Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

affermage de l’eau

Contrat d’affermage: la SDE lance l’offensive et compte aller jusqu’au bout

YERIMPOST.COM C’est une chimère que de penser que la Sénégalaise des eaux (SDE) va abandonner la partie. Le  jusqu’au-boutisme est désormais érigé en règle. Après la publication de l’attribution du contrat d’affermage de l’eau à Suez, le directeur général de la société qui exploitait jusque-là le liquide précieux a annoncé un recours gracieux auprès des services du ministère de l’Hydraulique devenu, par la grâce d’un remaniement, le ministère de l’Eau. C’est de bonne guerre puisque, conformément à la réglementation, un délai de 5 jours est donné aux « perdants » pour déposer un recours. Pas de temps à perdre pour Abdoul Baal qui, déjà, annonce que la SDE ne reculera devant aucun obstacle. Et ce, quitte à engager la bataille juridique contre l’Etat du Sénégal. C’est donc impuissantes que les populations sénégalaises sont invitées à assister à cette passe d’armes.

Contrat d’affermage de l’eau: Suez encore attributaire

YERIMPOST.COM L’eau, ce liquide précieux, n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre sous nos cieux. Si l’on se fie aux révélations de Libération, sous 48 heures, l’attribution provisoire du contrat d’affermage sera publiée. Et, déjà, le journal signale que c’est Suez qui a été choisi. Après un avis de non-objection de la Direction centrale des marchés publics (DCMP), le ministère de l’Hydraulique a encore le blanc-seing. Les choses semblent pliées pour la Sde qui, dans la première manche, avait obtenu de l’ARMP une demande de réévaluation des offres. Cependant, la Sénégalaise des eaux qui avait la gestion de l’eau depuis une vingtaine d’années, ne s’avoue pas vaincue. Le quotidien parie que la société va encore s’accrocher, quitte à aller jusque devant la Cour Suprême.

Accusé par Le Canard Enchaîné, Mansour Faye livre sa part de vérité

YERIMPOST.COM  Mansour Faye aurait échangé notre liquide précieux contre cinq (5) camions poubelle offerts par Suez Environnement à la ville de Saint-Louis dont il est le maire. Grosse comme le monde est cette accusation de l’hebdomadaire français « Le canard enchaîné ». Le contrat d’affermage qui avait été provisoirement attribué au géant français de la distribution de l’eau, avant d’être suspendu par l’Autorité de régulation des marchés publics, n’a pas fini de faire parler. L’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, redéployé au département du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale par la grâce du dernier remaniement, est accusé par le journal français d’avoir « troqué » la distribution de l’eau avec Suez. Une accusation que le principal concerné réfute catégoriquement. Mansour Faye soutient que ces camions ont été octroyés à la ville de Saint-Louis en 2016 sur une sollicitation de son deuxième adjoint, Alioune Diop, qui, lors d’une réunion en France sur l’assainissement, en avait formulé la demande en 2015. A l’époque, souligne Mansour Faye, il n’y avait pas lieu d’un compromis puisqu’aucun appel d’offres n’avait été lancé par le Sénégal. Ce n’est qu’en 2017, soit plus d’un (1) an plus tard, que le marché avait été lancé. Le ministre se défend d’avoir eu une entente avec l’adjudicataire du contrat d’affermage de l’eau, Suez. Dans son démenti, le maire de Saint-Louis fait remarquer que des 5 camions qui avaient été offerts, 3 sont aujourd’hui en panne.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR