Blog de Cheikh Yerim Seck

M. le président du CNJS, votre présidence est un accident de l’histoire qui ne doit pas se répéter

 

Monsieur le Président du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal (CNJS),

 

Votre avènement à la tête du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal (CNJS) en Décembre 2016 a été une occasion pour l’unité de la jeunesse Sénégalaise. Cette union sacrée devrait nous amener tous ensemble  dans la cohésion, la paix et la transparence  si l’on tenait compte de vos promesses des premières heures. Force est de reconnaître aujourd’hui que face á la tournure des événements, vous n’êtes plus que l’ombre de vous-même.

 

Monsieur le Président du CNJS, vous devez savoir que votre présidence est un accident de l’histoire qui ne doit pas se répéter. Elle s’apparente á s’y méprendre á une victoire écrasante en football face à une équipe très faible, voire inexistante.

 

Maintenant que la jeunesse a compris et est prête a rectifié le tir et reprendre sa vraie place, tous vos gestes et paroles vont dans le sens de compromettre l’espoir de la jeunesse mais aussi de saper l’unité au sein des démembrements du CNJS.

 

Par votre ambigüité affichée Monsieur le Président, vous violez délibérément les règles de jeu en refusant de convoquer le comité exécutif alors que les statuts du CNJS dans son article 16 stipulent clairement que « le comité exécutif (CE) se réunit deux fois par an sur convocation de son président. Il se réunit obligatoirement que de besoin ou à la demande des 2/3 des membres en session extraordinaires par pétition adressée au président ».

Depuis 2016 sur cinq possibles, vous n’avez convoqué qu’un seul CE dont nous attendons toujours le rapport final.

 

Monsieur le président, pas besoin d’être un expert, votre seule ambition était le pouvoir, et c’est pour cela que vous avez volé le poste de représentation du CNJS au niveau du CNRA sans qu’aucun membre du comité exécutif ne soit informé, pour les autres postes de représentations du CNJS aussi c’est pareille, c’est la nébuleuse totale.

 

Aujourd’hui à cause de ton incompétence, le CNJS a raté une belle chance de jouer son véritable rôle d’institution sérieuse représentative des jeunes mais aussi et surtout de véritable acteur de tous les jours pour une jeunesse de croissance et de développement.

Si le CNJS n’avait pas raté sa mission, avec un bon plan stratégique et une large concertation, il finirait par se constituer en un véritable pôle économique et social pour les jeunes, une sorte de gouvernement des jeunes, par les jeunes et pour les jeunes.

Malheureusement le constat est amère, aujourd’hui la jeunesse est divisée en deux pôles, celui des corrompus et des inconscients incarné par Khadim Diop et sa bande, et le pôle de la jeunesse consciente, qui aspire à la transparence et la bonne gouvernance incarné par le CNJS CONCERTE.

 

Pour finir, Monsieur le président, vous devez savoir qu’un arbitre responsable ne joue pas avec le sifflet et qu’un dirigeant ne doit pas être orgueilleux comme vous l’êtes. Votre orgueil est démesuré, alors s’il vous plait, mettez de l’eau dans votre vin ou bien ôter vous de là pour permettre au navire de la jeunesse d’avancer. Ressaisissez-vous et remettez les pendules à l’heure s’il vous reste encore un brin de patriotisme.

 

ALIOUNE BADARA FALL

Président du CCJ de Pikine Nord

Délégué du Département de Pikine

Membre du Comité exécutif du CNJS

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR