Blog de Cheikh Yerim Seck

Lettre n°1 aux Kaolackoises et Kaolackois

Babou NGOM Délégué de Yoonu Askan Wi et Coordinateur Adjoint de la Coalition Sonko Président du département de Kaolack.

Citoyennes et citoyens,

Après presque deux semaines de campagne, je vous transmets mes salutations les plus patriotiques, à vous qui vivez dans la cité de Mboose Kumba Jigéen, génie protecteur de la ville.

Totem tutélaire, le varan se tient prêt à attaquer si ses droits sont bafoués, tant il est jaloux et exigeant dans la sauvegarde des biens et des personnes de sa ville, cette terre de résistance et de refus de Kaolack Ndàngaan, attendant naturellement le 24 février prochain pour signer la revanche citoyenne du peuple par un vote massif en faveur du candidat de la coalition SONKO PRESIDENT.

Inexorablement, le rapport de forces dans les quatorze communes de Kaolack va changer et les scores des différentes localités vont évoluer dans le même sens, évolution facilitée par un électorat devenu conscient de sa soif de changement et ayant retrouvé sa force devant la grande colère des populations sénégalaises. Les méthodes de gouvernance solitaire, inique, cynique et rétrograde du régime Macky Sall ont fini d’ouvrir les yeux de nos compatriotes dans les villes comme dans les campagnes.

Dès lors, le Président sortant doit savoir qu’il aura toutes les difficultés du monde à s’octroyer une vraie fausse  victoire au premier tour, tout obnubilé qu’il est par  l’obsession d’un second mandat, aiguisée par l’odeur du pétrole et du gaz ainsi que par la peur de devoir rendre compte de sa gestion prédatrice et autocratique. La chute du Président sortant est inévitable et la troisième alternance est aujourd’hui un impératif de salut national. Après un score minoritaire de 49% aux dernières législatives malgré les obstructions et les fraudes, les achats de conscience et l’utilisation abusive des moyens de l’Etat à des fins partisanes, situation d’impopularité illustrée à Kaolack commune par le score de BBY de 26328 voix contre 20.000 pour l’opposition. Seul le système antidémocratique et décrié du raw gàddu a permis au pouvoir de disposer d’une majorité écrasante à l’Assemblée nationale.

A présent, la vague déferlante du changement de système, pour une alternative de rupture populaire et citoyenne, s’affirme de plus en plus, incarnée principalement par  la coalition Sonko Président.

Avec l’engagement des jeunes, des femmes, des patriotes aux compétences intellectuelles, professionnelles et politiques, avec la probité morale, le courage et l’esprit de responsabilité du candidat Ousmane Sonko et de l’équipe qui le porte,  on peut dire en toute lucidité que l’espoir est permis.

Il est plus que temps de penser à l’avenir  de notre commune et de notre département, loin des manœuvres de positionnement et des tendances des professionnels de la politique politicienne. Il est urgent  de recentrer l’activité politique autour des vraies préoccupations des populations, tant au niveau de l’Etat central que des collectivités territoriales.

Peuple des quatorze communes, prenons alors notre destin en mains. Nous vivons un drame profond malgré les torses bombés et les fanfaronnades sur les chiffres de la  croissance, les prétendues performances du PSE, la CMU, le PUDC ou les Bourses familiales à parfum électoraliste. En effet un peu partout, la jeunesse reste réduite à l’exil forcé.

Dans un tel contexte, l’image de Valdiodio Ndiaye reste pour nous une référence forte, avec son sens aigu de la dignité pour réclamer hier l’indépendance nationale,  à l’instar aujourd’hui de l’exigence d’alternative souveraine et solidaire portée par notre coalition Sonko Président, pour des transformations profondes et positives de notre environnement économique, social, politique et culturel, faisant de chacun et chacune d’entre nous un acteur décisif du changement du système, pour un autre vivre -ensemble meilleur et solidaire, dans l’honneur et la dignité.

MOBILISONS NOUS TOUS ET TOUTES POUR UNE VICTOIRE ECLATANTE DE LA COALITION SONKO PRESIDENT.

2 Comments

  1. Des nouveaux faiseurs de roi!
    Force est de constater que cette citoyenne nouvelle sortie des flancs du Pastef est devenu l’element federateur de tout le corps social senegalais en reunissant sous un meme moule toutes les confreries, religions ou ethnies au Senegal. Une eclaircie dans ce Senegal don’t le code culturel aura ete pris a partie par le Rondouillard de la republique du fait de ces politiques d’exclusion
    Ce don’t il est question ici est cette vision au dela de ces contingences illusoires et elusives dans lesquelles cette jeunesse etait enfermee et qu’elle projette maintenant dans le coeur de la Republique. Les consultations electorales de fevrier 2019 ont consacre la naissance d’une jeunesse composite qui se retrouve dans une meme lutte; persuadee qu’il n’y a aucune antinomie entre l’espace temporal et le spiritual, entre le talibe confrerique et le citoyen. La nouveaute de cette identite meme si elle ne transgresse pas de facon frontale (pour l’instant) l’ordre de la chefferie confrerique profite de sa garde basse pour y planter des banderilles de rappel aux valeurs pronees par les fondateurs. Ces jeunes d’un temps nouveau ont su developer un discours beaucoup plus en phase avec les notions de justice sociale, de respect de la parole donne et d’integrite tout court ; des valeurs qui ont pris la clef des champs dans la toute representation actuelle de la troika confrerique .. Il ne se passe de jour sans que les oukaz des khalifes soient critiques au grand jour . L’illustratrion la plus marquante est cette attitude de defiance quand l’actuel khalif tijane avait appele pour un deuxieme mandat au profit du Rondouillard. De la meme facon qu’on a vu des talibes-militants hue sans management et a visage decouvert Boune Dione en assiegant litteralement le domicile de l’auguste hote du premier ministre. On pourra egalement chez les niassenes evoquer le cas du fils du khalife s’en prendre ouvertement au choix de son pere qui a trouve la voix du salut dans le Macky. Le Senegal est dans une sequence particuliere de son histoire ou ces jeunes seront incontestablement les nouveaux “faiseurs de rois” dans les consultations electorales a venir. Cette nouvelle prise de conscience n’est pas uniquement contestataire. Elle est le fruit d’un projet de societe en harmonie avec le meilleur qui se fait dans le monde pour un Senegal tempere encore une fois par les valeurs de bonne gouvernance et de justice sociale..Ce qui est une bonne chose dans notre processus democratique.
    Cette generation n’entretient plus le meme degre d’allegiance que celui de leurs parents. Elle revendique une meilleure redistribution des richesses nationales, de l’acces a l’eau, a l’electricite pour tous, une meilleure couverture sanitaire, et une justice sociale qui ne reconnaitrait que les meilleurs des senegalais . Il reste a voir le domino effect que cette citoyennete nouvelle aura dans le Matchpolitik de l’armee des tenebres des Tiantacounes, et de kara mbacke.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR