Blog de Cheikh Yerim Seck

Le 8 janvier prochain, mardi de tous les dangers !

YERIMPOST.COM L’opposition réunie au sein du Front de résistance nationale (Fnr) a décidé de marcher sur Dakar, mardi 8 janvier 2018, pour récuser le parrainage. La même date, qui coïncide avec la rentrée des cours et tribunaux, a été choisie par les travailleurs de la justice pour se faire entendre. Le Syndicat des travailleurs de la Justice (Sytjust), qui boucle une grève de 72h ce vendredi, compte investir les rues de la capitale pour exiger de l’Etat le respect de ses engagements. «L’Etat veut revenir sur ses engagements. Nous refusons cela. Nous sommes déterminés à lui faire respecter les engagements auxquels il a souscrit», a déclaré, sur les ondes de la Rfm, Me Boun Malick Diop. Pour lui, il s’agit de sortir les robes noires dans la rue au moment où les cérémonials sont en train d’être faits par les autorités.







6 Comments

  1. Il faut qu’on arrive à stabiliser le secteur névralgique de la justice. L’Etat doit impérativement sauver la face en respectant ses engagements pris pour décanter cette situation. J’ai l’impression que le ministre Ismaila M. FALL semble etre le noeud du problème car il n’a manifesté aucune volonté pour trouver un debut de solution. Il se dédit et se renit a chaque fois. Cette marche n’est pas bien pour l’image de la justice. Il faut regler ces problemes une bonne fois pour toute pour plus de justice et d’équité dans la justice.

  2. La coïncidence de ces mouvements sociaux n’est pas le fruit du hasard. C’est un complot de l’opposition. Plus les élections approchent plus les leaders syndicaux doublés de politiciens inventent des motifs de revendication pour envahir la rue et créer une situation de crise. Par ex le CUSEMS est entrain d’inventer d’autres motifs pour décréter une grève de 72 heures dans le seul but de paralyser le système scolaire et de sortir les élèves dans la rue. Alors que des rappel substantiels ont payés au corps enseignant. Les sénégalais doivent être vigilants.

  3. Le Senegal n’a pas l’opposition qu’il merite franchement .
    Quand il faut etre a table pour parler et donner leur point de vue sur le parrainage, ils boudent alors qu’ils n’ont pas la majorite maintenant la loi est applicable a tout le monde et voila ses effets et ils se lamentent.
    Une opposition ce sont des idees mais pas des bouderies , des marches….
    Pourquoi n’ont ils pas au moins a l’epoque faire une contre proposition…rien comme toujours dans tous les domaines.
    Si vous ne voulez pas aller aux elections , c’est votre probleme, les autres qui sont prets iront.Le 25 Fevrier apres le scrutin comme d’habitude le Senegalais ira travailler sans probleme , dans la paix et le serenite et le devoir accompli.

  4. Dieu n’aime pas le désordre.

    Gardons nous donc de semer les graines qui ne peuvent que germer l’anarchie ou le chaos. L’exemple de la Côte d’Ivoire n’est pas loin (…).

    Messieurs les Opposants, respectez les lois votées et les décisions de justice de ce pays, que vous aspirez tous à diriger.

    Messieurs les Syndicalistes, rien ne vous interdit de suspendre vos « marches » pendant cette période préélectorale tendue, et reprendre vos « démarches » dans 2 mois, après les élections; l’État étant une continuité. Cela est acte de patriotisme que vous pouvez poser, pour dissocier les actes politiques de vos actes de revendications.

    Que personne ne se laisse manipuler par les ennemies du Sénégal qui veulent déstabiliser votre pays, véritable havre de paix. Ils sont tapis dans l’ombre, avec des moyens sataniques et financiers colossaux, pour brûler votre pays.

    Chers parents sénégalais, le vrai bonheur on ne l’apprécie que quand on l’a perdu. Veillons à ne jamais le perdre, à ce que nous ne perdions jamais notre stabilité, notre soutoureu, notre térangua.
    Ne répondez pas aux appels sournois de la rue. Satan est embusqué. N’y allez pas.

    Messieurs les Gouvernants, tenez vos engagements; c’est mieux pour tout le monde et relève des dispositions aimées par Dieu Tout-puissant.
    N’oublions jamais que la vie de ce monde n’est qu’un usufruit temporaire.

    Gardons nous de détruire notre Sénégal.

    • Alors acceptons l’injustice de peur de ne pas semer le désordre. Pourquoi invoquer Dieu quand on traite des problèmes de la cité. Vous crachez sur l’opposition qui ne fait que son travail. Si vous n’aimez pas l’autre partie du peuple qui n’apprécie pas le président alors changeons de forme d’organisation et donnons lui les clés. Le sang guerrier dont il se réclame (ce qui honteux pour un président de la République) ne lui a été d’aucune utilité puisqu’il a montré à la face du monde que le costume de président est trop grand pour lui. Vous parlez d’ennemis du Sénégal. Qui a donné les clés de ce pays à la France. Qui a glorifié la colonisation avec les desserts offerts aux tirailleurs. Supportez le prince mais laissez le droit aux autres de ne pas accepter l’injustice au lieu de les traiter d’ennemis de l’intérieur.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR