Blog de Cheikh Yerim Seck

Ousmane Tanor Dieng parle, reparle et s’enfonce

YERIMPOST.COM « Le silence est le refuge des faibles et la grandeur des puissants. » Longtemps apparu à l’opinion sous un manteau d’homme d’Etat, Ousmane Tanor Dieng semble commencer à oublier cette leçon de conduite du général Charles De Gaulle. Le président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) parle beaucoup, trop, beaucoup trop ces derniers temps… Celui qui passait il n’y a guère longtemps pour une énigme du fait de son aptitude au silence et de son impassibilité face aux événements est entrain de devenir l’un des perroquets de la très bavarde arène politique sénégalaise.




Multipliant interviews, coups de sang et phrases assassines, le secrétaire général du Parti socialiste (PS) cumule erreurs de com, bourdes et aveux.

Interrogé sur sa succession à la tête du PS, il a répondu: « Il est temps de laisser la place à la jeune génération. Mais je n’ai pas de candidat, parce que je n’ai pas le droit d’en avoir. » Mais non sans préciser qu’il va quand même briguer sa propre succession à la tête du parti à la fin de son mandat en cours. Allez-y y comprendre quelque chose ! Mais Ousmane Tanor Dieng n’en est pas à son coup d’essai. A la vaille de la présidentielle de 2012, n’avait-il pas confié à Jeune Afrique qu’il allait céder sa place en cas d’échec ? Après sa cuisante défaite, ne s’est-il pas agrippé à l’appareil pour pouvoir continuer à exister ?

A propos de sa responsabilité dans ce qui arrive à son camarade socialiste Khalifa Ababacar Sall, Ousmane Tanor Dieng a fait dans la dénégation: « Le Ps et moi n’y sommes pour rien. C’est une affaire banale de gestion. Il faudrait laisser la justice la régler ».

La réponse porte en elle-même l’indication sinon du rôle du moins de la « neutralité active » de « Tanor » dans l’affaire Khalifa Sall. D’autant que le patron du PS a exclu du parti le maire de Dakar à la veille de son procès pour le couper de toute base populaire et le livrer pieds et mains liés à l’infernale machine judiciaire.

Ousmane Tanor Dieng s’est débarrassé d’un rival gênant pour le contrôle du PS. Il s’est taillé une institution comme le Hcct pour assouvir sa vengeance contre son poulain qui trônait sur la très stratégique mairie de Dakar. Il triomphe sur les plateaux des médias alors que Khalifa Sall est entre les quatre murs de sa cellule…

Il doit se ressaisir pour faire honneur à cette place qu’il avait réussi à conquérir dans l’imaginaire des Sénégalais. Plus il parle, plus il se découvre. Plus il se découvre, plus il apparaît aux yeux de tous comme un monstre froid prêt à tuer pour son positionnement personnel. Ce diplomate de formation, sans doute l’un des plus diserts de sa profession, gagnerait à méditer cette pensée de Victor-Lévy Beaulieu: « Ne parle pas. C’est par la parole qu’on devient indigne de tout. »




Cheikh Yérim Seck

7 Comments

  1. Depuis que le president t’a fait sortir de prison tu fermes les yeux sur ses bourdes. A croire que la fille du magistrat a fichu ta vie en l’air à tel point de vouloir prostituer ton intelligence et ton sens critique au service du pouvoir,non Yérim tu vallais mieux que ça. Tu oublies qu’en politique chacun défend ses intérêts alors ne viens pas nous souler avec ce tanor qui a fini de prouver sa rapacité et son sang froid devant ce meurtre politique qu’il a orchestré avec notre cher président qui en passant vaut aussi mieux que ce qu’il fait paraître. L’affaire du prolongement du mandat présidentiel ne devrait toujours pas susciter en toi une stupéfaction alors svp ne nous sermone pas. On se rappelle de la campagne présidentielle 2012 et de ce que tu disais sur le candidat macky sall alors pitié ne nous soule pas avec ce semblant de vérité qui est voilée de répentir.Ressaisi toi!!!

  2. Tout ca est la faute de Diouf le President paresseux qui a noyé notre pays ds vingt ans d immobilisme et d ajustement structurel—depuis le fameux congré sans débat—le PS se meurt….quel gachis…

  3. Contrairement aux conseils de CYS, je souhaite qu’il continue à parler afin que nous connaissions davantage l’homme. Je suis parmi ceux qui pensent que les personnalités publiques doivent être connues pour plusieurs raisons.
    Au lieu de les inciter à la fermer, les journalistes feraient mieux de les pousser à parler beaucoup, trop même et beaucoup trop. Je dis bien les journalistes et non les conseillers en communication.

  4. Voici deux fois de suite que je me fais enregistrer par les commissions pour obtenir ma carte d’identité biométrique CDEAO (Espace -Jeunes de Saint-Louis le 03 avril 2017 et Préfecture de Saint-louis le 23 mars 2018 n° de demande 20318979 à Saint-Louis ) et jusqu’à présent rien .

    Je me présente toutes les semaines à la préfecture de Saint-Louis et toujours rien .

    Je voudrai solliciter son Excellence le Président de la République et Monsieur le Ministre de l’Intérieur pour m’aider à avoir ma pièce d’identité nationale biométrique .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR