Blog de Cheikh Yerim Seck

Me Seydou Diagne liste les nombreuses failles du dossier Khalifa Sall

YERIMPOST.COM Me Seydou Diagne est confiant sur la suite du procès de la Caisse d’avance. L’avocat de Khalifa Ababacar Sall a commencé sa plaidoirie, ce matin, par des observations sur le déroulement du procès. Les premières consistaient à magnifier la sérénité des débats, mais aussi, la capacité d’écoute du juge, Malick Lamotte. Devant la barre, Me Diagne a donné les raisons qui fondent sa confiance sur l’issue du procès. Selon lui, des vices de procédure ont été notées à plusieurs reprises dans le dossier. « Nous allons obtenir gain de cause dans ce procès », a-t-il plaidé. Et l’avocat de poursuivre : « Dès le début de cette affaire, un droit élémentaire a été refusé à Khalifa Ababacar Sall. C’est le droit d’être assisté par un avocat à l’enquête préliminaire».

L’autre élément, qui réconforte l’avocat de la défense, est l’absence d’éléments solides qui peuvent incriminer son client. « Jusque-là, ni l’Etat du Sénégal ni le Procureur n’ont apporté des preuves qui peuvent inculper le maire de Dakar. Pourtant, argue Me Diagne, ce n’est pas aux avocats de la défense de prouver l’innocence de Khalifa Sall». À l’en croire, dans cette affaire, la charge de la preuve incombe à l’accusation, c’est-à-dire le ministère public ou l’Etat du Sénégal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

La Cdc a un nouveau Dg

YERIMPOST.COM 24h après la démission de son directeur général, la Caisse des
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR