Portrait: La vie remplie de Gaëlle Samb, l’épouse de Khalifa Sall

YERIMPOST.COM On a coutume de dire que « derrière chaque grand homme, il y a une grande dame ». Pour illustrer nos propos, nous allons tenter de brosser le portrait de Gaëlle Samb Sall, épouse du maire de Dakar, Khalifa Sall. Une femme discrète très peu connue du grand public. Née d’un père sénégalais et d’une mère française. Gaëlle a grandi dans le monde de l’audiovisuel. Son père était réalisateur de cinéma et sa mère, sous l’impulsion de Senghor, a monté, en tant que directrice technique, les Manufactures de Thiès.  Petite fille, elle traînait  sur les plateaux de cinéma, les ateliers d’artistes, les visites quotidiennes à l’Ecole des Arts…

Imprégnée et ayant des notions en musique, à 20 ans seulement, elle s’implique dans le monde du spectacle en coproduisant de grands concerts (Kassav, Zouk Machine, Adjoa etc..). Elle  lance le concept des concerts en plein air gratuits offerts par des municipalités.

Pour se spécialiser dans l’univers cinématographique, elle suit des cours de cinéma à NYU, à New York. Etudes qui lui ont permis de travailler avec les plus grands, Joseph Ramaka entre autres.

Éprise de littérature, celle-ci finit par prendre le dessus. Elle commence une réflexion sur cette autre voie, l’écriture, mais cette envie finalement pas assumée l’a conduite à l’édition. Elle crée la maison d’édition Vives Voix, en 2009.

La cinéaste, mariée à Khalifa Sall depuis bien des années, reste une épouse discrète aux côtés du premier magistrat de la ville de Dakar. Elle est la quatrième femme de l’édile de la capitale. Elle mène un combat sans relâche pour la libération de son mari emprisonné depuis mars 2017. Elle est l’initiatrice de la  levée de fonds et au cœur du cautionnement pour la libération de son époux.

Les avocats de Khalifa Sall la décrivent comme une femme digne dans l’épreuve, qui veut retrouver son mari. C’est ainsi qu’elle a pu rassembler les fonds aux fins de cautionnement. « Nous ne pouvons que respecter sa volonté, une volonté familiale voire sociale. Mais, en aucun cas, l’épouse n’a jamais empiété dans notre champ d’action et de compétence qu’est la justice et ses procédures judiciaires », avait précisé l’un des membres du Collectif des avocats de Khalifa Sall.

Productrice culturelle, curieuse des arts, épouse militante, mère attentive, heureuse de toutes les belles expériences et rencontres, et de la belle et grande famille que la vie lui a offerte, Gaëlle est une femme étoffée. Son leitmotiv est  «  Tâcher d’être heureux ».

www.yerimpost.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*