Blog de Cheikh Yerim Seck

Quand Pastef enfonce Ousmane Sonko ! Prête-nom ou relations d’affaires?

J’ai suivi avec beaucoup de plaisir la conférence de presse d’un responsable du parti de Monsieur Ousmane Sonko même si c’est lui même qui était annoncé. Je retiens ce qui suit:
1. Un accent a été mis sur la personne de Madiambal DIAGNE et sur les 94 milliards déjà évoqués. Sauf que cette fois le modus operandi a été éventré. Si tel est le cas le Procureur doit diligenter la plainte de ousmane Sonko car il s’agirait d’un scandale imputable à un trio composé à Mamour Diallo, Meissa Ndiaye et Seydou Sarr dit Tahirou Sarr
2. Le porte-parole de Monsieur Ousmane Sonko fait savoir que ATLAS SARL est créée le 03 novembre 2017, donc bien après la radiation de Monsieur Sonko de la fonction publique. Nos recherches nous ont permis de voir une autre ATLAS SARL au Sénégal créée le 18.12.2009. Mais celle ci est dans le stockage, la commercialisation des produits alimentaires. Nos recherches nous ont enfin permis de trouver Un autre ATLAS ( Afrique Tax and Law Advisor Services sarl ) qui est « cabinet d’étude et de conseil juridique et fiscal basé à Dakar et spécialisée dans le conseil et le contentieux fiscal et domanial » dont « la Direction est assurée par Monsieur Ismaila Ba juriste-fiscaliste » avec comme siège Lot 47, Sud Foire, cité SOCABERG. Je rappelle que c’est ce même Ismaila Ba qui est cité par Monsieur Diomaye de Pastef qui est aussi gérant de MERCALEX SUARL à qui Sonko avait recommandé la famille Ndiaga Ndoye « propriétaire » du titre foncier 1451/R de 256 ha et qui avait eu raison sur l’Etat en 2012 au Tribunal.
3. Donc quelque soit les cas de figures il ya eu bel et bien relation d’affaires dans ce dossier entre Sonko et Ibrahima Ba.
Ce qui est clair dans cette affaire est le procureur doit donner suite à la plainte de Sonko pour les 94 milliards mais aussi pour le rôle de Sonko dans ce dossier.









Bassirou Kebe, Président de LIGGEY SUNU REEW

6 Comments

  1. Ben non, quelle mauvaise foi.

    Dites- nous plutot ceci : est-ce que la societe ATLAS Group, d’ apres vos recherches, a ete creee avant 2014 ? Est-ce que la Societe Mercalex a ete creee en 2014 ? Et donc pas simultanement , comme le dit Madiambal, dont l’ article constitue votre reference, sans aucun esprit critique.

    Ce qui donne raison a ce Monsieur ou a cette Dame qui a fait ce commentaire sur youtube concernant votre Analyse.

    {

    Eh oui. Il est minable ce gars-la. Il se dit Analyste politique . Il est en mission Commando. C’ est evident. Retenons les faiblesses suivantes dans son analyse ou plutot dans sa lecture des faits politiques recents : 1/ Il appuye toute son analyse, concernant Ousmane SONKO, sur l’ article de Madiambal : ( Il lui dit  » Lire nga Articlou Madiambal ? ). Donc c’ est comme si Madiambal disait vrai : or s’ il etait avere que la Societe Mercalex a ete plutot creee en 2014 et non en meme temps que Atlas Group, alors sa lecture s’ effondre tout bonnement. 2/ Second point : il met pas en doute aucunement la bonne foi de Madiambal, comme si son article relevait d’ Une Serieuse Investigation. Lui l’ analyste politique de renom, comment peut-il fonder toute sa lecture sur un Article dont il ne verifie ni la veracite des faits ni l’ investigation qui le sous-tend. Points faibles donc.

    Par ailleurs, il se trahit sur d’ autres points qui revelent qu’ il est Envoye par le Pouvoir : retenons ces elements 1/ Il prepare les Senegalais a une victoire de Macky Sall au premier tour : il dit que cela releve du possible, meme s’ il precise que les COnditions sont difficiles a reunir ( qu’ est -ce qui serait difficile a reunir comme conditions pour le Pouvoir actuel , vraiment ? ) . Pour legitimer une telle lecture, il a fallu d’ abord indiquer que Karim Wade et Khalifa, dont la participation devrait mathematiquement forcer un second tour, ne seront pas Candidats. Donc il prepare l’ Opinion a la decision du Conseil Constitutionnel, qui sera officielle le 14 Janvier prochain.

    Cerise sur le Gateau : 1/ Il semble critiquer Idrissa Seck, en disant ne pas etre au courant de son activite recemment.Car Monsieur Idrissa Seck serait presque mort….communicationnellement tout au moins. Il s’ empresse de dire que malgre tout, il ne considere pas Idrissa Seck comme quelqu’ un qui ne pourrait rien avoir a cette Presidentielle. Il aide le Pouvoir actuel ,en attirant l’ attention sur les combinaisons qui aideraient Idrissa Seck a devenir dangeureux pour les tenants du Pouvoir. Donc il rend un service moins a Idrissa Seck qu’ au Pouvoir : puisqu’ il leur demande de changer de lecture sur Idrissa Seck.

    Dernier point : il prepare la  » transhumance  » ou il anticipe le Deal entre Macky Sall et Madicke Niang. Car dire que Madicke Niang pourrait etre un  » allie objectif  » de Macky Sall, c’ est vraiment se foutre des gens et des Senegalais. Comment Madicke Niang peut-il etre une Allie de Macky Sall, si ce n’ est suite a un DEAL ?

    Bref chacun jugera. Mais ce Monsieur est devenu autre….Il parait que Macky Sall lui a promis une Tele…..Ils sont comme cela. Voyez l’ article de Oumou Wane aussi, dans Dakaractu. C’ est exactement dans la meme veine : Macky Sall lui a promis la rouverture de sa tele Africa7. Ces journalistes sont ce qu’ ils sont. Or comme Macky Sall a peur d’ eux, ils leur donnent tous ces privileges…….au prix de surprenants reniements ou de….transhumance mediatique, comme dit Serigne Saliou Gueye. Thiey Yalla !!!

    ]

    Cordialement,

    Gui-Keur

  2. Dites nous donc que Monsieur Faye a menti sur les dates de creation de ces deux societes. Tout l’ article de Madiambal aura consiste a dire que c’ est dans la foulee que la Societe Mercalex e ete creee. Alors que non, elle l’ a ete en 2014 !

    Donc vous faites fausse route, M. Yerim Seck. C’ est tres faible de votre part d’ appuyer toute une lecture sur un pretendu fait, dont vous ne verifiez pas l’ exactitude. C ‘ est faible et mesquin.

    Une fausse premisse ne peut donner lieu a une conclusion logique, c’ est elementaire en Logique propositionnelle.

    Bien a vous,

    Kilifeu

  3. mon dieu keurgui
    quelle imagination !On est en vraie politique fiction.
    Je serais à votre place, je vais être prudent.On ne sait pas où tout ça va nous mener.Comme, je le dis souvent sur mes contributions : n’ayez pas confiance aux politiciens.Rappelez vous de Fillon qui donnait des leçons de moralité.

  4. Monsieur Bassirou Kebe merci de votre conclusion.
    C’est le procureur qui doit s’auto-saisir, c’est ce que demande PASTEF depuis longtemps.

    Cette polemique est organisée pour discrediter Ousmane Sonko mais les patriotes ont compris.

    Retenez bien ceci meme si SONKO répondait à toutes les questions, posées et non encore posées, la polemique ne s’arretera pas.

    Donc seul le procureur peut trancher le débat. Et ce sera pour une fois une action que tout le monde va applaudir, surtout les gens de PASTEF.

  5. AAAAh, mooko sombi dé.

    Quant on se bat contre tout un système, il faut se préparer à l’attaque de tous les rats même de caniveau. Cette affaire Ousmane Sonko Vs Mamour Diallo (employeur dans l’affaire de CYS, Madiambal Diagne, TFM, et 80 répondeurs automatiques avec comptes facebook, twitter, dotés d’ordinateurs portables et de téléphones de dernière génération, avec des forfaits illimix mensuels) me rappelle beaucoup de choses; la traite négrière, puis la colonisation dont les complices ont été certains de nos aïeuls. Il ne faut pas seulement accuser le blanc.
    Mon résumé de cette histoire est simple:
    1. Un Haut fonctionnaire de l’Etat est accusé d’avoir détourné, par des truchements dignes des grands bandits à col blanc, des milliards du trésor public, au nombre de 94.
    2. un homme, fusse t-il député, fusse t-il opérateur économique, dénonce ce scandale et demande que l’argent frauduleusement détourné, soit retourné à ses ayants droit.
    3. le mis en cause rétorque au dénonciateur, que tu m’accable juste parce que tu veux faire récupérer de manière légale (commission sur transaction) par un de tes amis, propriétaire d’une société, une manne financière, équivalent à 12% du butin que j’ai volé.
    Alors nos amis journalistes très « objectifs », à la suite de ces informations cherchent à mettre sur le même pieds les deux protagonistes, et amener ainsi l’opinion à les traiter tous de voleurs et malhonnêtes, sachant que l’un assume pleinement cette fonction, et ne nie pas les faits.

    Moi, je suis vraiment inquiet pour mon pays.

    Par ailleurs, ne vous trompez pas, ces journalistes « objectifs », ne travaillent pas pour Macky, même s’il en tire bénéfice, mais travaillent pour des gens tapis dans l’ombre et qui pensent que les intérêts de leurs amis investisseurs étrangers au Sénégal sont menacés par le candidat OS .
    Pauvre de nous!!!

  6. Les sondages les plus crédibles montrent que Macky ne peut pas avoir plus de 34% des voix. Et à côté, Ousmane Sonko passe le parrainage haut la main car en instituant le parrainage intégral Macky pensait que Sonko n’allait pas réunir le nombre de signatures. Dans leurs calculs, ils se disaient que Sonko a eu 33 mille voix aux législatives donc ne sera pas en mesure de doubler ses voix en moins d’1 an.

    Son dossier déposé au Conseil Constitutionnel atteste que SONKO réunit toutes les conditions pour être candidat à l’élection.

    Aujourd’hui les chiffres sur les bulletins d’analyse (renseignement) remis aux autorités montrent que Sonko fera mal à Macky Sall aux élections. Et s’il réussit une bonne campagne électorale, il aura toutes les chances de remporter ses élections au 2é tour. Ils sont certainement au courant des éventuels ralliements à la candidature de Ousmane SONKO. Des leaders de l’opposition sont prêts à rejoindre la coalition de Sonko-Président.

    Face à tout ceci, Macky ne peut plus instrumentaliser la justice pour arrêter SONKO mais il doit trouver des procédés pour se renverser cette tendance.

    Donc les officines au palais entrent en jeu pour freiner cet élan et donner un coup à la percée des patriotes.

    Et pour se faire, il leur faut :

    – Monter de toute pièce une « affaire » (Histoire)
    – Trouver des acteurs (Ismaila Ba, Abdourahmane Baldé, etc.)
    – Répertorier des dates
    – Trouver des structures (Mercalex, Tellow Oil)
    – Délimiter le champ lexical (fiscalité, Pétrole et Gaz). Deux secteurs qui reviennent beaucoup dans les propos de Sonko
    – Se servir des supports pour relayer (presse)
    – Trouver des flux (mails, lettre, SMS, etc.)

    En résumé, Macky et ses bras armés veulent rééditer le scénario de Hilarry Clinton lors des élections américaines avec l’affaire des mails. Et bien sûr, ils veulent créer le scénario FILLON durant les élections présidentielles françaises avec un acteur comme Robert Bourgi. Étrange coïncidence, Macky a rencontré Sarkozy et son clan (Bourgi et autres) durant son séjour en France à l’occasion du groupe consultatif de Paris. Rencontre durant laquelle, les officines lui ont dit qu’il a commis l’erreur de poursuivre Khalifa Sall. Ils lui ont reproché également de n’avoir pas donné trop d’importance au phénomène SONKO car c’était lui la vraie cible.

    Alors, comment Macky compte s’y prendre dans ce funeste projet?

    – Il faut des « Chirurgiens » car si le régime et ses éléments portent ce projet de « liquidation » par l’opinion avec ses accusations, elles ne seront pas « crédibles ». L’opinion dira que c’est politique. Alors il leur faut des mercenaires (Madiambal, Yérim Seck). Deux messieurs, dames de cour qui n’ont rien n’a perdre car souillés à jamais. Madiambal est réputé pour ce type de boulot (on se rappelle l’affaire Tahibou Ndiaye) et il semble mouillé dans une affaire d’avortement. Donc ses actes permettent d’acheter le silence de ceux qui détiennent ces éléments.

    Cheikh Yérim n’est plus à présenter. Violeur reconnu, il tente de rendre l’ascenseur à Macky qui l’a gracié et qui nourrit son organe à l’aide des insertions publicitaires.

    Ces 2 hommes ont tjrs été de mèche avec les régimes pour ce genre de sales coups.

    Le fait de faire porter ce projet à ces 2 là n’a pour objectif que de transférer le problème sur un terrain autre que politique. Ce ne sera plus « Sonko vs Macky » mais ce sera « Mercenaires vs Sonko ». Afin qu’on ne puisse plus parler des vrais problèmes du pays. En gros, ils veulent mettre Sonko dans la spirale pour qu’il ne soit plus dans son propre agenda mais dans celui de ses accusateurs. Mandiambal lui promettant d’autres éléments à venir dans ses chroniques sur son propre journal.

    Sachons dès à présent que les objectifs recherchés dans ce projet ne peuvent être que :

    Entacher la réputation personnelle de Sonko
    Donner un coup d’arrêt à sa notoriété et envergure politique
    Mettre le doute dans la tête des sénégalais pour qu’ils se disent « Ahh Sonko ndéké mom ak niom nio yam ».

    Mais posons-nous juste cette question :

    Si Macky Sall, avec tous les pouvoirs de l’État, avait suffisamment de preuves contre Ousmane Sonko, pourquoi attendre tout ce temps pour le sortir ?

    Justement, ils ont fouillé terre et ciel, remué tout ce qu’ils pensaient pour abriter des choses compromettantes sur Sonko. Au finish ils n’ont rien. Désormais ils ne comptent que sur la diffamation et la calomnie pour freiner cet honnête homme.

    Rien que pour la vérité et pour le bien de toute la Nation, le procureur doit ouvrir ce dossier transmis par Sonko. Si on veut tous connaître les péripéties de cette affaire, demandons à l’IGE et à l’OFNAC d’ouvrir une information judiciaire.

    Pour la République ???????? !!!

    Alune Fabregas Ndiaye

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR