Blog de Cheikh Yerim Seck

Réaction de la C.R.I.C. à propos des «Solutions» démagogiques de Sonko

L’univers politico-médiatique est marqué ces derniers jours par le tintamarre suscité par la sortie du livre SOLUTIONS d’Ousmane Sonko. C’est une couche de plus sur la pléthore de tentatives de remise en causes des grandes avancées démocratiques, économiques, sociales et diplomatiques enregistrées par notre pays, de véritables coups d’épées dans l’eau. On ne compte plus les sorties de gens mus par une jalousie rancie qui ne comprennent toujours pas que le discernement est bien ancré dans la mentalité des Sénégalais. Ce n’est pas les complaintes d’un fonctionnaire qui ignore la loi qui régit son corps au point d’être radié qui peuvent inverser la tendance. Ousmane Sonko a été une fois désavoué par la vérité des faits qui a étalé au grand jour son premier mensonge sur le pétrole et le gaz.




Nous ne revenons pas sur cet épisode qui nous a montré un amateur incapable de se défendre lorsque ses déclarations mensongères ont été battues en brèche. Animé de la folie qui sied aux aigris, Monsieur Sonko est revenu à la charge avec un livre sans aucun fondement scientifique pour duper les Sénégalais en cette veille d’élection. Pour être président de la république, inutile de créer une foire aux promesses, les unes plus farfelues que les autres. Ses propos démagogiques dans son livre concernant la renégociation des contrats pétroliers, la diminution des pouvoirs du président de la République, les relations avec la France, entre autres, nous renseignent sur l’amateurisme de Sonko. Quand le leader de PASTEF pense que les Sénégalais vont troquer des actions qui améliorent leurs conditions de vie contre un tissu de mensonges, il se trompe lourdement.
Contrairement aux paroles en l’air d’un candidat fantoche, les Sénégalais disent oui à la diminution du coût de l’électricité, à la baisse des coupures d’électricité, au maintien des prix à un niveau soutenable, à la construction de routes, à la baisse du prix de la traversée Dakar-Ziguinchor, à la gestion concertée du pétrole et du gaz, à la politique de gratuité dans le domaine de la santé, à la baisse du prix de tickets de restauration pour les étudiants, à l’augmentation du taux des bourses d’études, à la renaissance diplomatique, à la modernisation des cités religieuses, à la multiplication des forages et châteaux d’eau, à la construction d’infrastructures sportives et éducatives, à la construction de ponts et d’autoroutes, à la décongestion de Dakar, à la baisse de la charge locative de l’Etat, à la multiplication des possibilités de formation (PF2E, 3FPT, ONFP, CFP, BST, etc.), à la lutte contre le terrorisme (fléau des temps modernes), à l’autonomisation des femmes et des jeunes (DER, FAISE, FONGIP, ANPEJ), à la prise en compte des territoires frontaliers dans le développement (PUMA), au renouveau de la politique agricole (DAC, ANIDA, PRACAS, etc.), à la politique de protection sociale et à l’inclusion (BSF, CMU, cartes d’égalité des chances, etc.). Monsieur Sonko, vous avez oublié de nous dire si « votre vision » rejette le PUDC qui entend améliorer les conditions de vie du monde rural, le PUMA qui pense aux zones frontalières jadis délaissées, la construction d’infrastructures structurantes, le mix énergétique dans un contexte de lutte mondiale contre la dégradation de l’environnement et l’amélioration des conditions sociales de nos étudiants.





CELLULE RÉPUBLICAINE D’INFORMATION ET DE COMMUNICATION (C.R.I.C)
Le Coordonnateur, Mamadou Moustapha FALL

9 Comments

    • SONKO GRAND SEIGNEUR ET GRAND SAUVEUR ? (Texte repris, revu et réécrit après réaction de ce certains Facebookeurs).
      « La présomption est notre maladie naturelle et originelle. La plus calamiteuse et frêle de toutes les créatures, c’est l’homme et la plus orgueilleuse » Montaigne
      « .L’aveuglement des hommes est le plus dangereux effet de leur orgueil : il sert à le nourrir et à l’augmenter, et nous ôte la connaissance des remèdes qui pourraient soulager nos misères et nous guérir de nos défauts » La Rochefoucauld
      . Et les orgueils blessés s’empressent toujours de prendre leur revanche sur le destin !
      Il est vrai que Macky a beaucoup changé, avec le temps, et dans le mauvais sens. Son autorité est contestée, bafouée, et son pouvoir décrié, vacille, en équilibre instable, pareil à un navire sous la houle.
      Et Sonko ! Ce n’est pas un tartuffe! Il m’apparaît, toute caricature mise à part, comme un jeune adolescent qui jubile, heureux d’avoir déchiré ses cahiers d’écolier et qui, la maturité venant, croit pouvoir soulever des montagnes .Je le trouve très en verve, sarcastique, un tantinet vaniteux. On susurre, on murmure qu’il est le guide éclairé, l’Apôtre, le porte-voix de toutes ces sans voix d’une nouvelle génération, consciente et en rupture de ban avec la société. Soit ! Cet homme du peuple, aux allures de Gourou , regard incandescent, barbichette bien entretenue, plein d’entrain, toujours rasé de frais et bien vêtu ,qui se pavane par ci par là , paradant devant des jeunes illuminés, presque hallucinés, a certes du mérite , du courage à n’en revendre ! Mais il a une opinion, me semble-t-il, par trop avantageuse de lui-même, il se prend pour la personne qui libère de la servitude et de l’oppression, et le titre ronflant de son livre en dit long sur ses prétentions : « SOLUTIONS » Pour un Sénégal Nouveau ! Et pourquoi pas « PROPOSITIONS » ! C’aurait été plus simple et moins pompeux, grandiloquent ! Comme s’il s’agissait d’un ensemble de recettes incontournables, infaillibles et salvatrices qui, une fois appliquées, nous sortiraient de l’ornière !
      C’est à croire qu’on peut changer le visage, la physionomie de ce pays, un grand corps malade, léthargique, avec un livre, un seul livre, peut être deux ! Ce qui était valable du temps de Mahomet, de Jésus ou de Marx ne l’est plus de nos jours. D’eux, on peut dire, sans conteste, qu’ils ont véritablement changé la face du monde. Ils ont été de vrais prophètes, et pour Marx un génie, visionnaire, révolutionnaire. Eh, eh et si les gens ne lisent plus et que très peu de gens savent le faire, ce n’est pas la faute à Internet ! A la vérité Les livres n’ont plus ce pouvoir mobilisateur et libérateur, ce pouvoir « catalytique » qu’ils avaient auparavant. A rebours de Ma Tsé Toung, la théorie ne s’empare plus des masses pour se transformer en une arme révolutionnaire ! Les doctrines révolutionnaires et les Livres ou Textes Sacrés qui naguère bouleversaient le monde ont fait leur temps. Cette époque révolue, appartient désormais au passé, un passé lointain, un passé qui est vraiment passé! Plus de révélation, plus de changement brutal, et parfois violent et spectaculaire de la structure politique et sociale d’un pays.
      Disons le tout de suite et franchement : l’aptitude individuelle à réfléchir et à comprendre, n’est pas l’apanage d’une minorité ou d’une élite, fût-elle religieuse, académique ou universitaire, elle relève plutôt du bon sens ou de la raison qui est la chose la mieux partagée du monde. La seule différence d’esprit entre les hommes vient de l’usage qu’ils font de leur raison, selon qu’ils en font un bon ou mauvais usage. Cette différence n’est pas de nature mais de degré. En effet tout être humain est pourvu de raison dont il devrait faire bon usage pour éclairer son esprit et guider sa conduite. Il s’agit point ici de spéculer ou d’épiloguer sur ce que les philosophes (Logique et Métaphysique) appellent « contraires privatifs » , tels l’avoir et la privation de l’avoir (manque ou défaut) , comme la lumière et les ténèbres , la faculté de voir et l’aveuglement , mais de monter en quoi la Nature a doté chaque homme, chaque individu, d’une faculté de comprendre, de raisonner et de juger avec bon sens et c’est cette faculté là de comprendre, de concevoir et de penser par idées générales et non par images, qu’on appelle l’entendement. Par quoi on devrait reconnaître et admettre, comme ci-devant remarqué, que les bonnes idées, tout le monde en a, encore que chez les politiciens, ce sont le plus souvent que des promesses, des vœux pieux !
      L’enfer, dit-on, est pavé de bonnes intentions !
      ON PEUT PROMETTRE MONTS ET MERVEILLES, CIEL ET TERRE AU PEUPLE, MAIS LA RÉALITÉ DU POUVOIR EST TOUT AUTRE !
      Les métamorphoses de Wade, de Macky, de Macron… une fois arrivés au pourvoir ont surpris plus d’un ! Beaucoup ont déchantés, se sont défaits de leurs illusions !
      Sonko a beaucoup d’avenir, ce que nul ne peut contester, fin et subtil, il l’est, intelligent et brillant, même trop généreux, mais il doit encore mûrir politiquement parlant, blanchir sous le harnais ; il a tout le temps de se faire connaître, d’élargir son audience, de se faire une réputation pour une plus grande popularité, et ainsi d’avoir une assise forte, solide. La précipitation et la prévention sont mauvaises conseillères. Évitons d’acclamer le premier venu qui se prend pour un Messie et de le porter aux nues ! De se jeter, à conscience perdue, dans les bras des petits sorciers marchands d’illusions, de charlatans vendeurs de rêves et autres prestidigitateurs d’occasion ! Le Sénégal, je vous le dis, est devenu aujourd’hui comme une foire d’empoigne, un grand marché de dupes où les plus malins et audacieux, les plus loquaces, peut-être pas toujours les plus intelligents et dignes de confiance, battent campagne pour les présidentielles, jouent leur partition, se trémoussent, des trémolos dans la voix !
      PERSONNE NE PEUT SE PRÉVALOIR DE DÉTENIR LES SOLUTIONS (miracles) A TOUS NOS PROBLÈMES ET NUL NE PEUT PRÉTENDRE RÉPONDRE A TOUTES LES QUESTIONS, BRULANTES ET POIGNANTES, DE L’HEURE !.
      Le croire relèverait de la naïveté et de l’inculture : le comble de l’ingénuité. Évitons encore une fois de commettre une impardonnable méprise : l’imposture d’un programme électoral démagogique !
      « Le vrai moyen d’être trompé, c’est de se croire plus fin que les autres » La Rochefoucauld !

      • Votre logorrhée mâtinée de citations hors saison et de froides fadaises témoigne de votre manque de responsabilité.Vous avez juste voulu penser par procuration en citant à foison les penseurs et moralistes pour donner l’impression que vous êtes un savant qui pense Que nenni!Vous critiquez le livre comme support conséquent pourquoi?Sonko parle de sa vision comme solution des problématiques existentielles des sénégalais.Ce?qui forcément sont des propositions,il n’a pas encore le pouvoir.

  1. Monsieur soyez beaucoup plus civilisé par ce que certains propos découlent de la méchanceté et de la panique.
    Les insultes et les mensonges sont dépassés soyons beaucoup plus modernes et démocratique.
    Et je vous jure que je ne suis pas de SONKO et je ne vote meme pas

  2. Le mensonge émane toujours des gens qui sont peurs. En lisant ton discours de partisan ont sent la panique mais ta raison, il y a de quoi avoir peur. Les politi-chiens rougis toujours quand ils voient une personne se démarque d’eux et fait autrement la politique.

  3. Déçu et encore decu…. J’attendais de vous un caractère plus intellectuel mais aussi plus grandiose. Hélas comme toujours vous montrez vos limites et que vous vous lancez toujours sur des critiques infondés. Soyez des citoyens qui veulent aider ce pays à s’améliorer mais surtout pas des troupeaux qui pensent qu’à suivre leur maître.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR