Blog de Cheikh Yerim Seck

Le Dialogue national ou les prémisses d’un consensus national

Il existe des moments importants où un pays à l’obligation de s’extirper des clivages politiques pour mettre au centre de ses préoccupations l’interêt supérieur de la nation. Cela le président Macky Sall l’a bien compris, lui qui réélu triomphalement à 58,26% avec un taux de participation de 66,23%  appelle toutes les composantes du pays à un Dialogue National.
Le 28 Mai 2019 porte ces périodes, ces jours et ces instants. Une date avec laquelle le président Macky Sall a signé un nouveau pacte de confiance avec le peuple sénégalais à travers un dialogue sans exclusive, constructif et ouvert à toutes les forces politiques, économiques et sociales. Le président Macky Sall à travers cette journée de dialogue historique a lancé une invite à un engagement patriotique voire citoyen de toutes les forces vives de la nation. Il n’a nullement été question alors de confiner  le dialogue entre les partis politiques ou coalition de partis mais à toutes les forces vives de la nation. Sous ce rapport, chaque acteur politique, économique et social a la responsabilité historique de préserver cette cohésion nationale. Pour ce faire il est important voire essentiel surtout pour la classe politique de cesser les contestations ou discours stériles ne serait ce que pour garantir les prémices d’un consensus national autour de questions majeures qui interpellent toute la nation.
Le président Macky Sall en affirmant qu’il ne cherche plus rien s’est affranchi de toute la classe politique, opposition comme pouvoir qui pensaient dans une certaine mesure le tenir en otage. Il leur dit clairement qu’il n’a aucune pression parce qu’ayant pas grand chose à perdre. C’est pour cela qu’il revendique une nouvelle forme de liberté de décisions mais aussi de management de ses hommes. La preuve, il n’a plus besoin de Premier Ministre. Cela démontre qu’il a plus d’aisance mais aussi plus d’audace dans les prises de décision. Cette nouvelle forme de liberté sera à cout sûr de mise dans les relations que nous entretenons avec certaines puissances étrangères.
Le président Macky Sall ne pourra réussir son pari, dans un contexte de découverte de pétrole et du gaz mais aussi de la subsistance de la menace terroriste que si toutes les forces vives de la nation trouvent un consensus national sur les préoccupations fondamentales voire essentielles de la nation.
Mame Ousmane Diop
Responsable APR

1 Comment

  1. Il existe des moments importants où un pays à l’obligation de s’extirper des clivages politiques pour mettre au centre de ses préoccupations l’interêt supérieur de la nation. Cela le président Macky Sall l’a bien compris, c’est toi qui l’a dit, mais mettre l’interêt supérieur de la nation au dessus de tout,doit être de le temps, c’est un aveux ignoble de macky de dire que maintenant que je n’ai plus reen a perdre; je ne ferais plus de ndioudj ndiaadj, vous pouvez maintenant me faire confiance et toi tu enfonce le clou, quelle merde

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR