Blog de Cheikh Yerim Seck

L’Histoire Générale du Sénégal doit restaurer la vérité historique à propos d’Elhadji Abdoulaye Niasse

YERIMPOST.COM L’Histoire est une science, ont coutume de dire les historiens. Il n’est guère besoin d’être savant pour comprendre que l’exactitude est la première vertu d’une science. L’Histoire n’est scientifique que si et seulement si elle restitue les faits du passé dans leur authenticité.

Or, l’assertion contenue à la page 186 du Volume 1/A du Tome III de Histoire Générale du Sénégal est contraire à la vérité tout court. Le vénéré Elhadji Malick Sy est un énorme personnage historique, un gros calibre dans la propagation de l’Islam et de la confrérie tidiane au Sénégal. Elhadji Abdoulaye Niasse n’a toutefois jamais été son disciple.

Elhadji Abdoulaye Niasse n’a pas reçu le wird tidiane ni la hidiaaza (le diplôme d’habilitation de la confrérie) d’Elhadji Malick Sy. Entre ceux deux hommes n’a jamais existé une hiérarchie spirituelle, mais une fraternité en Islam fondée sur le respect mutuel et la complémentarité.

Si la pertinence de la reconstitution de notre passé à travers une nouvelle collection dénommée Histoire générale du Sénégal est indiscutable, il est essentiel de faire preuve d’honnêteté absolue pour ne pas écorner la mémoire de notre peuple et blesser la conscience historique de certains de nos compatriotes.

Aujourd’hui, en dépit de la tentative d’Iba Der Thiam, coordonnateur général du Comité de pilotage du projet, de désamorcer la polémique par un texte aux accents de mea culpa, toute la communauté niassène de notre pays est blessée. Et ne décolère point. Quitte à rééditer hic et nunc le volume 1/A du Tome 3 de la collection, il est urgent de corriger ce qui est une erreur monumentale.

Elhadji Abdoulaye Niasse n’est pas une figure avec laquelle on peut se permettre pareille légèreté. Il est le père du vénéré Khalifa Niasse reconnu partout au Sénégal pour sa dimension mystique et son érudition. Il est également le père de Cheikh Al Islam, Mawlaanaa Cheikh Ibrahima Niasse, qui avait déclaré: « Le jour où j’arriverai à maturité, l’humanité comprendra que mon père n’est comparable à celui de quiconque. » L’Histoire lui a donné raison. Cheikh Al Islam est le premier propagateur toutes catégories confondues de l’Islam et de la tarikha tidiane à travers le monde. Aucun guide religieux musulman n’a jamais eu autant de disciples que lui.

Faire du tort au père de Cheikh Ibrahima Niasse est d’autant plus dangereux qu’il suscite la colère de millions de disciples de ce dernier éparpillés dans tous les pays du monde. L’Histoire Générale du Sénégal doit sans délai restaurer la vérité historique à propos d’Elhadji Abdoulaye Niasse.

Cheikh Yérim Seck

14 Comments

  1. Inquiétant Yérim Seck. Rétablir un fait, soit. Mais il existe des termes qu’aucun doué de sens ne doit prononcer ni écrire.  » mon père n’est l’egal du père de qui que ce soit » kou mou nékh nga wakh co. Et tant pis pour ceix dont le père est le dernier.🤣

    • Rétablir la vérité c’est accepter la dimension de Cheikh Abdoulaye NIASS. Mais aussi grand que tu sois il y’a quelqu’un qui t’es Supérieur.

      Seydi Hadji Malick était supérieur à quiconque appartenait à sa Génération.

      Que ce soit érudits, marabouts, disciples venaient vers lui pour se parfaire, s’éclaircir des pages nébuleuses de sa connaissance ou apprendre.

      La vérité est qu’El Hadji Abdoulaye est venu vers MAODO (Le Grand toute époque confondue) lui annoncé son départ à FES, il est parti avec une commission de MAODO et enfin il est revenu et a confirmé la Grandeur de MAODO et a séjourné chez MAODO pendant 3 mois avec son fils Mame Khalifa (Père Ahmet Khalifa NIASS).

      Menacé d’exil MAODO encore MAODO a pris sa défense et a garanti son implantation à LEONA (KAOLACK).

      Aujourd’hui dans notre langage on peut dire : MAODO a gagé sa parole et sa responsabilité pour garantir Cheikh Abdoulaye NIASS son bien aimé.

      Je le répète vous NIASSENES d’aujourd’hui vous êtes trop petit pour entacher la relation qu’il y’a entre ses 2 Hommes.

      TA YALLAH LIMOU MAYE NAKO BA PARE.

  2. He oui le vieux sage a raison au Sénégal les hommes religieux sont considérés comme des lutteurs chaque groupe pense avoir le meilleur comme guide. En matière de bonté seul et seul Dieu sait le meilleur et IL le dévoilera le Jour J the Day D (Jugement dernier) dire qu’untel est Maître ou disciple d’untel ne veut absolument rien dire dans les cours islamiques. Les sahaba se glorifiaient qu’untel est meilleur qu’eux. En plus si les explications de cetout éminent Professeur Iba Der Thiam ne suffisent pas alors mon ami Yerim là je ne vous comprends pas.

  3. Yerim le néo barhamien qui ne connaît pour le moment absolument rien de la tarikha de cheikh nous parle et comme d’habitude il en sait plus que tout le monde. Je suis tidjaan j’adore baye, j’aime elhadj malick et tous les guides qui sont affiliés à notre tarikha

  4. Elhadj abdoulaye niasse un homme qui a consacré sa vie entiere a l’islam.un homme qui a refusé pour sa famille la fréquentation de l’école toubab..un homme qui a lui méme enseigné le coran et la sunna a ses enfants..un homme qui a son temp malgrés les difficultés liéés aux transports a fais le pélérinage a la mecque a fais le ziarra auprés de cheikh ahmad tidiane(rta)..un homme de science de paix et d’amour pour le meilleur des hommes mouhamad(pssl)..

  5. Alhamdoulila , bien dit yerim seck .mbagua dioudo mba tay yagui sogua wakkh degueu . Heureusemen tu tè rèctifier . Faydou Baye bi gueneu mounou si dara kone Iba nder thiam (nonou yallah bi) khamal ni yallah reubeu nala .prend exemple sur Yerim seck

  6. Alhamdoulila . Mbagua dioudo mba tay yagui sogua wakh degueu . Faydou Baye bi keneu mounou si dara ,iba nder thiam(nonou yallah bi ) prend exemple sur Yerim seck . Heureusement que toi Yerim tu tè rectifier

  7. Yerim seck Mba gua dioudo mba tay yagui sogua wakh degueu . Faydou baye bi guèneu mounousi dara kone iba nder thiam(nonou yallah bi)nagua kham ni yallah reubeu nala . Heureusement yerim seck tu tè rectifier

  8. Chiekh Yerim n’as pas tor il a dit sa pensée ;chacun est libre de dire ceux-là qu’il pense mais l histoire c’est la fériée des faits.

  9. Ce qui est inquiétant c’est de voir qu’aujourd’hui, dans notre pays, chacun profite de la moindre occasion pour attiser le feu. Cette « erreur » constatée dans un un ouvrage monumental ne devrait pas échauffer les esprits au point de « susciter la colère de millions de disciples ». Qu’est-ce que le Prophète n’a pas entendu ou subi durant sa mission? Cela ne l’a pourtant jamais dévié de celle-ci. Je suis certain que si El H. Abdoulaye NIASSE était vivant, il ne s’offusquerait pas d’une telle « erreur » sur son parcours.

  10. Insensé sénégalais si c’était serigne touba ou maodo qui a été minimisé dans cette oeuvre tout le Sénégal serait en feu.Mais comme c’est Mame Abdoulaye Niass c’est rien.Arrêter cette mascarade chaque jour on entend des contre-vérités comme « réw mi bamba ko mome  » ou  » souf bi bamba diokh baye niass » et on laisse tomber mais cette fois ci dafa eupe .L’histoire des niassère est glorieuse et les enfants du Sénégal doivent connaître son objectivité non les mensonges créés par les uns

  11. Yerim a parfaitement raison, moi , je n’ai jamais compris pourquoi le khalife général des Tidianes est à Tivaouane. Abdoulaye Niasse nous a donnés Baye Niasse, un monument, aucun marabout n’aura jamais le nombre de disciples qu’il a en Afrique et dans le monde. Ses disciples dépassent de très loin la population sénégalaise, et ils sont prêts à donner leurs vies pour Baye. Seulement, les Nissenes sont loin de l’agitation et de la propagande.Oui, deugg mo nekh Yallah, la Faydatou est unique en son genre dans la Tarikha.Cela n’enlève en rien à la dimension spirituelle incontestable de Maodo Malick.

  12. C’est la tarikha tidjane qui est pénalisée par le comportement de certains de « ses leaders ». Ils sont plus préoccupés par des luttes positionnement, la course au nombre de talibes. Leurs cœurs sont remplis d’orgueil et de rancune vis-à-vis de leurs condisciples avec qui ils ne partagent pas la même affiliation. Comment s’étonner de voire des talibes répéter certaines idioties qu’ils auraient de quelqu’un qui l’aurait appris de quelqu’un d’autre. Chacun essaie d’attirer la lumière sur sa communauté quitte à discréditer l’autre sur la base d’éléments pour les quels ils n’ont aucune connaissance.
    Tous ces grands hommes sont des disciples du grand et unique maître Aboul Abass Cheikh Ahmad Attidjani Cherif Al fatimi.
    Kou cheikh fess ci sa khôl, do nono ta do kheb bene mouquaddam wala bene cheikh.
    Le prophète Muhammad, le meilleur, la synthèse de la création est celui sur qui toutes les créatures comptent sans exception, on n’est même pas sûr que ses parents sont morts en tant que musulmans.

    Donc vouloir associer l’œuvre de baye à son ascendance, pousse à se poser une question : Qu’en sera t-il, dans ce cas, des parents de Cheikhou Tidjane?
    Mbokk talibes, degou lene ci sene digante AK Cheikh, respectelene seny chartes tarikha ta bayi werante toi amoul bene diarigne.
    Bou sa Serigne rawe Tam ta defoulo li, perte nga!
    Salam à tous !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR