Mamadou Racine Sy, orfèvre du tourisme sénégalais

On est Loin de ce jour où les conseils du magnat du secteur touristique, Mamadou Racine Sy en l’occurrence, n’étaient pas bien perçus.
L’expert, en voulant faire comprendre subtilement la complexité de ce secteur composé que de patrons et dont le Ministre de tutelle n’avait que la lourde tâche de tracer le cadre adéquat permettant à chaque patron de ce secteur de mettre en évidence son génie créateur, s’est vu heurté à une fougue de jeunesse.
Les conséquences s’en suivront très rapidement.
Un tourisme sénégalais toujours au statu quo et cela malgré le dynamisme de l’ex Ministre.
Loin de ce jour, aujourd’hui, Racine Sy, Président du mouvement Alsar, s’est vu confié les pleins pouvoirs.
En effet, il est mis au centre même de la politique touristique en se voyant confié le très stratégique conseil sénégalais du Tourisme qui a pour mission principale de booster le secteur touristique et comme missions subsidiaires de servir de cadre de concertation entre toutes les parties prenantes et de coordination de toutes les politiques relatives à ce secteur.
Il est à rappeler que cet approche de l’État du Sénégal s’inscrit dans une dynamique voulue et tracée par le chef de l’État en personne.
Ce dernier, en tournée à Casamance, courant début d’année 2019, avait invité le président à Racine Sy afin, avec une bonne prise en charge des questions liées aux problèmes que rencontrent le secteur touristique et une éventuelle résolution de ces même problèmes diagnostiqués , de trouver des réponses au chômage endémique que vit le Sénégal.
En y voyant plus clair , le Président Sall avait mis en la corrélation la diminution drastique du taux de chômage d’avec le renouveau du secteur touristique.
En portant le Président Racine à la tête de ce conseil, l’Etat trouve le moyen de redynamiser le Tourisme Sénégalais mais aussi d’essayer de combattre le chômage.
La seule recommandation à faire et de donner à ce conseils des moyens humains, techniques et financiers permettant de faire face aux défis.
Il y va de l’intérêt de toutes les parties prenantes, en somme du Sénégal, pays touristique, pays de la TÉRANGA.
Pour terminer, loin des tumultes créer volontairement par un autre SY, à la recherche de boucs émissaires face à la levée de boucliers des retraités, réclamant son départ, Le président Racine Sy, qui n’a pas le temps de passes d’armes, attaque un secteur tout aussi important qui permet, tout bien mis en œuvre, de booster l’économie même du pays.
Mouhamadou Sy

2 Comments

  1. Des hommes de la trempe de Mamadou Racine Sy sont plus qu utiles pour le développement du tourisme sénégalais,contrairement à l amateurisme de l Agence Sénégalaise de Promotion Touristique dirigée par Bamba Mbow qui excelle dans l’a peu près et le blocage systématique des sénégalais porteurs de projets touristiques viables.Vivement l’éviction de ce monsieur et son équipe incompétente.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*