Blog de Cheikh Yerim Seck

Révélations sur Mariama Sagna: Une agression sexuelle qui a viré à l’horreur

YERIMPOST.COM Après une enquête dûment menée, Yerimpost est en mesure d’élucider les circonstances de la mort tragique de Mariama Sagna, 30 minutes après un meeting qu’elle a organisé en l’honneur du leader de Pastef. Votre blog préféré tient de source sûre que la responsable du parti d’Ousmane Sonko à Keur Massar a été agressée sexuellement avant d’être tuée ce samedi 6 octobre en fin de journée.

Les auteurs de ces horreurs sont les deux charretiers dont Mariama Sané avait loué les charrettes pour faire transporter les chaises, fauteuils, tables et autres accessoires vers le lieu où se tenait la manifestation politique. L’un d’entre ces malfaiteurs a été arrêté, l’autre est en fuite jusqu’au moment où ces lignes sont écrites.

Le suspect appréhendé a donné aux enquêteurs une version fondée sur une sorte de séparation des taches. Alors que lui, a-t-il confié, s’activait à se faire plaisir avec la victime, son compère l’a achevée. Sans doute pour éviter qu’elle ait à parler, à identifier ses agresseurs et à leur attirer des ennuis devant la loi.

Cette thèse semble ne pas suffire aux yeux des dirigeants de Pastef. Ousmane Sonko lui-même soupçonne qu’il y a une main politique derrière l’assassinat de sa militante. Présent à la maison mortuaire, il a exprimé la volonté de son parti d’aller jusqu’au bout pour connaître les mobiles et commanditaires d’un tel crime.

L’opposition sénégalaise s’est introduite dans la danse, accusant sans ambages le pouvoir d’en être l’auteur. Les communiqués au vitriol et commentaires acerbes des adversaires du régime ne fournissent toutefois pas de preuve à l’appui d’une si grave accusation. Il est vrai que dans ce contexte pré-électoral, tous les coups sont permis pour déstabiliser l’adversaire. Mais le crime en cause a toutes les apparences d’un acte purement crapuleux…

4 Comments

  1. je ne suis pas de pastef mais je suis attristé et peiné par la mort de cette dame car avant tout on est tous des sénégalais et soyons plus res^ponsable dans ce que l’ont dit. la recherche du pouvoir ne doit pas nous amener à accuser de meurtre quelqu’un sans preuve.
    C’est un acte qui n’a rien a voir avec son appartenance au parti pastef.
    Si un membre de pastef meurt dans un accident de voiture doit on écris un militant de pastef tué dans un accident et dans cet accident si le chauffeur est de l’apr , allons nous dire que un membre de l’apr a tué …

  2. Aucun opposant n’a mis en cause qui que ce soit. C’est une seule et même personne qui instrumentalise seneweb et yerimpost pour porter une lecture tendancieuse de ce drame horrible malgré l’évidence du crime crapuleux.

  3. C’est vraiment louche. Je doute que cela soit un acte purement crapuleux. Ou alors, ces deux charretiers sont des demeurés. Il est trop facile de remonter jusqu’à eux. Je déplore aussi le style trop explicite et sans empathie des journalistes sénégalais qui font fi de la douleur du mari, des parents et des enfants de la victime. Qu’a t-on besoin de connaitre tous les détails.

  4. Ah senegalais, quelle langue pendue. Personne n’a a se réjouir d’une telle ignominie. Mais gardons de ne point sombrer dans la recherche de buzz ou de victimisation excessive pour accuser sans preuve. Chaque jour que le Bon Dieu fait des agressions ignobles sont constatées dans ce pays sans que les opposants politiques montent au créneau pour compatir. Aujourd’hui ils sombrent dans des considérations politiciennes pour jeter de l’huile sur le feu. Restons sereins et laissons les excellents enqueteurs faire leur travail.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR