Blog de Cheikh Yerim Seck

Présidentielle 2019: le Peuple, seul souverain, a parrainé pour les uns et renvoyé les autres candidats en 2024

Quand des dispositions pertinentes sont prises à travers des lois qui régissent les règles du jeu applicables à tous les acteurs politiques, toute attitude qui ne consiste pas à s’y confirmer et à essayer de tirer son épingle du jeu, est une fuite en avant et une irresponsabilité notoire. Il n’y a rien de plus redoutable que le suffrage universel dans une démocratie aussi organisée que la nôtre et qui est génératrice de trois alternances démocratiques. Le peuple est seul souverain et personne n’a pu dans sa longue trajectoire, confisquer ou taire sa voix. Ce système électoral qui a fait ses preuves pendant longtemps jusqu’aux dernières législatives de 2017, ne peut pas immédiatement, être défaillant par l’introduction d’une seule disposition qui n’a aucun impact sur le suffrage universel. Et celui qui ne peut recueillir le nombre de signatures requis , ne peut quand même pas porter la voix du peuple, à fortiori être élu. Depuis 2000 , le pouvoir organise, gagne et perd aussi des élections dans des circonscriptions électorales qu’il souhaiterait gagner. Quand un peuple sait choisir, et donc sait parrainer, tout candidat recalé pour une raison pour une autre de droit , doit ranger son dossier et attendre 2024 ou se préparer pour la prochaine élection. Le peuple sénégalais mûr, conscient des enjeux, ne manifeste aucune volonté de changer un Président qui travaille et qui a remis en 7 ans le Sénégal sur les rails du développement. Réélire le Président Macky Sall n’est que pure logique et choix ne saurait être plus juste, plus judicieux et plus éclairé.








Cheikh NDIAYE
Conseiller Technique à la Présidence
Responsable politique Apr Grand Yoff
Conseiller Municipal

1 Comment

  1. 1.Oui, je vous cite: »Il n’y a rien de plus redoutable que le suffrage universel dans une démocratie aussi organisée…. » Seulement le Sénégal n’est pas un exemple de démocratie? Ou as tu vu une démocratie où tout est centré sur l’exécutif (qui d’ailleurs est le seul pouvoir existant?). Tous les autres « supposés pouvoirs « roulent » pour le PR et tu le sais trop bien.

    2.Le système électoral a fait ses preuves jusqu’aux dernières élections locales de 2014, qui a montré l’impopularité de BBY et de son leader a subi des modifications pour des raisons que vous connaissez très bien. Les législatives de 2017 ne sauraient être cités comme exemple de démocratie de de perfection du système électoral. Tout le monde (partis ou coalitions de partis politiques y compris BBY, société civile, observateurs indépendants, etc.) s’accordent pour dire que ce sont les élections les plus truquées que le Sénégal a connues depuis les indépendances. Non il ne fallait pas citer ces élections comme exemple de démocratie, tu risques d’être sanctionné. L’introduction du parrainage qui semble être négligé, le choix de ses adversaires à affronter, etc. auront un impact sur le déroulement et les résultats des futures élections. D’ailleurs, qu’est est ce que le parrainage est en train de créer?

    3.Le peuple s’exprimera. Celui qui sera réélu démocratiquement (ce terme ne signifiant pas nécessairement obtenir plus de voix que ses adversaires lors du décompte final) de manière juste, à travers un traitement équitable des dossiers gouvernera et toute le monde sera derrière lui. Mais une élection est un processus. Les choses ne ce décident pas uniquement le jour j où l’on ouvre les urnes! Si les citoyens sont privés de leurs cartes à moins de 60 jours des échancres, si le fichier électoral n’est pour l’instant disponible que pour le candidat à sa propre succession, si la carte électorale n’est pas mise à disposition des citoyens, s’il est avéré que les résultats du parrainage sont contestés, si, si, …il y’a des raisons objectives de s’inquiéter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR