LD-Debout: Déclaration au vitriol sur l’actualité politique

LD – DEBOUT s’est réunie en session du Bureau Politique le dimanche 05 Mai 2019 à Dakar, sous la présidence du camarade Pape Sarr, Secrétaire général adjoint, chargé de l’Administration du parti et des relations publiques. Le Bureau politique a enregistré la présence des Secrétaires généraux des Fédérations départementales et de leurs délégations, des représentants des organisations intégrées des jeunes, des femmes, des cadres et des doyens d’âge
et d’expérience du Parti. Les participants à la session du Bureau politique ont entendu et discuté :
1) une importante communication du Secrétaire général du parti, le camarade Souleymane Guèye Cissé, sur la situation politique nationale et internationale, les enjeux de l’heure et les responsabilités des forces de progrès ;
2) un rapport sur la vie du parti : organisation, stratégie et financement des activités, présenté par le camarade Ousmane Ndoye, Secrétaire national chargé de l’Organisation, Pilote de l’impulsion et de la coordination de la vie du Parti dans la région de Dakar ;
3) un rapport sur le bilan de l’élection présidentielle, la Situation politique nationale et les Perspectives, présenté par le camarade Abdoulaye Bathily JR, Secrétaire national chargé des Elections et de la Communication, Pilote de
l’impulsion et de la coordination de la vie du Parti dans les régions de Thiès et de Louga.
Après en avoir délibéré, le Bureau politique a exprimé ses chaleureuses félicitations au Secrétaire général du parti et à l’ensemble des membres du Secrétariat Exécutif National. Le bureau politique a adopté les rapports et a engagé le Secrétariat, les fédérations et les organisations intégrées à porter la mise en œuvre des conclusions issues des débats, avec célérité et détermination, en rapports avec tous les partenaires politiques et sociaux. Par ailleurs, le Bureau politique a relevé qu’il s’est réuni dans un contexte international marqué, notamment en Afrique, par les luttes héroïques des peuples d’Algérie et du Soudan pour la démocratie, contre la corruption érigée en système de gouvernance dans beaucoup de pays sur le continent. Dans ces deux cas, le Bureau politique a tenu à saluer les peuples algériens et soudanais en lutte, aux premiers rangs desquels, leurs jeunesses, derniers remparts mais toujours décisifs contre toutes les formes de dictatures aux pouvoirs excessifs et sans limites. Le Bureau politique a enregistré, pour s’en féliciter, qu’après l’Egypte, la Tunisie et le Burkina, l’Algérie et le Soudan viennent administrer aux africains la certitude qu’aucun régime politique ne peut avoir raison sur les aspirations légitimes de son peuple.
Aussi, le Bureau politique a exprimé sa vive préoccupation par rapport à la situation qui prévaut au Mali et au Burkina Faso ; deux pays voisins qui vivent en victimes, toujours et encore, les conséquences d’une mauvaise gouvernance qui a fini de fragiliser leurs Etats respectifs, qui sont aujourd’hui incapables d’assurer la sécurité à l’intérieur de leurs frontières, encore moins une paix civile à leurs populations comme le montrent malheureusement, les attaques fréquentes de bandes armées et la recrudescence des conflits communautaires et inter-ethniques. Pendant ce temps, au Sénégal et au Bénin, les régimes en place empruntent quasiment les mêmes voies, sinon en pire : destruction des socles de la démocratie, manipulation des institutions, instrumentalisations de la constitution et des lois à des fins personnelles. La dernière révision de la constitution en est une parfaite illustration ! Sous ce registre, le Bureau politique s’est d’ailleurs étonné de la nouvelle propension du couple présidentiel à distribuer de l’argent, et plus grave, à des gens qui, en sept ans de bamboula, en ont déjà suffisamment trop perçu ; sans que l’opinion soit édifiée pour quelle cause effective ? Pour quel service rendu à la Nation ? Alors qu’au même moment, presque tous les secteurs du pays sont confrontés à de très sérieux problèmes et difficultés, parfois simplement de survie ! En définitive, le Bureau politique considère qu’il n’est pas de tache plus prépondérante que de combattre, sans concession aucune, cette perspective obscure que le régime actuel est entrain d’imprimer à la destinée du pays, pour que force reste à la raison et aux principes universels de la démocratie et de l’Etat de droit.
Fait à Dakar, le 5 mai 2019

Le Bureau Politique de LD – Debout
Le Secrétaire National Chargé de la Communication
Abdoulaye Bathily JR
Mail : abdoulaye.bathily@gmail.com

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*