Blog de Cheikh Yerim Seck

Procès Imam Ndao et cie: l’accusé Alioune Badara Sall, ingénieur, le DG du groupe

YERIMPOST.COM Directeur général d’une Sarl, né le 17 octobre 1975 à Dakar, il est marié et père de 7 enfants. Ingénieur ! Alioune Badara Sall ou Imam Ali, ce surnom lui colle à la peau depuis le début de l’enquête et, pourtant, l’accusé se demande pourquoi on le surnomme ainsi. A la barre pour ce 6ème jour du procès, le coaccusé de l’Imam Alioune Ndao a répondu sur ses relations avec ce dernier et avec Makhtar Diokhané, présumé cerveau de cette affaire.
D’après ses dires, même s’il reconnait s’être une fois entretenu au téléphone avec Imam Ndao, c’était pour avoir son avis concernant le croissant lunaire. Autrement, il ne l’avait jamais vu auparavant. Quant à Makhtar Diokhané, Alioune Badara Sall dit l’avoir connu alors qu’il était parti inscrire ses enfants à l’école coranique du sus nommé. Leur relation est née de là mais, plus tard, soutient-il devant le tribunal, il a retiré sa progéniture parce qu’il ne partageait pas la même vision du jihad avec Makhtar Diokhné et ne voulait avoir, plus tard, des divergences avec ses enfants. « Ma conception à moi du jihad, c’est le travail… Faire un jihad interne et non de violence… »; a t-il lancé devant la barre. Toutefois, il a admis être membre de l’association « les frères musulmans » de Rufisque-Bargny qu’il dépeint comme un groupement qui enseigne les pratiques de la religion musulmane et prône l’entraide des musulmans.



Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR