Blog de Cheikh Yerim Seck

Révélations sur ce qui se trame au sein de l’opposition

YERIMPOST.COM Les procès-verbaux du Conseil constitutionnel, qui excluent de facto 19 candidats à la candidature sur 27, ont causé un véritable traumatisme au sein de l’opposition. Nombre de personnalités (Pape Diop, Abdoul Mbaye, Bougane Guéye Dany…) ont été littéralement sonnées par le rejet de leur candidature. Il a fallu l’habileté du très politique Mamadou Diop Decroix pour convertir ce choc en force de mobilisation.

Pourtant membre d’une coalition dont le candidat, Karim Wade, n’a pas -encore- été recalé, Decroix a stimulé le regroupement de tous pour rejeter le parrainage et planifier des actions. Toute l’opposition s’est donc retrouvée autour de l’idée de la journée d’action du 8 janvier pour riposter aux décisions du Conseil constitutionnel et décrier le processus électoral dans son ensemble.

L’opposition ne s’en est pas limitée là. Yerimpost est en mesure d’écrire que, durant les rencontres bilatérales et globales de ces derniers jours, tous les adversaires de Macky Sall, que leurs candidatures aient été rejetées ou reçues, ont convenu de développer une synergie afin que tous les votes qu’ils escomptaient restent dans l’escarcelle de l’opposition.

Dans un premier temps, ils vont tous combattre contre les procès-verbaux sortis des officines du Conseil constitutionnel. Et, à partir du 20 janvier, date officielle de la proclamation de la liste définitive des candidats, tous les leaders de l’opposition ont adopté le principe de former des coalitions autour de ceux d’entre eux qui seront sur les starting blocks de la présidentielle.

L’objectif est de créer un effet de masse pour crédibiliser les candidatures de l’opposition et rallier le maximum d’électeurs à leur cause. Pareille stratégie résistera-t-elle aux calculs de ceux d’entre eux restés sensibles aux sirènes du pouvoir ? Le Parti démocratique sénégalais (Pds, ex-formation au pouvoir) sortira-t-il comme un bloc de l’invalidation programmée de la candidature de Karim Wade ? Rien ne garantit que certains des caciques du parti d’Abdoulaye Wade ne vont pas rejoindre Macky Sall une fois actée la non-candidature de Wade fils…








Cheikh Yérim Seck

6 Comments

  1. La date du mardi 8 coïncide avec l’organisation des Football Awards c’est à dire le sacre des stars du foot africain Salah, Abomeyang, Sadio Mané en plus des entraineurs. Un match de gala sera organisé, Dakar sera le cadre africain de la fête du foot africain qui va drainer la presse mondiale. Le dinosaure Mamadou Diop Decroix dont la spécialité est de toujours manoeuver pour ternir l’image du Sénégal, a sciemment retenu cette date pour salir l’image du pays. Mamadou Diop Decroix n’est pas seulement l’ennemi de Macky Sall, il est avant tout le public ennemi du Sénégal.

    • Sacré CYS,un être dangereux qui se croit plus malin que tout le monde ,ce article n’a pour but que servir de ballon de sonde du Macky sur l’invalidation de la candidature de Karim.
      Le Macky mola geune kham le PDS et sa capacité de riposte

  2. Le vrai ennemis du Senegal, sincèrement c’est Macky Sall.

    S’il avait accepté
    – d’ècouter l’appel des citoyens,
    – faire du consensus un credo,
    – respecter son engagement electoral

    l’opposition n’aurait pas beaucoup d’argument contre lui et il aurait été soutenu par le peuple.

  3. A vrai dire tous les recales , le conseil les a aide, ils ne recolteront que des 0.00001 % et pour seulement fatiguer les senegalais.
    Il faut etre fair play , eux meme savent qu’ils n’ont pas travaille.
    Ceux qui ont travaille pendant des annees sont passe facilement.Beaucoup d’entre ont paye des gens pour leur livrer des listes de noms ou bien carrement copier un ancien fichier electoral.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

Elégie à Johnny Clegg

YERIMPOST.COM L’odieuse et inhumaine Apartheid avait tracé son sinistre sillon de sang,
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR