Blog de Cheikh Yerim Seck

Suppression du poste de PM: Kagamé «dicte» Macky

Le Sénégal vient de voter la loi portant suppression du poste du Premier Ministre, comme proposé par le Président réélu. MackySall devient ainsi un hyper président du genre de Paul Gkagamé du Rwanda. Très impressionnés par la réussite rwandaise, Kagamé dicte sa recette à ses homologues africains et à notre Macky national. Déjà réélu le 24 février 2019, le président MackySall invite ses paires africains et dans le parterre de président, le puissant Paul Kagamé, qui vient juste de revoir sa constitution pour devenir un hyper président et pourquoi pas un président à vie.
Pour commencer, dans son discours d’investiture, le président Sall note sa leçon dictée par Kagamé et répète devant le monde entier que DAKAR est salle et il faut la rendre propre. Sous-entendu, « à l’image de Kigali pour terminer la phrase de la dictée ». Puis le mot « Fast-Track » vient dans le discours du président. Le « WaassaWassa », comme
le dirait notre talentueux Mamadou MouhamethNdiaye dans ses revues de presse. Un mot anglais, langue devenue officielle au Rwanda à la place du français. Comme il serait difficile voire même impossible, pour le président Sall, de faire de la république de Senghor un pays anglophone. Ensuite c’est le système Kagamé qui prend le dessus. En d’autres termes, préférer une économie qui marche à la place d’une démocratie qui évolue. Si nous savons que pour le « prof » du Rwanda, la démocratie c’est de la théorie française qui ne mènent pas les pays vers le développement tant rêvé des africains. Et pour mettre un pays africain sur les rails du développement et/ou sur les rampes de l’émergence, pour être dans le contexte du PSE, la leçon du Rwandais est très simple, il faut devenir un hyper président pour pouvoir faire les choses d’une manière rapide et dans les délais. Conséquence, toujours dans la dictée de Kagamé, le poste de premier ministre saute au Sénégal et Macky devient un hyper président comme son « idole » de Kigali. Antoine Glaser, auteur de « ARROGANT COMME UN FRANÇAIS EN AFRIQUE », fin connaisseur de l’Afrique et de ses leaders politiques dira que beaucoup de présidents africains sont aujourd’hui très impressionnés par le système de Paul Kagamé, que bon nombre d’entre eux n’excluent pas de devenir hyper président, même si la
démocratie doit en pâtir, pour assurer l’émergence dans leur pays respectifs. Entre une démocratie chantée par le monde entier et une économie de développement, le prof Kagamé dicte à ses homologues : « PRENEZ L’ECONOMIE QUI AVANCE et DEVENEZ DES HYPERS PRESIDENT »

BAMBY

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR