Blog de Cheikh Yerim Seck

« Je vous confie à Serigne Touba »: Décryptage d’une phrase bourrée de sens

YERIMPOST.COM « Je vous confie à Serigne Touba »: telle est la réponse du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, au chef de l’Etat, Macky Sall, qui sollicitait de lui des prières pour obtenir un second mandat à la tête du Sénégal. La phrase, retentissante, a suscité moult commentaires dans l’opinion, mais aussi dans les médias. Ces six mots, qui barrent la une de la plupart des journaux de ce matin du 26 octobre, sont interprétés de manières contrastées.








Si le quotidien national Le Soleil, média public pur et dur, voix assumée du régime, décrit la réponse du khalife général comme le gage d’un soutien franc de Touba à la candidature de Macky Sall à sa propre succession, un organe privé comme Exclusif y lit le signe d’une neutralité du guide ayant usé d’une formule-bateau pour ne pas avoir à directement prendre partie dans la compétition électorale de février 2019.

Au-delà des positions partisanes, que lire dans ces vocables ?

D’abord, l’analyse de la réponse commence par celle de l’interpellation. Dans la religion musulmane, un fidèle ne peut pas opposer un refus à son prochain qui sollicite auprès de lui des prières. Et c’est là que réside le génie politique de l’interpellation de Macky Sall. Conscient de la difficulté qu’éprouvent bien des chefs confrériques à afficher un soutien partisan, a fortiori à donner une consigne de vote, le candidat à sa propre succession est passé par le registre de la sollicitation de prières. Une requête qu’aucun musulman ne saurait rejeter…

Ce faisant, il a invité le khalife dans le débat électoral, lui arrachant des mots qui parlent fort aux oreilles des disciples mourides. Car, contrairement aux interprétations fines du microcosme politico-médiatique dakarois, la réponse de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké à Macky Sall est on ne peut plus bénéfique pour ce dernier.

Dans le fond, c’est loin d’être anodin pour les mourides, animés d’une forte fibre confrérique, d’entendre leur guide prier pour le succès d’un candidat en invoquant Serigne Touba, cette référence suprême pour laquelle ces disciples pourraient donner leurs patrimoines, leur sang, leurs vies…








Au surplus, la phrase du khalife n’est pas pure formalité protocolaire. Elle est intervenue après l’énumération de tous les projets réalisés au profit de Touba et du mouridisme par l’actuel locataire du Palais.

Comme pour boucler la boucle, le très politique Macky Sall a ouvert gratuitement Ila Touba, l’autoroute reliant Dakar à la ville sainte, à la circulation des pèlerins à l’occasion de ce Magal du 29 octobre 2018. L’écho des mots du khalife s’en trouvera amplifié si les mourides expérimentent le trajet Dakar-Touba en 1h sans arrêt…

Cheikh Yérim Seck

 

27 Comments

  1. Ah ! Yerim aime jouer avec le feu Les insultes et indignations vont pleuvoir D’ailleurs ça m’étonne que ça tarde Je préfère sourire Les adeptes de la pensée unique vont sévir…

    • Thiey Yallah !!! quelle séance d’élucubration. Ton analyse prouve à suffisance ta méconnaissance de la sociologie mouride et de la façon dont fonctionne le mourisdisme en rapport avec les tiers. Le Mouride peut s’accommoder de toute personne. chez les mourides l’hôte est sacre. quelques soient tes défauts, tes positions, tes croyances, tu es toujours reçu avec toute la bienséance requise, faite de prières et de berndes.
      CYS, nous mourides sommes conscients que Serigne Mountakha ne prendra jamais une position partisane dans le jeu politicien. ne faites pas dire au khalife ce qu’il n’a pas dit. tous ceux qui suivent Serigne Mountakha savent qu’il renvoie tout a Serigne Touba. donc quoi de plus normal que de dire à Macky d’adresser ses demandes à Serigne Touba.
      c’est ce president qui doit mettre a l’aise nos guides religieux en évitant d’essayer de les contraindre a s’immiscer dans le débat politique. vu la position centrale du khalif, c’etait tres maladroit de la part de macky de lui demande de prier pour lui pour qu’il ait un second mandat. l’homme d’état devait demander au khalif de prier afin que celui qui le mieux pour le sénégal soit elu, dans la paix et la concorde nationale. ce « madial de ndiggel » a été très bien déjoué par le khalif qui n’est pas ne de la dernière pluie.

    • les journalistes le reconnaissent eux_même :il y a trop de canaille dans la presse.
      CYS ! la manipulation ne passera pas. Peine perdue. Les tirs de barrages, les diversions et les écrans de fumée n’y feront rien.

  2. THIEY YALLAH, QUELLE SEANCE D’ELUCUBRATION. CYS, NOUS MOURIDES SOMMES CONSCIENTS QUE SERIGNE MOUNTAKHA NE PRENDRA JAMAIS UNE POSITION PARTISANE DANS LE JEU POLITICIEN. CHEZ LES MOURIDES L’HOTE EST SACRE. QUELQUES SOIENT TES DEFAUTS, TES POSITIONS, TES CROYANCES, TU ES TOUJOURS RECU AVEC TOUTE LA BIENSEANCE REQUISE, FAITE DE PRIERES ET DE BERNDES. NE FAITES PAS DIRE AU KHALIF CE QU’IL N’A PAS DIT. TOUS CEUX QUI SUIVENT SERIGNE MOUNTAKHA SAVENT QU’IL RENVOIE TOUT A SERIGNE TOUBA. DONC QUOI DE PLUS NORMAL QUE DE DIRE A MACKY D’ADRESSER SES DEMANDES A SERIGNE TOUBA.
    C’EST CE PRESIDENT QUI DOIT METTRE A L’AISE NOS GUIDES RELIGIEUX EN EVITANT D’ESSAYER DE LES CONTRAINDRE A S’IMISCER DANS LE DEBAT POLITIQUE. VU LA POSITION CENTRALE DU KHALIF, C’ETAIT TRES MALADROIT DE LA PART DE MACKY DE LUI DEMANDE DE PRIER POUR LUI POUR QU’IL AIT UN SECOND MANDAT. L’HOMME D’ETAT DEVAIT DEMANDER AU KHALIF DE PRIER AFIN QUE CELUI QUI LE MIEUX POUR LE SENEGAL SOIT ELU, DANS LA PAIX ET LA CONCORDE NATIONALE. cE « MADIAL DE NDIGGEL » A ETE TRES BIEN DEJOUE PAR LE KHALIF QUI N’EST PAS Né DE LA DERNIERE PLUIE.

  3. Thiey Yallah !!! quelle séance d’élucubration. Ton analyse prouve à suffisance ta méconnaissance de la sociologie mouride et de la façon dont fonctionne le mourisdisme en rapport avec les tiers. Le Mouride peut s’accommoder de toute personne. chez les mourides l’hôte est sacre. quelques soient tes défauts, tes positions, tes croyances, tu es toujours reçu avec toute la bienséance requise, faite de prières et de berndes.
    CYS, nous mourides sommes conscients que Serigne Mountakha ne prendra jamais une position partisane dans le jeu politicien. ne faites pas dire au khalife ce qu’il n’a pas dit. tous ceux qui suivent Serigne Mountakha savent qu’il renvoie tout a Serigne Touba. donc quoi de plus normal que de dire à Macky d’adresser ses demandes à Serigne Touba.
    c’est ce president qui doit mettre a l’aise nos guides religieux en évitant d’essayer de les contraindre a s’immiscer dans le débat politique. vu la position centrale du khalif, c’etait tres maladroit de la part de macky de lui demande de prier pour lui pour qu’il ait un second mandat. l’homme d’état devait demander au khalif de prier afin que celui qui le mieux pour le sénégal soit elu, dans la paix et la concorde nationale. ce « madial de ndiggel » a été très bien déjoué par le khalif qui n’est pas ne de la dernière pluie.

  4. cheikh yérim touche de plus en plus le fond. C’est pathétique. La phrase du marabout est un camouflet pour macky. Serigne touba ne s’occupe pas de deuxième ou troisième mandat. Quand on « confie  » quelqu’un à serigne touba, on lui souhaite simplement d’avoir ce qui est mieux pour lui (lou gueune si moome) . Et ce qui est mieux pour lui n’est pas forcément une réélection.
    Le marabout n’a donc pas accédé à la demande de macky qui, lui, voulait que le marabout lui dise « yal na nga ame second mandat » (comme le khalife de tivaoune a fait) , ce que le marabout a poliment refusé.
    Malheureusement, à l’instar du journal « le soleil », cheikh yérim s’est lancé dans une exégèse chaotique des propos du marabout afin de mieux manipuler l’opinion en faveur de macky.
    Mais c’est peine perdue.

  5. Yerim ne dit que son opinion.
    Nous autres talibés on pense que Serigne Mountakha n’aura jamais peur de dire ce qu’il pense.
    S’il l’avait voulu il allait dire clairement qu’on vote pour Macky comme l’avait fait Serigne Abdou Lahad.
    Avec cette facon il veut simplement dire aux Talibés de voter selon nos convictions.

    Ndigel dou meusseu leundeum day leer nagneu.

    Macky lui a dit niaanal 2em Mandat,
    Le Khalif pouvait lui dire dinaala niaanal, mais non , tel n’etait pas le cas.

  6. Moi je vous l’avez dis les mois derniers Yerim est un charlatan pour Macky dont les prédications fausses toujours. Cette fois ci c’est par une tentative lamentablement échouée, de lire dans les pensées d’un saint homme hors pair , que ce yérim tente de plaire à Macky.
    Svp yerim Macky ne mérite pas ça.

  7. Cheikh Yerim, tu n’es plus neutre, bon sang.
    Qu’est ce qu’il ya?

    Fais-tu parti peut-etre des Journalistes que Mamour Diallo dit avoir fait des largesses?On ne comprend plus. C’est triste comme comportement.
    Nous on apprecie le Cheikh qui fait des analyses objectives sans langue de bois.

    On se rappelle d’un recent article de Yerimpost qui defendait Mamour Diallo, c’est triste quand les journalistes objectifs se penchent pour un candidat. C’est votre droit mais rappelez-vous que le peuple ne pardonne pas la transhumance meme si elle est journalistique.

  8. La presse sénégalaise continue sa descente aux enfers. Méconnaissable depuis 2012!
    Khawma fou léne Macky téyé waayé rey na.
    Cela montre peut-être que wade avait été victime d’un complot médiatique…

    • Non Monsieur vous vous trompez ! Le Marabout ce qui l’interesse c’est Serigne Touba rien que Serigne Touba. Sa réponse c’est la réponse d’un guide religieux qui doit pas être partisan. De toute façon Touba n’attend rien de personnes. Serigne Touba képe moléne Doye

    • le marabout de touba est simplement conscient de son rôle de régulateur social. Un régulateur social doit s’écarter de la partisanerie. Le marabout a des talibés de toute couleur politique. Donc ce qui doit l’intéresser, c’est la stabilité du pays, quel que soit le président. Le paar parloo n’est pas le rôle d’un marabout.
      Le marabout « courageux » de tivaoune est sorti de son rôle de régulateur social depuis qu’il a clairement reconnu qu’il est partisan de Macky. C’est pourquoi s’il y’a des tension politiques dans ce pays, PERSONNE ne sollicitera son intercession. Un arbitre doit être neutre, ce que le marabout de tivaoune n’est pas.
      Ce n’est nullement une question de courage, mais de responsabilité .
      Le marabout a un avantage: il est respecté, vénéré.
      Il a un inconvénient que lui impose sa position: il ne doit pas être partisan. Il doit être au dessus de la mêlée.
      S’il s’écarte de l’inconvénient, il n’aura pas l’avantage.
      S’il ne veut pas être considéré comme un « citoyen ordinaire », il ne doit pas se comporter comme tel.

  9. quel connard ce Yérim, je pensait que avec tes diplômes et ton parcours à jeunes Afrique tu devais avoir la lucidité d’analyse, mais comme l’a dit Sonko, tu commences de plus en plus à nous surprendre par tes analyses de bas caniveaux.
    Le combat de Sérigne Touba et ses écrits sont toujours été : l’éthique, le savoir et la bonté. sur ces 3 points on ne trouve aucun que Macky se retrouve. donc si on vous dit « je vous confie à Sérigne Touba » et que vous crachez sur les convictions du Sérigne, vous devriez plutôt faire une introspection et redescendre sur terre.

  10. Pour un observateur avisé le soutien du marabout à Macky ne date pas d’aujourd’hui Il remonte à la période où Serigne Mountakha n’était pas encore Khalife Allez revoir les archives de ses rencontres avec Macky Il est évident qu’on ne peut plus faire comme du temps de Lahad

  11. CYS, au lieu de décrypter la réponse du marabout, c’est plutot la demande du candidat macky qu’il faut analyser
    Si on sait que le président est l’homme le plus renseigné du senegal, on se doit se poser cette question, pourquoi cette demande aussi directe et publique à quelqu’un comme serigne MOUNTAKHA, si téggine wi, si yare gui, le pousser à ses derniers retranchements, l’obliger aussi cruellement à donner cette réponse, qui à mon avis est loin de satisfaire le macky qui voulait un n’digueul clair et précis
    A mon avis cette demande du président démontre clairement le manque de sérénité du candidat macky, qui a devant lui tous les resultats des sondages qu’il a commandité et qui lui sont défavorables, c’est la seule raison qui l’a poussé à cet égoisme, la demande d’un président serein était, JE VOUS DEMANDE DE PRIER POUR UN SENEGAL DE PAIX, QUE LES ELECTIONS A VENIR SE PASSENT DANS LE CALME ET LA TRANQUILITE ET QUE LE MEILLEURS CANDIDATS POUR LE SENGAL SOIT ELU, dans ce cas le marabout serait totalement responsable de sa réponse, se qui laisserait libre cours aux réactions, comme cela s’est passé ailleurs SERIGNE MONTAKHA NE MERITE PAS LE TRAITEMENT QUE LUI A INFLIGE LE CANDIDAT MACKY

    • mais serigne Mountakha lui a infligé une réponse à la hauteur de l’affront. Réponse que cheikh yérim tente de travestir en ndiguel. La presse sénégalaise est devenue très dangereuse. Trop dangereuse. Une confiscation du pouvoir à la suite d’élection se fera avec sa complicité.

  12. Mais pourquoi demander une prière pour un second mandat s il est sûr comme il le clame partout qu il passera des le premier tour?
    C est ça la bonne question et rien d autre.
    Macky a la trouille c est indéniable, on le lit sur son visage.
    Quand à CYS c est tt simplement Pathétique

  13. Au surplus, la phrase du khalife n’est pas pure formalité protocolaire. Elle est intervenue après l’énumération de tous les projets réalisés au profit de Touba et du mouridisme par l’actuel locataire du Palais. CYS tu sembles avaliser que tous les chefs religieux, en somme tout le senegal doit donner un ndigueul favorable à macky, parce que ces réalisations dont tu nous parles, ne peuvent être exécuter que par un chef d’état, et avec notre argent, si c’est ton avis pourquoi wade n’a pas gagné, lui qui disait partout ( lima déf touba benne president massou ko fi déf dé dootou ko fi déf) ou est wade en ce moment?

  14. je me demande comment un senegalais ou senegalaise conscient des enjeux, eduquer, et patriote peut etre avec ce regime qui incarne ce qui a de plus bas. Ils sont des predateurs. Ils sont incompetents. Ils sont des neo colonise et des complexes. Ils nont ni dignite et ne font pas honneur a leur pays ni a l’afrique considerant leurs declarations et leurs politiques economique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR