Blog de Cheikh Yerim Seck

Le spectacle dégoûtant des ennemis du peuple sénégalais !

« Si tu vois le lâche, attends – toi à voir son double, et qui est son double. La trahison ! » Massa Makan Diabaté (1938 1988 ) Ecrivain et historien.

« En politique, trahison, lâcheté et hypocrisie sont des religions ( pour des hommes et des femmes sans foi ni loi, c’est moi qui souligne ). C’est pour cela que nous avons de si mauvais gouvernants ». Laurent Denancy, Romancier.

La scène politique sénégalaise nous dévoile très souvent sa face la plus hideuse. De jour en jour, nos compatriotes sont interloqués  par la prouesse de certains acteurs politiques à adopter de nouvelles postures en si peu de temps et au gré d’un marchandage infâme sur le dos du contribuable sénégalais.  

A moins d’un mois de l’élection présidentielle du 24 Février 2019, rien ne semble plus freiner la boulimievoire la roublardise d’hommes et de femmes qui se livrent sans gêne à un régime politique qu’ils ont pourtant combattu farouchement en étalant au grand jour ses dérives, son autoritarisme, sa violence et son instrumentalisation du pouvoir judiciaire en vue de barrer la route à des adversaires politiques.

Beaucoup de nos compatriotes pensaient et espéraient qu’une figure politique et féminine à l’instar de maître Aïssata Tall Sall ne participerait jamais à cette valse desrats de la République. Elle symbolisait et incarnait l’image d’une femme digne et courageuse. Nous nous sommes trompés de bonne foi sur sa dimension de femme politique de grande envergure, qui sait résister aux pressions des fossoyeurs des valeurs de la République.  N’est ce pas elle qui, lors de l’adoption du projet de loi sur le parrainage par la majorité parlementaire mécanique Benno Bokk Yakaar, fustigeait les méthodes du président Macky Sall et appelait à la défense de la démocratie sénégalaise malmenée et attaquée de toutes par les autorités du régime Benno  Bokk Yakaar en vue de réduire drastiquement  nos droits et libertés ?  

N’est ce pas encore elle qui dénonçait de vive voix la violation des droits du maire de Dakar monsieur Khalifa Ababacar Sall à un procès équitable  par une justice aux ordres du président Macky Sall ?

Aujourd’hui , après son ralliement voire sa transhumance, cette monstruosité qu’elles refuse d’endosser, qui peut croire que son combat d’antan de femme politique de surcroît mère de famille était guidé par une conviction saine et patriotique pour la restauration mieux la défense sans équivoque d’une société juste l’éthique et la justice seront au cœur de l’action de nos autorités publiques ? Personne.

Je faisais partie de ces hommes et femmes qui croyaient encore à la disponibilité de maître Aïssata Tall Sallauprès du peuple des sans voix pour combattre la gestion clanique du pouvoir du président Macky Sall. Une grande déception de voir cette femme défendre voire soutenir la mouvance présidentielle.  

Beaucoup de partisans du président Macky Salls’offusquent sur le fait que nous autres ne pouvons jamais accepter que des responsables politiques rejoignent la coalition Benno Bokk Yakaar . Ce n’est pas de l’ostracisme ni de la mauvaise foi. Mais, nous avons un devoir moral à être conséquents avec nous-mêmes dans nos prises de position. On ne peut paspasser son temps à fustiger les pratiques despotiques de gestion du pouvoir du président Macky Sall et revenir sur le tard pour nous asséner qu’il mérite d’être soutenu pour un second mandat parce qu’il est sur la bonne voie, celle de l’émergence, d’un avenir radieux pour le peuple. Détrompez-vous militants, sympathisants et autres thuriféraires zélés du président Macky Sall, nous ne sommes pas amnésiques et nous n’avons rien oublié des dérives et autres scandales à répétition du régime tyrannique de la coalition présidentielle Benno BokkYakaar. Il faut savoir raison garder.

Dites – nous maître Aïssata Tall Sall, pourquoi cette trahison, ce reniement, ce poignard sur le dos de tous et de toutes nos compatriotes qui voyaient en vous le héraut de la défense de la liberté, du refus de la servitude ? Pourquoi cette compromission avec un homme, le président Macky Sall qui pense son temps à piétiner les règles les plus élémentaires d’un État de droit ? Quel est le secret de votre entente ? Votre conférence de presse est encore une autre forme de provocation. Pour dire quoi au juste ? Qu’après une longue concertation avec vos militants,  vous avez décidé de rejoindre le président Macky Sall pour oser l’avenir avec un régime gangrené par une série de scandales et de détournement de deniers publics . Ou mieux justifier votre forfaiture ignoble. Vous pouvez nous épargner cette théâtralisation insipide . Mais, c’est toujours comme ça. Il faut désespérer de nos politiciens professionnels !

Nos transhumants politiques se bercent d’illusions en pensant que sous les projecteurs et autres micros de journalistes en quête de scoops à quelques encablures de l’élection présidentielle du 24 Février 2019, leurs reniements éhontés peuvent prendre le dessus sur la réalité objective de la situation socio-économique du pays et sur toutes autres considérations.

Les citoyens sénégalais sont en avance sur vous autres transhumants politiques et se désolidarisent de votre cupidité et de votre indignité.

La dignité et l’honneur ont pratiquement déserté le champ politique sénégalais . Nous assistons quotidiennement à un ralliement sordide programmé de longue date dans la mouvance présidentielle par des sous hommes voire des rongeurs qui ont aliéné leurs libertés en vue de profiter du système pernicieux d’accaparement systématique de nos deniers publics, mais aussi pour nous faire croire tout compte fait que nous sommes tous pareils et que dans le champ politique, l’éthique, la dignité et l’honneur d’un homme ou d’une femme ont peu d’importance dans la carrière des acteurs politiques au pays de la Teranga.  

L’ancien ministre des affaires étrangères Cheikh Tidiane Gadio et le politicien Mamour Cissé du PSD/ Jant bi ont eux aussi dévoilé au peuple sénégalais leur transhumance sans gêne et mieux avec fierté afin de mieux défendre leur volte-face en donnant même des justifications d’une légèreté déconcertante et irresponsable. Depuis ses déboires avec la justice américaine, l’ancien ministre des affaires étrangèresCheikh Tidiane Gadio est devenu une coquille vide, insignifiant sur l’échiquier politique et qui use d’artifices pour nous vendre un président de la République en conflit permanent avec l’éthique et la vérité.

Pour Mamour Cissé, son ralliement au président MackySall est uniquement basé sur des considérations subjectives. Est – il plus méritant qu’un autre sénégalais pour bénéficier du soutien du président Macky Sall pourse faire soigner à l’étranger ? Non.

La sollicitude du président de la République à son encontre n’est possible qu’en raison de son appartenance au système pernicieux d’inégalité de traitement de nos compatriotes sur les biens publics.Elle est également motivée par des tactiques politiciennes en vue de capturer la sympathie de ses partisans à l’approche de l’élection présidentielle du 24 Février 2019.

En dépit même de cette sollicitude, est-ce une raisonvalable et suffisante pour soutenir un président qui a fini par nous démontrer qu’il est incapable de mettre sur lemême  pied d’égalité les pilleurs de nos deniers publics ? Est-ce acceptable que le besoin crypto personnel d’un politicien professionnel prenne le dessus sur la défense de l’intérêt général ?

Si, nos compatriotes éprouvent toutes les peines du monde pour se faire soigner au Sénégal pour plusieurs sortes de pathologie,  c’est parce que l’Etat du Sénégaldepuis l’indépendance ne prend pas du tout au sérieux la santé de ses habitants. Nos autorités publiques ont failli considérablement à leurs missions de services publics. Elles préfèrent investir sur des projets de prestige à hauteur de plusieurs centaines de milliards de francs CFA que d’investir sur nos hôpitaux qui sont devenus pour l’essentiel des mouroirs pour nos compatriotes les plus vulnérables.  Et vous oser encore pointer votre nez pour soutenir un régime qui néglige les besoins primaires de nos concitoyens et qui viole en toute impunité les lois et règlements de la République ?

Continuer encore à transhumer. Certainement, d’autres politiciens professionnels d’une indignité indescriptiblevont sortir de leurs trous à rats en vue de magnifier la grandeur du roi de la cour de Benno Bokk Yakaar en ravalant leurs vomissures.

Toutefois, vous rendez un immense service à nos compatriotes. Ainsi, ils pourront connaître et identifierparfaitement les ennemis du peuple qui s’allient toujours à tout régime oppresseur en vue de bénéficier dans le déshonneur et l’humiliation de privilèges indus voire un train de vie dispendieux sur le dos des plus vulnérables d’entre nous et des sans voix.

Bon débarras. Nous avons le devoir de combattre cette souillure qu’est la transhumance politique afin d’inculquer à nos jeunes compatriotes l’amour de la patrie et à les inciter au don de soi, au respect desvaleurs de la société telles que le Diom, le Kersa et à ladéfense de l’intérêt général, mais également à investir le champ politique afin de dénoncer ces rats de la République voire de les contraindre au silence.

Massamba Ndiaye

massambandiaye2012@gmail.com

 

3 Comments

  1. Mr Ndiaye je partage votre indignation.
    Mais attention, les ennemis du Peuple sont aussi dans l’opposition.
    Moi je voterai Macky in cha Alah comme je l’avais fait en 2012, mais après je ne le lâcherai plus, car ma carte et mon avis signifient quelque chose et il doit en tenir compte.
    Après le 24 Février, le Sénégal ne peut plus être ce qu’il est aujourd’hui.
    J’invite tous les Sénégalais à être dans cet état d’esprit !

  2. M. Dieng la question que vous devriez poser est celle ci:Est ce que Macky a respecté ses engagements de campagne de 2012?
    Apres avoir voté pour lui et si par hasard il redevient président qu’est que vous pourrez faire? Rien À moins qu’il changeât encore une fois de posture c ‘est à dire demander un autre mandat

  3. Les alliances et les ruptures se produisent dans tous les pays.
    Au Senegal, on est bien vu quand on insulte le regime en place.
    Au lieu de parler projet de societé, economie, geopolitque, science et technologie, vous nous servez un debat sterile et insipide.
    300 partis politiques pour 14 millions de senegalais. Est-ce serieux?
    27 candidats pour une presidetielle. Est-ce respecteux?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR