Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

accusation

CAF: Après avoir accusé Ahmad Ahmad de harcèlement sexuel, Amr Fahmy licencié

La Confédération africaine (CAF) a annoncé ce lundi le licenciement de son secrétaire général, Amr Fahmy, après ses accusations de harcèlement sexuel et de corruption visant le président de l’instance, le Malgache Ahmad Ahmad. Le «comité exécutif de la CAF a pris la décision le 11 avril de révoquer Amr Fahmy», a indiqué Nathalie Rabe, responsable de la communication de Confédération, affirmant par ailleurs «ne rien savoir sur les accusations» en question.

L’Egyptien de trente-six ans avait envoyé une lettre à la FIFA le mois dernier. Il y détaillait ses accusations de corruption – paiement de pots de vin à plusieurs dirigeants, usage personnel de fonds de la CAF – et de harcèlement sexuel à l’encontre de plusieurs salariées de la Confédération de la part de son président.

L’ancien diplomate marocain Mouad Hajji a été nommé à la place d’Amr Fahmy, selon Nathalie Rabe. L’affaire survient à un peu plus de deux mois de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, organisée par l’Egypte à partir du 21 juin.

Accusé par Le Canard Enchaîné, Mansour Faye livre sa part de vérité

YERIMPOST.COM  Mansour Faye aurait échangé notre liquide précieux contre cinq (5) camions poubelle offerts par Suez Environnement à la ville de Saint-Louis dont il est le maire. Grosse comme le monde est cette accusation de l’hebdomadaire français « Le canard enchaîné ». Le contrat d’affermage qui avait été provisoirement attribué au géant français de la distribution de l’eau, avant d’être suspendu par l’Autorité de régulation des marchés publics, n’a pas fini de faire parler. L’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, redéployé au département du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale par la grâce du dernier remaniement, est accusé par le journal français d’avoir « troqué » la distribution de l’eau avec Suez. Une accusation que le principal concerné réfute catégoriquement. Mansour Faye soutient que ces camions ont été octroyés à la ville de Saint-Louis en 2016 sur une sollicitation de son deuxième adjoint, Alioune Diop, qui, lors d’une réunion en France sur l’assainissement, en avait formulé la demande en 2015. A l’époque, souligne Mansour Faye, il n’y avait pas lieu d’un compromis puisqu’aucun appel d’offres n’avait été lancé par le Sénégal. Ce n’est qu’en 2017, soit plus d’un (1) an plus tard, que le marché avait été lancé. Le ministre se défend d’avoir eu une entente avec l’adjudicataire du contrat d’affermage de l’eau, Suez. Dans son démenti, le maire de Saint-Louis fait remarquer que des 5 camions qui avaient été offerts, 3 sont aujourd’hui en panne.

Hallucinante et grossière accusation d’Ousmane Sonko contre Mamour Diallo !!!

YERIMPOST.COM Face à la presse, ce mardi 16 octobre 2018, Ousmane Sonko a accusé le directeur des Domaines, Mamour Diallo, d’avoir détourné… 94 milliards de francs Cfa dans le cadre d’une affaire foncière. Non sans ajouter: «Il n’est pas à son coup d’essai car il a été épinglé par d’autres rapports, notamment par l’IGE et la Cour des comptes. J’ai saisi tous les organes de contrôle, mais il n’y a que l’Ofnac qui a réagi. Or, cela est un crime économique.»

Pareille accusation est hallucinante. Sur quelle base le leader de Pastef a-t-il fait son évaluation pour arrêter la somme prétendument détournée au chiffre rond de 94 milliards ? Quel rapport a établi que l’actuel directeur des domaines a détourné cette somme ? Aucun. Evidemment.

Mieux, même au cas où des malversations sont imputées à Mamour Diallo par des organes de contrôle, peut-on le déclarer coupable alors qu’aucune juridiction n’en a ainsi jugé ? Ousmane Sonko se rend-t-il compte qu’il commet une diffamation en accusant un fonctionnaire de faits établis par aucun tribunal ?

Si Sonko fait référence au titre Bertin, pourquoi n’attaque-t-il par Abdoulaye Wade qui, alors à la tête de l’Etat, a pris tous les actes et décisions afférents à ce gros titre foncier ? Est-ce parce qu’il est plus commode de viser un chef de bureau des domaines de Rufisque, minuscule exécutant dans ce dossier ?

Pour finir, au nom de quels principes Sonko s’arroge-t-il le droit de distribuer des bons et mauvais points, des brevets de respectabilité et d’indignité aux uns et aux autres ? Peut-il fonder toute sa stratégie de conquête du pouvoir sur la calomnie et le déballage ?

L’accusation hallucinante proférée contre Mamour Diallo peut aussi s’expliquer par du cynisme tout court. Embourbé dans une controverse après des propos sur les politiciens, Sonko a pu soulever cette polémique contre le directeur des domaines pour faire oublier celle qui le vise lui-même. C’est ce qu’on appelle un contre-feu en communication politique.








Si tel est le cas, comme il paraît fort probable, c’est à désespérer des nouveaux venus qui étaient censés moraliser les moeurs politiques.

Cette grave accusation lancée par Abdourahmane Diouf

YERIMPOST.COM Une accusation ou une information bien fondée ? En tous les cas, les propos du porte-parole du parti Rewmi, Abdourahmane Diouf, sont d’une extrême gravité. En conclave, ce weekend, avec les cadres dudit parti, M. Diouf a déclaré qu’une ponte du régime a demandé à ses militants d’aller s’inscrire sur toutes les listes de l’opposition dans le cadre du parrainage. Cela, dans le seul but de saboter les parrainages de l’opposition.

Si ces propos sont fondés, le Procureur devrait s’autosaisir puisque la loi qui instaure le système de parrainage interdit formellement aux citoyens de parrainer plus d’un candidat.


Farba Ngom lance une grave accusation contre Alioune Badara Cissé

YERIMPOST.COM De ces épithètes adressées à Moustapha Cissé Lô, Farba Ngom en a profité pour faire des révélations toutes aussi graves sur Alioune Badara Cissé, le médiateur de la République et ex-numéro 2 de l’Alliance pour la République que d’aucuns estiment être lésé par le chef de l’Etat alors qu’il était aux premières heures de la bataille qui a mené le président Macky Sall au pouvoir. « Faux ! », dit le député-maire de Agnam qui déclare qu’ABC a été le premier à trahir la confiance de Macky Sall et ce, à la veille même du second tour de la présidentielle de 2012. Selon Farba Ngom, Alioune Badara Cissé a été reçu nuitamment au palais par Me Abdoulaye Wade sans que Macky Sall n’en ait été informé.



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR