Blog de Cheikh Yerim Seck

Le MPS/SELAL décrit l’inertie de la Cena et exige la démission de ses membres

MOUVEMENT POPULAIRE SOCIALISTE

(MPS/SELAL)

Le Bureau Politique

 

COMMUNIQUE

 

Le MPS/SELAL exige la démission immédiate

du président et de tous les membres de la CENA

 

Le Bureau Politique du MPS/SELAL, réuni à Dakar le 12 septembre 2018, a procédé à une analyse approfondie des conséquences graves de l’inaction de la CENA sur le processus électoral menant à la présidentielle du 24 février prochain.

Le MPS/SELAL rappelle que la création de la CENA (ex-ONEL) a été le résultat de luttes âpres et difficiles des démocrates sénégalais, qui ont accepté d’endurer la répression, les grenades lacrymogènes et les prisons pour obtenir la création d’un organisme indépendant de régulation des élections.

Le Code électoral garantit l’autonomie de la CENA et lui attribue des missions explicites de surveillance, de supervision et de contrôle des activités de l’administration électorale, y compris des pouvoirs de rectification et de substitution.

Au sortir des dernières législatives, la CENA a publié un rapport détaillant les graves manquements ayant ôté à ces élections toute crédibilité, notamment dans le domaine sensible de la distribution des cartes d’électeurs.

L’opinion s’était émue de constater qu’elle avait attendu la fin du processus pour faire des constats inutiles, alors que le Code électoral lui donnait les pouvoirs nécessaires pour agir en temps opportun.

Aujourd’hui, dans la préparation de la présidentielle, la même attitude est observée. Le président et les membres de la CENA semblent avoir  oublié jusqu’à leur propre existence. Par leur abstention coupable, un organisme aussi autonome que la CENA est ravalé au rang de simple appendice du ministère de l’Intérieur.

Cette attitude est une injure inacceptable aux sacrifices ayant abouti à la naissance de la CENA. Le président et l’ensemble des membres de cette commission sont moralement interpellés par une situation où la jouissance des avantages, notamment indemnitaires, à eux accordés n’est pas accompagnée par la contrepartie que constitue l’exécution des tâches prévues par la loi.

Cette situation doit prendre fin. C’est pourquoi, le Bureau politique du MPS/SELAL exige la démission immédiate du président et de l’ensemble des membres de la CENA, à défaut de s’acquitter convenablement de leurs missions.

Par ailleurs, le Bureau politique a décidé de convoquer un Conseil national extraordinaire avant la fin novembre 2018 pour statuer sur l’attitude du parti face à la prochaine élection présidentielle.

 

Fait à Dakar le 12 septembre 2018

Le Bureau Politique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR