Blog de Cheikh Yerim Seck

Le Cusems déterre la hache de guerre

YERIMPOST.COM Encore un préavis de grève sur la table des autorités étatiques ! Il est l’œuvre du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen-secondaire (Cusems). Abdoulaye Ndoye et ses camarades dénoncent le non-respect, par le gouvernement, des accords signés en avril dernier. «Nous exigeons le respect des accords signés dans le protocole d’accord du 30 avril 2018 dont le paiement intégral des indemnités liées aux examens. L’État doit 203 millions aux enseignants, surtout dans la région de Dakar. Et nous pensons que si l’État du Sénégal peut offrir 500 millions à la Caf pour une fête, il doit pouvoir payer les enseignants. À Dakar, à partir du jeudi 7, il y aura des perturbations. Si, à l’expiration du délai légal de 30 jours francs, les engagements souscrits ne sont pas respectés, le Cusems conviendra avec ses partenaires du G6 des modalités de la riposte appropriée malgré le contexte préélectoral», a annoncé, sur les ondes de la Rfm, le secrétaire général du Cusems.







2 Comments

  1. Purement politique. Ce Ndoye veut encore installer la crise dans les écoles et jeter les enfants dans la rue pour saboter les élections. L’État a épongé des arriérés qui s’élevaient à plusieurs milliards. C’est pourquoi les enseignants se taisent à l’exception de ce pyromane de Ndoye qui prend prétexte du payement tardif des indemnités de correction pour décréter des grèves. C’est le contraire qui aurait surpris si l’on connaît la malhonnêteté de Ndoye. Les enseignants intelligents ne se laisseront pas manipuler.

  2. Il faut licencier ces guignols. Ils ne veulent pas travailler et ne font que réclamer de l’argent .
    L’État sera applaudi en les mettant hors des écoles.
    Ils sont indignes ces grévistes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR