Blog de Cheikh Yerim Seck

Le «salafisme», un danger pour le Sénégal ?

« Le mensonge sait se faire des alliés, il traîne dans son sillage des milliers de voix qui accusent et on finit par les entendre jusque dans notre sommeil ; il ne nous laisse jamais en paix, il nous colle à la peau au moindre signe de détachement, il nous rappelle que c’est nous qui l’avons choisi » Corine Royer

Jadis, les croisés s’armaient d’épées et de flèches, à notre ère les Alliés s’arment de mensonges et de mensonges. Oui ! Ils sont alliés, alliés pour la censure, alliés dans la diffamation, alliés pour faire l’opinion avec le mensonge, alliés pour instaurer une pensée unique, subtilement baptisée, valeurs universelles, alliés pour la sacralisation du bien matériel au détriment du spirituel, alliés pour la dépravation des mœurs au nom de la liberté, enfin alliés contre l’Islam traditionnel.

Oui ! Cet islam dérange, cet islam qui s’est souvent dressé contre l’obscurantisme, cet islam incorruptible, dérange obstinément l’oligarchie bien-pensante.

Cet islam fier, digne, « ostentatoire » est à confiner au fond de la sphère privé, à défaut de ne pouvoir l’éradiquer, tel est leur aspiration.

Oui! Cet islam aux vrais valeurs humaines telles que: la sincérité,la loyauté, le partage, le respect d’autrui, l’humilité, dérange parce qu’il obstrue l’impérialisme idéologique moderne.

Cet islam traditionnel qui ne cesse de faire valoir la prédominance des deux sources (coran et sunna) sur tout autre texte est à remplacer par un islam de l’hérésie, corrompu et qui a toujours collaboré avec les grands maîtres, tel est leur conspiration.

Oui ! cet islam, qui, dès son avènement déclara l’égalité entre toutes les «races», dérange ceux qui ont exterminé les Amérindiens et capturé les noirs pour les réduire en esclaves vendus comme du bétail.

Oui! il dérange ceux qui ont colonisé et pillé les terres africaines puis déporté ses vaillants fils..

Oui! L’islam dérange ceux qui ont tué Lumumba, assassiné Thomas Sankara, soutenu l’apartheid et commandité le génocide rwandais.

Ils l’ont osé, ils ont osé dire qu’ils sont civilisés, humanistes, et droit-de-l’hommistes, malgré les multiples crimes perpétrés par leur mains tout au long de l’histoire. Maintenant, ils osent dire, qu’ils aiment l’Afrique, et ils viennent la sauver (même si ils l’ont jamais quitté) de l’islam radical, disent-ils. Ils veulent préserver son Islam soufi quiétiste, gage de stabilité, jasent-ils.

Ah oui ! Qu’y a-t-il de plus naturel pour un impérialiste que d’être toujours aux cotés de ses « collabos » tant qu’ils peuvent lui être utile ?

Dès lors leurs alliés noirs, aux esprits colonisés, aux aspirations fanatiques nous disent aujourd’hui que l’islam traditionnel consiste un danger pour l’Afrique, un danger pour le Sénégal.

Y a t il plus aveugle que celui qui voit la réalité en face et la transforme en mensonge pour mieux le contempler ?

Comment un islam qui prône haut et fort le suivi sans condition du Messager de la miséricorde peut-il être un danger ? Un messager qui pardonna à tous ses ennemis lorsqu’il détenait le pouvoir de les exterminer. Comment un islam qui appelle à lire les textes à la lumière des compagnons d’un messager, qui interdit tout ce qui peut mener au désordre, au chaos, à la tuerie, peut-il constituer un danger? Comment un islam qui crie haut et fort l’obligation d’obéir aux dirigeants des musulmans, déviants soient-ils, peut-il déstabiliser un pays ? Comment cet islam des lumières qui se réfère à Abu Bakr, Oumar, Malik, Shafi, Ahmed, n’en déplaisent aux colonisés, peut-il être un danger ? En fin de quel danger parle-t-on ?

Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veux pas voir !

Oui ! Cet Islam que vous nommez tantôt « salafisme » tantôt « wahhabisme » est un danger.

Oui ! Il est un danger pour les intérêts des puissances, à qui vous avez vendu votre religion à un vil prix

Oui! L’islam traditionnel est un danger contre toute hérésie menant à l’extrémisme ou au laxisme.

Oui!Il est un danger pour les « marres-à-boue», maîtres chanteurs fossoyeurs de la République

Oui! L’islam traditionnel est un danger pour les néo-esclavagistes qui cultivent l’ignorance aux seins de la population afin d’être mieux servis.

Oui! L’islam traditionnel est un danger pour votre impérialisme idéologique.

Oui ! L’islam traditionnel est un danger pour quiconque œuvre pour la « privatisation » de l’islam .

« Le mensonge est la chose la mieux partagée » ainsi débute le « nouveau discours de la méthode néo-coloniale

Ainsi nous concluons ce modeste article : « le terrorisme et le mensonge sont les armes du faible, pas du fort » Ghandi

Nous combattons les deux, et par la grâce d’Allah, nous vaincrons !

Vive L’islam! Vive le Sénégal !

Docteur Fadel Ndiaye

5 Comments

  1. Qu’est ce que vous appelez islam traditionnel ? Le salafisme n’est pas la même chose que le wahhabisme. Le salafisme concerne la période du prophète jusqu’aux 3 premiers siècles.
    Le wahhabisme est né il y a 300 ans et ni dans la forme, ni dans l’esprit il ne ressemble au salafisme du début de l’islam.
    Les wahhabites ont tué, pillé, éventré des femmes et massacré d’autres musulmans, ils ont rasé les tombeaux des compagnons et des proches du prophète, ils ont pillé le trésor de la chambre du prophète, ils ont pillé kerbala et tué près de 5000 musulmans, ils ont pillé et tué à Médine et à la Mecque et empêché le pèlerinage durant 4 ans.
    Ce sont ces mêmes personnes qui ont détruit le Mali et et visent toute l’Afrique de l’ouest. Cette secte islamo maçonnique est sponsorisée par l’Arabie Saoudite, le Qatar et les autres monarchies du golfe.
    Cette secte satanique travaille à affaiblir l’islam au grand bénéfice d’Israël, des USA et du mal.
    Les marabouts actuels ne sont pas des modèles mais c’est les enseignements de leurs grands parents qui ont fait de nous ces musulmans que nous sommes, alhamdoulila.

  2. Les wahhabites n’ont rien à voir avec les « salaf », (pieux compagnons du Prophète), je vous conseille de lire les œuvres suivantes: Le pacte du Najd de Hamadi Rédissi, le wahhabisme de 1700 à nos jours, de Daoud Riffi, les égarés d’Allah de Jean Michel vernochet ou Occident et islam de Youssef Hindi.
    Vous verrez que les wahhabites ne sont pas musulmans, c’est des réformistes matérialistes. Tarik ramadan, son père et Hassan el Banna en font partie et ils ne sont que des jouets des puissances impérialistes pour dominer, détruire et modeler tout pays insoumis.

  3. Vous ignorez vraiment d’où vient le wahhabisme que vous semblez défendre. Une hérésie née dans la tête d’un homme qui n’avait pas bien compris ses lectures, un homme combattu par les savants de son époque pour ses confusions et amalgames dangereuses.
    Si l’islam Soufi est alliée des colons et impérialistes de maintenant, il fut un temps où elle a combattu le blanc et de domination.
    Les wahhabites ont passé tout leur temps à tuer d’autres musulmans, ils n’ont jamais attaqué des non-musulmans, si ce n’est par des attentats dont les conséquences s’abattaient sur des musulmans innocents. Les wahhabites sont les alliés d’Israël,des sionistes et de l’OTAN , contre les autres musulmans qui refusent le projet maçonnique de destruction de l’islam de l’intérieur par les sectes wahhabites.
    Nous savons qui vous êtes et l’islam confrerique, malgré tous ses défauts actuels est beaucoup plus proche de l’islam des origines que vos idées wahhabites inspirées de l’eschatologie juive.
    Sachez le ou non, wahhabisme=sionisme= négation d’Allah.

  4. AUX REPONDEURS AUTOMATIQUES QUI  » FONONDENT TOUS ‘ ET MÉLANGENT TORCHONS ET SERVIETTES/

    Qu’est-ce que la wahhabisme ?
    C’est une erreur que d’appeler la dahwa salafiya par le nom wahhabiya ou dahwa wahhabiya. Souvent les ennemis de la dahwa salafiya , les ennemis de la sounah, catégorisent les gens en leur donnant des sobriquets , des noms pour faire fuir ou faire peur aux gens par rapport à cette dahwa. Ils vont utiliser des termes, des noms pour faire croire aux gens que ce qu’ils ont suivi c’est autre que la vérité et que c’est un groupe ou une secte inventée par un homme, après le prophète, saw. Et parmi les exemples, les termes qu’ils utilisent : wahabisme, wahabites,
    Le Sheikh mouhamad Ibn Wahhab est un ouléma parmi les oulémas ; il n’a amené rien de nouveau , il n’a pas amené une voie nouvelle,
    Souvent vous allez voir dans les médias, les koufars ,quand ils parlent de l’islam et de la dahwa salafiya et de l’Arabie saoudite, ils disent c’est la voie des wahhabites , de la secte des wahhabite,
    ils la qualifient de tendance la plus rigoriste , trop rigide de l’Islam , ainsi de suite
    C’est pas une voie nouvelle, c’est n’est pas un nouveau majhab . Mouhamad Ibn Wahhab était uniquement un savant venu régénérer cette religion et ramener les gens sur la voie des salafs salih. C’est ça la dahwa salaf salih,
    Souvent quand vous entendez les gens qui sont opposés à la dahwa salaf , qui s’opposent à la tawhid et à la sounah, et qui vont défendre le shirk et la bida,, vous allez voir quand on leur demande ; pourquoi vous êtes contre cette dahwa , est-ce qu’elle est contraire à l’islam, à la sounah du prophète, SAW ? Obligés de se justifier, ils ne ramènent rien de réel ; ils vont citer des exemples qu’ils pensent en contradiction avec à l’Islam et très souvent ce ne sont que des mensonges qu’ils ont forgées pour discréditer les salafs. Ils vont se baser sur des faux hadiths ou se baser sur des logiques qu’ils ont inventées eux-mêmes. parfois ils accusent Mohamad Ibn Wahhab de prôner les idées des khawaridj en faisant le takfir des mousrikines et qu’il disait que toutes les personnes qui , il faut comprendre que ce sont leurs bidas qui leur font voir la vérité comme fausse et la fausseté comme vraie sont des idolâtres ,donc pour eux c’était pas correct parce qu’eux, il faut comprendre que ce sont leurs bidas qui leur font voir la vérité comme fausse et la fausseté comme vraie Si on met leurs arguments sur la balance du Coran et de la sounah des salafs, on se rend compte que rien ne sied à leurs arguments.
    Le roi Abdul Aziz, fondateur de l’état moderne d’Arabie saoudite, dans un discours a dit : nous ne sommes pas des gens qui ont amené un nouveau manhaj , nous n’avons pas amené une nouvelle croyance , une nouvelle aqidah, Mohamad Ibn Wahhab n’a rien amené de nouveau , notre aqidah c’est celle des salafs salih, qui est rapporté dans le livre d’Allah, SWT , et dans la sounah de son Messager SAW,de même ce que suivaient les salafs salih.
    Il fait parti des erreurs que quelqu’un dise que je suis un wahhabite ,c’est pas correct de le dire , il doit dire plutôt je suis un salafi , pourquoi ? parce que les salafis ne s’accrochent pas fanatiquement à un individu , à un homme en particulier en limitant la vérité à celui-ci , parce que c’est haram, c’est interdit ; on n’a pas le droit de dire , par exemple, qu’on va suivre uniquement le Sheikh Mohamad Ibn Wahhab , le Sheikh Ibn Baaz, on va suivre le Sheilh Ign Otheymin ,Imam Malick, imam Shafi’i etc .Personne n’a le droit de limiter la vérité uniquement à un d’entre eux, car ce sont tous des imams , des oulémas qu’on doit respecter , on prend d’eux la science car ce sont des imams de l’islam, mais en même temps on est conscient que ce sont des êtres humains et qu’ils peuvent tous commettre des erreurs sauf que ce sont des hommes qui se sont accrochés à la vérité , qui se sont accrochés au Coran et à la sounah , à la compréhension des salafs salih donc les erreurs qu’ils commettent sont moindres que les erreurs des autres , en même temps on les suit uniquement dans ce qui est en accord au coran et à la sounah , et c’est pourquoi on les aime car ce sont des gens qui ont fait preuve de sincérité envers Allah, SWT et envers la religion de l’Islam et ils ont défendu la vérité et c’est pour cette raison qu’on les aime en Allah, SWT.
    Mais Lorsqu’ils font une erreur ou qu’ils se trompent sur un sujet quelconque, on les laisse et on suit la vérité, on ne suit pas les paroles des êtres humains de façon aveugle, fanatiquement contrairement à ce que font les gens de bida qui suivent les dires de leurs cheiks sans tenir compte des preuves des textes et les références . Ceci est contraire à l’islam et au manhaj et à la dahwa des salafs salih. Mohamad Ibn Waahhab est un savant comme les autres, on le suit dans ce qu’il dit et ce qu’il a enseigné qui est en accord avec le Coran et la sounah et c’est pourquoi on l’aime car il a défendu le Tawhid et appelait à ça et qu’il était sincère dans cette voie là, et si jamais il se trompait sur un quelconque sujet, il y a des oulémas qui vont corriger, si erreur il y a.
    Pour Les gens de bida, la sounnah est une erreur, pour les gens de shirk, le tawhid est une erreur , donc il ne faut pas penser que ces gens vont vous amener des arguments sérieux pour appuyer leurs critiques , il faut comprendre que ce sont leurs bidas qui leur font voir la vérité comme fausse et la fausseté comme vraie
    Donc on ne doit s’accrocher fanatiquement à quiconque excepté pour le prophète, SAW, et c’est cà le manhaj des salafs salih
    Le manhaj salafi , c’est de dire comme le faisait l’Imam Malick : on prend de toute personne comme on peut rejeter excepté pour le prophète, SAW , puisque lui il parle selon la révélation d’Allah, SWT, ceci fait parti des fondements de ce manhaj donc on prend la science des oulémas, mais en même temps on ne les prend pas comme des hommes infaillibles

    Ben Salmane : «Le wahhabisme n’existe pas en Arabie Saoudite»

    Dans sa dernière sortie, l’homme fort de Riyad estime dans un entretien au magazine américain The Atlantic
    ……….Sur sa lancée, Mohammed Ben Salmane va jusqu’à renier la doctrine religieuse de sa monarchie en déclarant que le wahhabisme «n’existe pas en Arabie Saoudite», un concept qu’il juge «indéfinissable». Ainsi, à la question du journal de savoir s’il est vrai qu’après 1979, «les factions les plus conservatrices en Arabie Saoudite prenaient l’argent du pétrole et l’utilisaient pour exporter une version plus intolérante et extrémiste de l’islam, l’idéologie wahhabite», le prince héritier a eu cette réponse sibylline : «Tout d’abord, ce wahhabisme, veuillez le définir pour nous. Nous ne le connaissons pas.» Et d’insister : «Personne ne peut définir ce wahhabisme.»
    Selon lui, il n’y a pas de wahhabisme en Arabie Saoudite, mais «des sunnites et des chiites». «Nous croyons avoir dans l’islam sunnite quatre écoles de pensée, et nous avons les oulémas et le conseil des fatwas. Oui, en Arabie Saoudite, il est clair que nos lois viennent de l’islam et du coran, mais nous avons les quatre écoles : hanbalite, hanafite, chafi’ite et malékite.»

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR