Blog de Cheikh Yerim Seck

L’insolence sidérante de Philippe Bohn à l’égard d’Aliou Sall et de Souleymane Ndéné Ndiaye

YERIMPOST.COM Mais pour qui se prend Philippe Bohn ? Sur quelle terre conquise se croit-il ? Sur quelle terra nullis pense-t-il se trouver ? Il est vrai qu’il n’y a pas encore 60 ans, le Sénégal était une colonie, un territoire sous domination dans lequel des colons blancs dictaient la loi, imposaient le travail forcé et prélevaient l’impôt per capita…

Si ce passé récent à l’échelle de l’histoire multi-séculaire des nations a pu laisser des séquelles, il ne justifie nullement l’irrespect caricatural du Français Philippe Bohn, bombardé à la tête d’Air Sénégal SA, pour les autorités du Sénégal qui, faut-il le rappeler, est devenu indépendant.

Placer un étranger à la tête du pavillon sénégalais pose déjà un problème d’orgueil national, au regard de la foultitude de compétences sénégalaises dans le domaine du transport aérien. Comme si cette pathologie ne suffisait pas, les problèmes de comportement de M. Bohn l’aggravent chaque jour davantage par des fautes symboliques.

Par incompétence ou par désinvolture, voire par vénalité, le patron de la nouvelle compagnie aérienne n’a pas pris à temps les dispositions utiles pour obtenir les autorisations afférentes à la circulation de l’Airbus A 330 Néo chèrement acquis par l’Etat du Sénégal et fièrement réceptionné par Macky Sall, le 31 janvier 2019.

Résultat des courses, ce fleuron de notre flotte ne vole par sous pavillon sénégalais, mais… sous licence de Hifly, une petite compagne aérienne portugaise basée à l’aéroport de Béja, à Lisbonne, disposant d’une modeste flotte de 8 appareils, et « spécialisée dans l’affrètement d’avions dans le monde entier sur des contrats à moyen à long terme pour les compagnies aériennes, les voyagistes, les gouvernements, les entreprises et les particuliers. »

La location de la licence Hifly coûte évidemment une fortune. Lorsque Aliou Sall, directeur de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), actionnaire unique d’Air Sénégal SA, a voulu -légitimement- voir clair dans le contrat qui lie cette compagnie à Hifly, Philippe Bohn le lui a remis, mais, tenez-vous bien, après avoir flouté tous les chiffres et clauses financières contenus dans le document. En France, Bohn ne se serait jamais permis cette conduite plus insolente que l’insolence ! Comme quoi les chiffres doivent rester une affaire entre Blancs, et ne doivent pas être portés à la connaissance des autorités de la colonie Sénégal !

Philippe Bohn est allé plus loin dans l’irrespect. A l’insu du conseil d’administration, et de son président, Souleymane Ndéné Ndiaye, il a déplacé le siège de la compagnie du centre-ville aux Almadies, dans des locaux qu’il a aménagés à coups de centaines de millions et qu’il a loués à plus de 10 millions mensuels. Lorsque l’ancien Premier ministre a convoqué une réunion du conseil d’administration afin de lui signifier son licenciement pour cette faute lourde, Bohn ne s’est pas présenté…

Difficile de faire plus fort dans l’insulte aux autorités sénégalaises, aux Sénégalais, au Sénégal…

Cheikh Yérim Seck

18 Comments

  1. Il faut le dire à ton ami Macky SALL, c’est toi M. YERIM SECK, en bon mercenaire de la plume qui tirait sur SONKO, qui pourtant faisait de la souveraineté son cheval de bataille.

  2. VOUS ETES LA PERSONNE LA MIEUX PLACEE POUR LE DIRE A TON PRETENDU AMI OU J’ALLAIS DIRE CHEF EN L’OCCURENCE LE PRESIDENT .PUISQUE LUI MEME EST LE PREMIER A ACCORDE DES PRIVILEGES AUX FRANCAIS.
    Où est-ce que vous étiez quand les gens dénonçaient l’accaparement total des français de tous les secteurs d’activités de notre economie…. »liga wara wakh wakhouloko »
    Je vais vous dire M.Seck vous n’etes pas sincère dans la démarche…

  3. Ndeysane

    Yérim veut toujours se donner de l’importance.

    Ndene et Aliou sont majeurs et vaccinés. S’ils se laissent traiter comme des gamins bah c’est leur affaire.
    Le probleme de fond c’est le fait qu’ils soient nommés à ces postes dont ils ne maitrisent pas. Alors ils devront se limiter aux dires du DG.

  4. Je suis triste, on est dans un pays où journalistes et politiciens s’agrègent pour vendanger notre pays, ensuite les premiers crient au scandale. Pathétique!

    • Que dire de vous qui sautez les mots clef de l’article pour completement donner un tout autre sens. Et la Caisse de Depots et Consignation dans tout cela.

  5. on ne le répétera JAMAIS assez, il faut faire des appels d’offres publiques international pour ces postes de responsabilité. Mais là on a jamais de transparence, seul un homme décide de tout comme un omnisicient.

  6. Ça c’est la responsabilité de l’État et si on accepte que des blancs viennent jusque chez nous pour nous réadministrer, on n’a qu’à plier l’échine et se laisser faire.

    Air Sénégal machin et à la tête, on voit un non Sénégalais : cela pose problème parce qu’on est dans un domaine où l’expertise nationale ne manque pas.

    Mais voir aussi un ancien PM, transhumant par ailleurs, trônant sans gène à la tête du CA de Air Sénégal, et uniquement pour des prébendes, montre égalelent que le Président Macky Sall tarde à décoder le message du vote des Sénégalais qui l’on reconduit à son poste.

    Devrait-on pour autant penser que la souveraineté c’est bomber le torse en criant : * sortez de chez nous ! * ?

    Je ne le crois pas, car le monde est devenu assurément plus complexe et plus partagé qu’on ne le croit et les relations internationales doivent être gérées avec stratégies et méthodes.

    Mais à la base, l’ordre, l’éthique, le patriotisme, la rationalité et tout ce qu’on veut, doivent être d’abord des questions et des ambitions nationales.

    Si nous continuons à faire de nos pays des poubelles en matière de bonne gouvernance et de morale politique, nos voisins du Village planétaire ne se gêneront pas de venir y déverser aussi leurs déchets !

    C’est une règle établie, les pays n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts !

    Nous manquons encore de respect et d’ambitions pour nos pays, et c’est cela qui explique tous nos malheurs !

    En attendant, nous n’avons d’autres choix que de subir nos Philippe Bohn, mais aussi nos Cissé Lo, nos Farba Ngom, nos beaux-frères, nos frères et oncles de Président.

    Subissont aussi nos Tanor, nos Moustapha Niass, ceux-là qui de simples personnes, sont passées en institutions à vie !

  7. Vivement pour une expertise nationale pour diriger cette compagnie,dont le Président Macky Sall veut en faire une fierté pour le pays et piur l’Afrique.

  8. L’ ecriture est tellement alambiqee que l’ on croirait que Aliou Sall propriétaire de la caisse de consignation à voulu voir clair…etc. Yerim, la déchéance de Latif te guette à petits pas. Latif est devenu plus anonyme que le muezzin d’ a cote.Est ce que le jeu en vaut la chandelle. A quand la licence de tv.?

    .etc.

  9. JE PENSE QUE C.Y.S EST PASSE A COTE DE L’ESSENTIEL. LE PROBLEME DE FOND C’EST LA NOMINATION DE CE COLON A LA TÉTÉ DE CETTE SOCIÉTÉ. POURQUOI? LES REGLES DU JEU ECONOMIQUE IMPOSAIENT ILS LA NOMINATION D’UN NON SÉNÉGALAIS, SI OUI OK. SINON, LES RESPONSABLES DE CETTE SITUATION NE RIEN AUTRES QUE DE L’ACTIONNAIRE SÉNÉGALAIS ET LE PCA DE LA SOCIÉTÉ BIEN SUR ET LEUR PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE CONSIDERE COMME UN OTAGE FRANÇAIS. ILS N’ONT RÉCOLTE QUE CE QU’ILS ONT SEMÉ!
    LE MANQUE DE RESPECT DE BOHN N’EST PAS ENVERS LES SÉNÉGALAIS MAIS ENVERS MACKY ET NDENE LES V.L..S!

  10. Ce qui me fait rire c’est quand yerim se précipite pour estampiller ses articles du sceau de l’exclusivité. Quand on lit l’article on se rend compte que ce n’est qu’un compte rendu de ce que jules nene ou le frère du président lui a raconté.
    Tes confrères ont certainement reçu la même note mais ils ne se précipitent pas pour pondre non pas un article mais un compte rendu comme tu sais faire. Yerim so yéwo yénou ! Tu peux aller sur tous les plateaux de télé jouer à l’analyste sérieux mais les sénégalais t’ecouteront en souriant parce qu’ils savent combien une tête bien faite peut se transformer en un esprit sournois. Un sophiste pur qui à force d’arguments impose une lecture fausse des événements

  11. Le Sénégal a bien les moyens de sa politique de Transport aérien.
    Je souhaite une union sacrée, de toutes les bonnes volontés, autour de notre pavillon national, pour la réussite de la mission de ce jeune Directeur général qui a déjà prouvé ses compétences ici et ailleurs. Le redressement rapide de la Compagnie est à sa portée. Faire confiance au patriotisme économique de ses jeunes collaborateurs à qui il faudrait donner de réelles ouvertures.
    L’expertise avérée des vétérans, combinée au dynamisme de cette jeunesse, serait un atout pour asseoir définitivement une Compagnie aérienne nationale de grande envergure viable et pérenne. Félicitations et encouragements à M. Ibrahima Kane.

  12. À Maria en réponse à ma réaction
    Vous me parlez de mots clés pour défendre Yerim. Alors j’aimerais bien les connaitre ces fameux mots clés de ce compte rendu de CYS.
    On connaît tellement yerim maintenant qu’il ne peut plus leurrer son monde. Rien qu’ à voir le style frontal et abrupt de ce compte rendu pour comprendre dès l’entame que les chiens sont lâchés. Yerim n’oserait jamais affronté un « ami » du président s’il ne savait pas que ce monsieur était déjà viré et qu’il ne restait qu’à y mettre les formes.
    Je revois encore CYS qui courbe l’échine, penaud devant la colère de Macky sall, alors que tous les spectateurs voyaient la pertinence et la justesse de sa question.
    Désolé Maria ton CYS est dans les couloirs du pouvoir et tout ce qu’il dira sera pris avec des pincettes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR