Blog de Cheikh Yerim Seck

La Déesse historique ne pardonne pas l’inertie… Ibrahima Ndiaye valide la vision de Macky Sall

L’Afrique a brisé ses chaînes il y a six décennies. L’air de la liberté a pu enfin remplir les poumons africains et créer les conditions pour voir nos pays entamer leur chemin vers la prospérité, le progrès et la paix. Toutefois, en cette aube du 21ème siècle, nous constatons que la prospérité et le progrès manquent encore à l’appel dans beaucoup de pays africains. Pourquoi ? Tout simplement parce que le courage politique de saisir notre destiné a été insuffisant.
Néanmoins, le Sénégal a connu un changement majeur il y a sept ans. Sous le slogan Yoonu Yookuté, le Président Macky Sall a entamé son mandat et lancé son plan pour assurer l’émergence de la nation sénégalaise. Certains rigolent et affirment que les résultats sont modestes, mais à ces esprits je réponds qu’ils sont ignorants de l’économie et de l’Histoire. Toute modernisation se déroule sur le long terme. Le Président Macky Sall garantit la mise en place d’un plan qui portera ses fruits pendant  tout le 21 ème siècle afin d’aboutir à la création d’une république prospère, progressiste et pacifique. Il n’est pas un Napoléon qui s’agite pour plonger son pays dans le désastre. Non, il établit, pense et décide dans l’esprit de faire progresser la cause nationale. La preuve que le peuple lui reconnait cette
vertu est sa réélection avec un score écrasant. L’Emergence est une nécessité. La Déesse historique ne pardonne pas l’inertie. Ceux qui n’avancent pas, reculeront et se feront surpasser par d’autres. Le Sénégal, en tant que cœur culturel de l’Afrique de l’Ouest, ne doit pas se laisser animer par l’inertie. Il faut que le Plan pour l’Emergence soit
appliqué avec courage et détermination, ce qui est fait sous l’actuel gouvernement. Macky Sall nous montre le chemin et quelque soient les préjugés qu’on porte sur lui, se ranger derrière lui revient à se ranger derrière le Sénégal. Voulons-nous vraiment nous contenter d’être dirigés par des comptables ? Rester à l’état d’un peuple incapable de nourrir correctement ses bébés et forcé à vivre sans eau potable et électricité ? Non, la médiocrité n’est pas sénégalaise. Nous devons non seulement aspirer à plus, mais également ambitionner à détenir la place de la société la plus moderne de toute l’Afrique de l’Ouest. A ceux qui me croient fou, je leur réponds : regardez le Japon et la Suisse. Ces pays sans ressources, montagneux et isolés du monde n’avaient rien pour être riche, mais c’est par la volonté de leurs élites qu’ils sont devenus des centres économiques majeurs. La volonté prime sur la géographie.
Nous pouvons si nous voulons. La Foi peut faire bouger des montagnes ? Bien de nations africaines, parmi lesquelles le Maroc, arrivent à progresser. Pourquoi pas nous ? Serions-nous naturellement condamnés à la pauvreté ? Voilà une idée absurde et stupide. Le Mouvement des Volontaires pour l’Emergence du Sénégal (MVES) se range derrière Macky Sall non par ambition politique, mais car nous constatons que c’est le mieux pour le pays. De même la
diaspora sénégalaise au Maroc et dans le reste du Maghreb se montre solidaire avec ce grand président. Le Sénégal Emergent n’est pas une chimère, c’est une destination qui est à portée de main. Nous qui vivons à l’étranger voyons mieux les défauts de notre société, car confrontés avec d’autres mœurs et coutumes, nous avons un objet de comparaison. Nous pleurons ainsi ce désir d’inertie qui ronge notre Sénégal bien-aimé comme une maladie. Nous nous lamentons que les querelles politiques et de clans affaiblissent la progression de cette belle nation sur le chemin de la prospérité, du progrès et de la paix. Nous constatons alors qu’il est un bon président. Il n’est pas un chef d’Etat qui se pavane et qui tient des longs discours sans faire des choses concrètes. Non, Macky Sall agit, il lance des projets et crée les bases pour le changement. Est-ce que le Sénégal aspire vraiment à avoir des beaux parleurs qui promettent beaucoup, mais qui font peu ? Les plus sincères reconnaitront qu’on possède avec Macky Sall un chef d’Etat de qualité. On peut être en désaccord avec lui. C’est même l’essence même de la démocratie et une bonne chose, mais peut-on lui contester ses qualités et sa vision de l’avenir ? Cela me semble être imprudent et malhonnête.
En ce début du 21 ème siècle, Macky Sall est une force de progrès et il aidera le Sénégal à avancer. C’est pourquoi nous voulons lui donner notre confiance. Nous ne le faisons non par naïveté, mais par profonde conviction que cela est la chose juste. Nous n’avons aucune peur de nous mettre derrière la personne qui est faite pour nous diriger et qui possède un plan d’ensemble pour moderniser et développer le Sénégal. Les crachats de ceux qui aspirent à l’inertie et à la stagnation seront nos trophées.

Ibrahima NDIAYE
Master en Ingénierie Commerciale à Sup Management FES /Maroc
Président du Mouvement des Volontaires pour l’Emergence du Sénégal (MVES)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR