Blog de Cheikh Yerim Seck

Leçons d’une élection présidentielle

Le PRESIDENT Macky   Sall vient d’être réélu de façon magistrale pour un mandat de 05 ans. LE NOUVEL ORDRE félicite le peuple sénégalais pour avoir en dépit de leur penchant pour tel ou tel camp avoir prouvé être bien plus responsables et ne sont pas des moutons de panurge que l’on pouvait mener par le bout du nez vers des voies sans issues et sans intérêts pour le SENEGAL.

Félicitations au Président MACKY SALL pour sa brillante réélection qui témoigne de la confiance renouvelée du peuple malgré les difficultés de la mission pour améliorer la vie de 15 MILLIONS DE SENEGALAIS. Félicitations à l’ensemble des leaders de la coalition BENNO BOKK YAAKAAR   qui selon leurs niveau et moyens, se sont donnés sans compter, pour que le travail entamé par le PRESIDENT puisse être expliqué, poursuivi et consolidé.  Félicitations appuyé au ministre de l’intérieur qui a organisé de façon impeccable ces élections. Le peuple sénégalais a su reconnaître et redonner le pouvoir à celui qui le méritait le plus, de par sa stature républicaine, son urbanité, sa compétence et sa proximité avec les populations.  Certains candidats en refusant de condamner les positions inacceptables de l’ancien président WADE SE SONT montrés inaptes et indignes de conduire aux destinées de ce pays.

Vouloir s’en prendre à des journalistes sans défense et essayer de les livrer à la vindicte populaire, démontre tout aussi bien que malgré leurs compétences intellectuelles, que ces candidats n’ont pas encore la stature et le sens des responsabilités nécessaires, pour conduire aux destinées du peuple sénégalais et défendre le SENEGAL contre des dangers qui menacent la SECURITE DE LA REPUBLIQUE. IL est dommage qu’une certaine société dite civile se soit étonnement rendue aphone ; et il est tout aussi curieux de n’avoir pas entendu des condamnations fermes de la société dite civile, qui en fait est plus politicienne que jamais et à démontrer son peu de crédibilité et surtout son parti pris. Mais le pire est que ces ONG donnent l’impression d’être juste des porte voix de de l’opposition qui ont pour rôle, quelque soit le régime en place, de veiller à ce que la contestation soit systématique.

Pendant tout le processus électoral, que n’a t- on pas entendu ? LE RETOUR DE MONSIEUR KARIM WADE, Qu’il N’Y aura pas D’élections organisées par LE PRESIDENT MACKY SALL, que l’internet serait coupé le jour de l’élection etc.  Même si tout n’est pas parfait, nous avons assisté à des comportements que doit s’interdire un candidat à l’élection présidentielle ou ses représentants. Le peuple sénégalais est de plus en plus exigent, sait désormais faire la part des choses, et sonder la sincérité et surtout l’incohérence des politiciens, et attendre le bon moment pour faire son choix.

Dans ces élections, il est inutile de parler de vote affectif, ethnique, confrérique, identitaire, ou autre. Les quatre millions de sénégalais qui sont de toutes les ethnies, de toutes les religions, de toutes les confréries, ont voté pour tous les candidats selon leurs sentiments, leurs perceptions, et les espoirs que leur ont inspiré les candidats.

Il nous semble utile du coté du pouvoir, que des erreurs de communication soient rectifiées par des excuses du camp présidentiel à l’endroit de la CASAMANCE et de TOUBA.

Par contre il est nécessaire de voir que pendant ces élections, des préoccupations n’ont pas tellement été prise en compte ce qui explique malgré le bilan du président que beaucoup de sénégalais sont encore déçus. Même si chaque citoyen a le devoir d’agir pour faire bouger les choses et de cesser d’être de simple spectateur de la vie en attendant que le Président fasse tout. Nous pensons qu’il serait bon que des travailleurs de la sécurité privée ; des ouvriers du BTP, des femmes de ménage, des chauffeurs, des employés agricoles, se réorganisent pour voir leurs situations revalorisées, car les centrales syndicales actuelles ont failli à leurs missions et trahi les travailleurs. IL nous faut réfléchir à de nouveaux concepts pour que les richesses produites soient mieux réparties, en faisant en sorte par exemple que les ouvriers puissent être intéressés aux bénéfices des infrastructures, dont ils ont participé à la construction.

Notre conviction plus que jamais est que LA RECHERCHE, LA PRODUCTION, ET L’INDUSTRIALISATION dans la CITOYENNETE et LA SECURITE sont des priorités qui si elles réussissent vont impacter sur la création d’emplois. Mais il nous faut repenser le TRAVAIL au SENEGAL. IL EST URGENT que L’ORDRE, LA DISCIPLINE, soient véritablement rétablis sur l’ensemble du territoire.

LE MAL le plus profond au SENEGAL, est que sous prétexte de la rareté de l’emploi ; que la grande majorité des travailleurs sénégalais est dans une situation d’exploitation  chronique avec des salaires insuffisants ; une sécurité sociale très peu répandue ; un comportement des employeurs dignes des  négriers   esclavagistes ; une justice toujours aussi impuissante devant le pouvoir des employeurs véreux ; impuissance de l’inspection du travail des millions de travailleurs de l’informel dans le travail au noir. Il est urgent d’en finir avec l’Informel dans notre pays. Il n’est pas possible d’arriver à l’émergence avec 97% des 400 000 ENTREPRISES dans l’informel. LA REFORME EN PROFONDEUR DU CODE DU TRAVAIL nous semble incontournable.

Terminer la réforme de la sécurité privée sera aussi très attendu dans le cadre global de réforme de la sécurité en général. Ces réformes devront permettre de revoir le statut des ASP qui peuvent encore permettre de régler les problème d’incivismes, de désordre, d’occupation anarchique de la voie publique. Au niveau des forces de défense et de sécurité poursuivre le maillage du territoire par la construction de nouvelles casernes et la montée en puissance des forces armées par la mise en place de régiments et de forces spéciales et d’unités de Police de Gendarmerie, Douane, Eaux et forêts, service d’hygiène modernisées, motivées et de mieux en mieux formées.  La question du civisme pourrait être réglée par la mise sur pied d’un corps de volontaires qui prendrait en charge l’assistance en matière de salubrité, d’écologie, d’assainissement, de gestion de catastrophes naturelles, entre autres.

LE SECRETAIRE GENERAL

JEAN LEOPOLD GUEYE

                                                                        Facebook groupe      Nouvel Ordre

                                                                         nouvelordre. unblog. fr

2 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR