi a t il peur de Sonko qui lui l’affronte en l’invitant à le challenger sur sa vision ? ça devient pathétique !!

  8. J’aurais recommandé à TOUS les opposants de ne pas rêver trop fort.

    Sur papier, Idrissa Seck est LE grand challenger même si je trouve que Issa Sall, bien que moins étoffé (sur tous les plans), mais davantage auréolé de pureté, aurait été le plus séduisant s’il n’avait un parti-dahira (hélas rédhibitoire pour certains). Sonko, un tantinet brut de décoffrage, doit prendre le temps d’amasser mousse et de communier avec le peuple.

    Dans la pratique, SI l’histoire du faux fichier électoral est vraie, avec un Conseil constitutionnel un peu niais (fonction usurpée par des informaticiens) pour ne pas dire autre chose, les dés sont déjà pipés et Macky Sall les battra à plate couture (vous avez dit 60% ?). Dans ce cas, aurait-il mieux valu un boycott de toute l’opposition comme le souhaite Me Abdoulaye Wade ou est-il lui-même en train de louvoyer le temps d’identifier le peloton de tête et de mieux négocier [pour son fils]?

    Bien malin celui qui n’étant pas détenteur d’une certaine gnose (ou tout simplement au parfum) saura prédire l’issue de ces élections.

    • Pertinente analyse……Mina
      Seul Wade a compris et fait une bonne lecture de ces élections…
      Macky va gagner au premier tour et du coup va emporter certains candidats (Idrissa Seck ne pourra plus se présenter car c’est un homme de principe et il l’avait affirmé), le candidat watshapp aussi va disparaître à l’image des candidats de 2012….

  9. CYS est entrain de se rendre à l’évidence.
    Un petit effort et moins de haine contre Sonko ton cadet à l’UGB meilleur que toi sur tous les plans et tu comprendras que les carottes sont cuites pour ton poulain le gros saï saï et macky sale qui est entrain de chier dans son froc en ce moment!

  10. Quelle dimension intellectuelle hors du commun dispose sonko pour que CYS soit jaloux de lui. Les groupies de sonko me font sourire lorsqu’ils parlent de leur gourou, à ce rythme il vont finir par le diviniser.

    • Moi qui connais CYS que très récemment, je trouve que l’honnêteté et la rigueur intellectuelles sont deux choses dont il est complètement dépourvu. Il torde les faits pour les besoins de la cause. Je ne crois même pas qu’il prétend à un statut d’intellectuel même si il est vrai que le niveau est très bas au Sénégal.

  11. Cheikh Yerim Seck

    Je ne fais pas parti des gens qui vous insultent , mais quand même depuis le début de la campagne électorale , je suis étonnée par la part belle que vous accordez dans vos une au camps présidentiel.
    Cheikh faites votre éditorial et tirez sur qui vous voulez , mais de grâce soyez professionnel et traitez les candidats de façon égale .
    j’espère que vous prendrez le temps de considérer cette remarque car c’est du factuel . regardez vous mêmes vos unes et vous vous rendrez compte de votre parti pris flagrant.
    Ce n’est pas quand même trop demander à de gens qui se disent professionnels de respecter le traitement équilibré de l’information.

  12. Si Dieu veut donner le pouvoir à Sonko, CYS ne pourra pas l’empêcher. Cys a été le premier à dire que Sonko sera président un jour. Je ne pense pas que CYS soit jaloux de Sonko qu’il aime bien du reste. On m’a dit que Macky a promis une télé à CYS à condition qu’il combatte farouchement Sonko. Est-ce vrai ? L’avenir nous édifiera.

  13. « Seul Dieu qui, dans la théologie musulmane, donne le pouvoir, »
    Non mais grand honnêtement nak ya ngui provoquer ton jeune frére SONKO.
    Grand accepte rek c’est ça la vie. En lisant entre les lignes on sent que cet article vise plutôt a décrédibilisé SONKO qu’à parler de Idy2019.

  14. Yerim
    On ne se réveille pas le soir mais le matin. Attention aux expressions empruntées.
    Côté moral tu es loin d être un exemple. Tu es un expert.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR